• Avant-hier, nous étions à Bordeaux (cliquez ICI pour voir notre promenade dans la ville) et aujourd'hui, c'est notre dernier jour en Aquitaine.

    Après avoir laissé passer un samedi pluvieux, nous décidons d'aller visiter le petit village de Saint-Emilion avant de reprendre la route demain. Celle-ci se trouve à une cinquantaine de kilomètres de notre gîte.

    ◄►◄►◄►◄►◄►

    Qui était Saint Emilion ?

    Au VIIIème siècle, un moine breton natif de Vannes nommé Emilion choisit comme lieu de retraite Ascumbas (ancien nom du site de Saint-Émilion). Cet homme, remarqué pour sa charité, quitta sa famille et sa Bretagne natale pour s'enfermer dans une grotte formant un abri naturel exposé au sud à Saint-Emilion. Durant dix-sept ans, Émilion évangélisa la population, créant ainsi un site monastique qui prit son nom après sa mort. Une chapelle en forme de croix latine en occupe actuellement l'emplacement.

    ◄►◄►◄►◄►◄►

    C'est avec beaucoup de difficultés que nous nous garons (sur un parcmètre) dans la petite bourgade (1800 habitants mais 1.000.000 de visiteurs par an) car le public est venu nombreux en raison des Journées du Patrimoine.

    Prenant la rue du Couvent, nous passons devant cette jolie porte avant de rejoindre la tour du Roy, donjon du XIIIème siècle particulièrement bien conservé. Il s'agit de l'un des rares exemples de donjon roman encore visible dans le département.

    Vacances en aquitaine 6 - Visite de Saint-Emilion

    Confirmation : nous sommes bien dans un pays de vin ! Les positions élevées sont toujours intéressantes à occuper avant de visiter un lieu.

    Vacances en aquitaine 6 - Visite de Saint-Emilion

    Austère, la tour du Roy...

    Est-ce le roi de France (Louis VIII qui conquit le Bordelais en 1224) ou le roi d'Angleterre (Henri III Plantagenêt qui pris possession de Saint-Emilion en 1237) qui sont à l'origine de la construction de cette tour ?

    En fait, il semble que ce soit ni l'un ni l'autre mais qu'elle ait plutôt été édifiée grâce à la Jurade. En effet, la tour vise à symboliser le nouveau pouvoir de la commune en empruntant à l'architecture seigneuriale l'édifice le plus caractéristique : le donjon quadrangulaire à contreforts. De plus, on ne connaît aucun édifice nommé “hôtel de ville” à Saint-Émilion qui, au XIIIème siècle, est la seconde cité du Bordelais. Il est donc fort probable que cette tour en ait eu la fonction.

     Vacances en aquitaine 6 - Visite de Saint-Emilion

    Vigne devant mais aussi vignes derrière avec ce domaine vinicole "Le Couvent" dont les vendanges n'ont toujours pas commencé. Cette grande parcelle était en effet occupée jusqu'au début du XIXème siècle par le Couvent des Ursulines, construit en 1630 pour contrecarrer la Réforme et raviver la foi catholique.Vacances en aquitaine 6 - Visite de Saint-Emilion

    Il n'en reste que ce vestige mais il reprend cependant un peu de vie grâce au souvenir de ces moniales qui ont laissé la recette secrète de ces délicieux et moelleux petits gâteaux ronds, connus sous le nom de "macarons", l’autre spécialité de Saint-Émilion !

    Vacances en aquitaine 6 - Visite de Saint-Emilion

    Vignoble de renom mais aussi ville monastique : tout à gauche au fond, le Cloître des Cordeliers que nous visiterons plus tard.

    Vacances en aquitaine 6 - Visite de Saint-Emilion

    L'église monolithe est célèbre dans Saint-Emilion.

    Vacances en aquitaine 6 - Visite de Saint-Emilion

    Et maintenant, direction le centre : au passage, quelques belles maisons anciennes

    Vacances en aquitaine 6 - Visite de Saint-Emilion

    Vacances en aquitaine 6 - Visite de Saint-Emilion

     Qui dit centre dit Office de Tourisme. Hélas ici rien n'est en libre service (la doc) et la queue est trop grande pour qu'on ait la patience d'attendre. Nous ferons donc sans.

    Vacances en aquitaine 6 - Visite de Saint-Emilion

    Depuis la place du Clocher (celui de l'église monolithe), voici la vue qui s'offre à nous.

    N'hésitez par à cliquer sur l'image pour l'agrandir.

    Vacances en aquitaine 6 - Visite de Saint-Emilion

     Le panorama développé...

    A gauche du panorama, le Cloître des Cordeliers (XIVème siècle),

    Vacances en aquitaine 6 - Visite de Saint-Emilion

    A droite, la tour du Roy (XIIIème siècle) : la Jurade utilise toujours cette tour aujourd’hui. Bien que cette dernière fut dissoute sous la Révolution française, elle fut recréée comme confrérie viticole en 1948. Son objectif ? Assurer la promotion des vins de Saint-Emilion dans le monde. Les jurats se réunissent en haut de la tour pour proclamer le Jugement du Vin Nouveau en juin et le Ban des Vendanges en septembre, ce qui est le cas aujourd'hui (voyez l'étendard déployé sur la tour).

     

    Vacances en aquitaine 6 - Visite de Saint-Emilion

    Retour à l'Office de Tourisme : on ne sait jamais, il y a peut-être moins de monde ?

    Vacances en aquitaine 6 - Visite de Saint-Emilion

    Eh non ! En faisant le tour, je m'aperçois qu'ils vendent des cartes postales. Vous me direz, c'est courant sauf que... ces dernières sont en bois !

    Vacances en aquitaine 6 - Visite de Saint-Emilion

    Vacances en aquitaine 6 - Visite de Saint-Emilion

    Le Clocher de l'église monolithe photographié depuis l'intérieur de l'Office de Tourisme.

    Vacances en aquitaine 6 - Visite de Saint-Emilion

    Comme vous pouvez le constater, il est très massif.

    Vacances en aquitaine 6 - Visite de Saint-Emilion

    En contrebas, la petit place où se tient actuellement un marché.

    Vacances en aquitaine 6 - Visite de Saint-Emilion

    Nous décidons justement de descendre dans la ville dans laquelle plusieurs rues sont pavées : il vaut mieux avoir de bonnes chaussures pour venir visiter Saint-Emilion...

    Vacances en aquitaine 6 - Visite de Saint-Emilion

    Vacances en aquitaine 6 - Visite de Saint-Emilion

    La ville monte et descend, on ne perd jamais de vue le clocher...

    Vacances en aquitaine 6 - Visite de Saint-Emilion

    Ni la tour du Roy...

    Vacances en aquitaine 6 - Visite de Saint-Emilion

    Nous voici arrivés au Cloître des Cordeliers (XIVème siècle). 

    Vacances en aquitaine 6 - Visite de Saint-Emilion

    L’ordre des Franciscains a été fondé sur l’initiative de Saint François d’Assise au XIIIème. C’est un ordre concentré sur la prière, la prédication et la mendicité. Les Franciscains sont mieux connus dans la France médiévale sous le nom de "Cordeliers" en raison de la corde qui leur servait de ceinture.

    L’arrivée des Cordeliers à Saint-Emilion remonte à la même époque que celle des Dominicains, au début du XIIIème siècle, marquant ainsi l’apparition des ordres mendiants dans la région.  

    Leur premier couvent, établi hors des murs de la ville, a souffert de la Guerre de Cent Ans opposants les rois de France à ceux d’Angleterre, également Ducs d’Aquitaine. Ce n’est qu’à la fin du XIVème siècle, que les Cordeliers reçurent définitivement l’autorisation de bâtir leur nouveau couvent intra muros. L’ensemble était composé d’une église, d’un cloître, d’un jardin, d’un chai, d’un cuvier, d’une cave, d’une cour ainsi qu’un corps de logis. 

    La Révolution française expulsa les derniers religieux présents et le couvent fut vendu comme bien national en 1791, il était indiqué comme étant en mauvais état. En 2005, il a été classé monument historique.

    Quand on passe ce porche, on a plusieurs choix : soit faire un petit tour dans le Cloître qui est en accès libre, soit visiter les caves souterraines où est élaboré un vin effervescent depuis 1892 (3 km de galeries souterraines) en réservant un tour de Tuk-Tuk électrique, soit prendre un verre ou un café au Bar à Vins, mieux, y déjeuner au restaurant ou acheter un panier pique-nique pour déjeuner dans les jardins... 

    Vacances en aquitaine 6 - Visite de Saint-Emilion

    Pour nous, ce sera un petit café dans le Cloître où sont installées des tables.

     Le cloître a été bâti à partir de la pierre calcaire, très présente dans les sols de la juridiction de Saint-Emilion. Il est construit selon une architecture romane avec des colonnes monolithes, c'est-à-dire taillées dans une seule pierre, du socle au chapiteau. Les arcs plein cintres réalisés au milieu du XIVème siècle sont de style roman et côtoient d'autres arcs en ogive qui eux sont de style gothique.

    Vacances en aquitaine 6 - Visite de Saint-Emilion

    On peut aussi apercevoir une petite tour qui constitue les restes du clocher, un grand arc très pur qui traverse l’église d’un mur à l’autre, des colonnes sans chapiteaux ou encore des fenêtres.

    Vacances en aquitaine 6 - Visite de Saint-Emilion

    Continuant notre promenade, nous voici arrivés devant l'actuel Hôtel de Ville devant les grilles duquel nous remarquons des affiches rouges.

    Vacances en aquitaine 6 - Visite de Saint-Emilion

    Elles signalent que c'est aujourd'hui, troisième samedi de septembre, qu'a lieu la cérémonie de la Jurade. Les invités sont accueillis le matin dans le jardin de la mairie de Saint-Emilion. Parmi eux, les impétrants (les futurs intronisés) vont revêtir la cape traditionnelle de la Jurade pour participer aux différents évènements de la journée.

    Vacances en aquitaine 6 - Visite de Saint-Emilion

    Depuis 1948, l'habit du Jurat se compose d'une robe rouge avec un revers blanc au bas des manches, d'un jabot plissé et d'une cape à capuche blancs. Les Jurats sont coiffés d'une toque rouge dont la couture se porte sur le devant. Lorsqu'un Jurat ne revêt pas la robe, il porte sur l'épaule l'épitoge rouge et blanche ornée de l'insigne de la Jurade.

    Vacances en aquitaine 6 - Visite de Saint-Emilion

    Quelques belles propriétés bordent les rues de la ville. Elles appartiennent, bien sûr, à des viticulteurs qui exploitent la vigne de père en fils.

    Vacances en aquitaine 6 - Visite de Saint-Emilion

    Telle, celle-ci, Le Manoir, appartenant à la Maison Galhaud depuis 1901 : trois générations de vignerons s'y succèdent.

    Vacances en aquitaine 6 - Visite de Saint-Emilion

    Comme une pancarte nous y invite, nous entrons pour la visite des caves.

    Vacances en aquitaine 6 - Visite de Saint-Emilion

    Nous nous enfonçons dans un tunnel pour accéder...

    Vacances en aquitaine 6 - Visite de Saint-Emilion

    à l'arrière de la propriété située dans un superbe parc.

    Viticulteur à Saint-Emilion, ça paye !

    Vacances en aquitaine 6 - Visite de Saint-Emilion

    Dans la cave du Domaine, une petite exposition d'anciens outils accueille le visiteur.

    Vacances en aquitaine 6 - Visite de Saint-Emilion

    Nous nous enfonçons ensuite dans la cave proprement dite qui date du Moyen-Age.

    Vacances en aquitaine 6 - Visite de Saint-Emilion

    Vacances en aquitaine 6 - Visite de Saint-Emilion

    On peut se rendre compte de la profondeur de la cave à la hauteur de l'oculus du silo.

    Vacances en aquitaine 6 - Visite de Saint-Emilion 

    Ma photo est mauvaise mais juste pour vous montrer qu'un hommage a été rendu au grand-père et au père de l'actuel propriétaire en leur donnant le nom d'une rue de cette cave qui est un véritable labyrinthe.

    Vacances en aquitaine 6 - Visite de Saint-Emilion

    Vacances en aquitaine 6 - Visite de Saint-Emilion

    Dans la partie "boutique" de la cave, Philippe regarde une télévision qui raconte l'histoire du vin de Saint-Emilion.

    Vacances en aquitaine 6 - Visite de Saint-Emilion

    Il y est naturellement question de la Jurade.

    Vacances en aquitaine 6 - Visite de Saint-Emilion

    On y trouve aussi une affichette précisant la contenance des différentes bouteilles de Saint-Emilion.

    Vacances en aquitaine 6 - Visite de Saint-Emilion

    Et les dites bouteilles...

    Vacances en aquitaine 6 - Visite de Saint-Emilion

    Voici la fameuse Dame-Jeanne

    Vacances en aquitaine 6 - Visite de Saint-Emilion

    Des célébrités comme Henri Leconte, Bjon Borg ou même Gérard Depardieu sont passées par les caves de la Maison Galhaud...

    Vacances en aquitaine 6 - Visite de Saint-Emilion

    Naturellement, à la fin de la visite on peut passer à la dégustation et éventuellement à la caisse mais... vous savez que le vin n'est pas trop du goût de Philippe !

    Vacances en aquitaine 6 - Visite de Saint-Emilion

    Nous continuons notre promenade avec toujours ces petites rues pittoresques mais pavées qui conduisent inexorablement à l'église monolithe.

    Vacances en aquitaine 6 - Visite de Saint-Emilion

    On voit bien ici que l'église est en partie enterrée.

    Vacances en aquitaine 6 - Visite de Saint-Emilion

    Voici sa nef avec ses vitraux gothiques

    Vacances en aquitaine 6 - Visite de Saint-Emilion

    Quand je parle de pavés, je sais de quoi je parle !

    Vacances en aquitaine 6 - Visite de Saint-Emilion

    Une visite guidée de l'église souterraine a bien lieu quand nous nous trouvons ici mais elle est déjà complète et la prochaine n'est que dans une heure...

    Ce sera pour un prochain voyage !

    Vacances en aquitaine 6 - Visite de Saint-Emilion

    Outre la visite de l'église, on peut y voir la grotte où vivait Saint Emilion...

    Vacances en aquitaine 6 - Visite de Saint-Emilion

    et des catacombes

    Vacances en aquitaine 6 - Visite de Saint-Emilion

    Retour à la voiture avec de la publicité pour la spécialité de la ville...

    Vacances en aquitaine 6 - Visite de Saint-Emilion

    Vacances en aquitaine 6 - Visite de Saint-Emilion

    La Cour des Arts

    Vacances en aquitaine 6 - Visite de Saint-Emilion

    Vacances en aquitaine 6 - Visite de Saint-Emilion

    C'est du haut de cette tour que la Jurade de Saint-Émilion proclame le troisième dimanche de juin le jugement du vin nouveau et le troisième dimanche du mois de septembre le ban des vendanges.

    Vacances en aquitaine 6 - Visite de Saint-Emilion

    Sur la route du retour, notre GPS nous fait prendre (à ma demande) une petite route qui passe à travers les murs de vignes.

    Vacances en aquitaine 6 - Visite de Saint-Emilion

    Un Château à Saint-Emilion

    Vacances en aquitaine 6 - Visite de Saint-Emilion

    On dirait bien que la récolte va être bonne : les vendanges commencent demain !

    Vacances en aquitaine 6 - Visite de Saint-Emilion

    Une journée bien agréable


    votre commentaire
  • Notre visite de Bordeaux - avec hier la Cité du Vin - se poursuit aujourd'hui. Comme hier, nous prenons le tram après un bon petit-déjeuner pris à l'Hôtel Kyriad Bordeaux-Lormont où nous avons logé cette nuit et où l'accueil a été très sympathique.

    Une demi-heure plus tard, nous descendons à l'arrêt Porte de Bourgogne. Le temps semble être de la partie (ce qui ne sera pas le cas du lendemain), une chance...

    Vacances en Aquitaine 5 - promenade dans Bordeaux

    La Porte de Bourgogne fait face au pont de pierre agrémenté de jolis réverbères qui permet de relier le centre-ville au quartier de la Bastide, sur la rive droite. Il a été construit sur ordre de Napoléon I entre 1810 et 1822 et 4 000 ouvriers y travaillèrent. On aperçoit au fond l'église Sainte-Marie de la Bastide.

    Vacances en Aquitaine 5 - promenade dans Bordeaux

    En traversant le souterrain, on a une vue intéressante sur l'alignement régulier des immeubles haussmanniens bordant les quais de la Garonne.

    Vacances en Aquitaine 5 - promenade dans Bordeaux

    Sur les quais, le trafic est intense entre les voitures, les trams et même les balayeurs qui entretiennent les trottoirs à vélo !

    Vacances en Aquitaine 5 - promenade dans Bordeaux

    La Porte de Bourgogne est au centre d'une place en demi-lune bordée elle aussi de beaux immeubles. On aperçoit à gauche le clocher de Saint-Michel.

     Vacances en Aquitaine 5 - promenade dans Bordeaux

    Contrairement à Paris, ces immeubles sont assez bas ce qui : deux étages seulement plus l'étage des mansardes au-dessus du rez-de-chaussée souvent réservé aux boutiques.

    Vacances en Aquitaine 5 - promenade dans Bordeaux

    L'architecture se remarque aussi sur le cours Victor Hugo que nous empruntons maintenant pour nous enfoncer dans la ville.

    Vacances en Aquitaine 5 - promenade dans Bordeaux

    Le cours Victor Hugo s'appelait autrefois "Fossés de Bourgogne".

    Vacances en Aquitaine 5 - promenade dans Bordeaux

    Nous avons, en entrant dans ce quartier, un peu eu l'impression ici d'être à Barbés. Les magasins exotiques sont légion et dans tous les domaines, comme ici ce bazar Petit Dubaï...

    Vacances en Aquitaine 5 - promenade dans Bordeaux

    Du "Décrochez-moi ça", en veux-tu en voilà dans cet autre bazar, celui des Frères Saaoudi !

    Vacances en Aquitaine 5 - promenade dans Bordeaux

    Encore une boutique à consonance orientale : rassurez-vous, je ne critique pas, j'observe juste le nom des enseignes.

    Vacances en Aquitaine 5 - promenade dans Bordeaux

    Sur le trottoir d'en face, l'Etoile d'Orient n'est pas en reste.

    Vacances en Aquitaine 5 - promenade dans Bordeaux

    Même les magasins d'assurances sont orientaux...

    Vacances en Aquitaine 5 - promenade dans Bordeaux

    Evidemment, un Toto soldes s'est aussi installé dans ce quartier. Très bon magasin, Toto, j'y vais souvent sur l'avenue d'Italie quand je cherche un bout de tissu pas trop cher.

    Vacances en Aquitaine 5 - promenade dans Bordeaux

    Mais nous nous éloignons de ce quartier et retrouvons de très belles façades : nous approchons en effet de l'un des points d'intérêt de la ville, la Grosse Cloche.

    Vacances en Aquitaine 5 - promenade dans Bordeaux

    Il s'agit du beffroi de l'ancien hôtel de ville. La porte et les tours, dites de la Grosse Cloche, sont classées au titre des monuments historiques depuis 1886. Elle a été restaurée en 2016.

    Elle a été édifiée au XVème siècle sur les restes de l'ancienne Porte Saint-Eloi (dite aussi porte Saint-James) du XIIIème siècle (adossée à l’église Saint-Eloi du XIIème siècle), ouverte sur le rempart du XIIIème siècle et sous laquelle passaient les pèlerins de Saint-Jacques en route pour Compostelle.

    Vacances en Aquitaine 5 - promenade dans Bordeaux

    C'est l'un des rares monuments civils que Bordeaux garde du Moyen-Age.

    Vacances en Aquitaine 5 - promenade dans Bordeaux

    Une plaque sous le porche donne des informations sur la cloche. Elle a été coulée en 1775 par Turmeau père et fils, fondeurs à Bordeaux ; elle remplace une cloche plus ancienne qui se fêle en sonnant le tocsin lors de l'incendie de 1774.

    J'appelle aux armes
    J'annonce les jours
    Je donne les heures
    Je chasse l'orage
    Je sonne les fêtes
    Je crie à l'incendie

    Vacances en Aquitaine 5 - promenade dans Bordeaux

    Vacances en Aquitaine 5 - promenade dans Bordeaux

     Imbriquée dans le porche de la Grosse Cloche, l'église Saint-Eloi, étape pour les pèlerins sur le chemin de Compostelle. Cette église a été fondée au XIIème siècle et reconstruite au XVème siècle. Elle servit de Chapelle de la jurade jusqu'en 1790 (la jurade était le conseil municipal de Bordeaux sous l'ancien régime) : les nouveaux jurats y prêtaient serment. Il s'agit d'une église qui célèbre la messe selon le rite tridentin (traditionnaliste). Attribué à l'Institut du Bon Pasteur depuis 2007, celui-ci, reconnu par le Saint-Siège, est néanmoins accusé de prôner l'intégrisme et d'être en proximité avec des entités catholiques d'extrême droite...

    Vacances en Aquitaine 5 - promenade dans Bordeaux

    Non loin de là, un très bel immeuble encore

    Vacances en Aquitaine 5 - promenade dans Bordeaux

    Et tout à côté, un petit café qui propose la fameuse spécialité de Bordeaux, les canelés...

    Vacances en Aquitaine 5 - promenade dans Bordeaux

    Tout comme à Paris, on trouve dans les cours de très beaux Hôtels particuliers.

    Vacances en Aquitaine 5 - promenade dans Bordeaux

    Contournant le parking Victor Hugo, nous nous dirigeons vers l'église Saint-Paul-Saint-François-Xavier dont le clocher se profile ici.

    Vacances en Aquitaine 5 - promenade dans Bordeaux

    Contraste des architectures

    Vacances en Aquitaine 5 - promenade dans Bordeaux

    Un petit café en terrasse face à l'église Saint-Paul

    Vacances en Aquitaine 5 - promenade dans Bordeaux

    C'est une église du XVIIème siècle, du style baroque de la Contre-Réforme.

    En 1662, les Jésuites de Bordeaux font ériger la chapelle de leur maison professe consacrée à Saint-François-Xavier. La nef comporte cinq travées voûtées d'arêtes, les chapelles latérales communiquent entre elles et la tribune surmonte l'entrée. Le choeur est orné d'un remarquable maître-autel avec gloire et baldaquin (groupe sculpté en marbre par Guillaume II Coustou entre 1641 et 1648).

    Vacances en Aquitaine 5 - promenade dans Bordeaux

    Au-dessus de l’unique porte, bien qu’il ait été martelé en 1763 après la suppression de l’ordre, se devine encore aisément un cartouche décoré du cœur enflammé de Jésus et l’emblème de la Compagnie I.H.S (les trois premières lettres du mot grec signifiant Jésus, initiales qui seront ultérieurement interprétées comme étant celles en latin de Iesus Homini Salvador).

    Vacances en Aquitaine 5 - promenade dans Bordeaux

    Dans les écoinçons, deux anges affrontés tiennent une couronne au-dessus d’une niche vide qui abritait un buste de saint François Xavier brisé en 1793. 

    Vacances en Aquitaine 5 - promenade dans Bordeaux

    L'église est sobre mais d'une grande richesse décorative.

    Vacances en Aquitaine 5 - promenade dans Bordeaux

    A l'entrée, nous avons été amusés de voir une plaque au-dessus du bénitier en marbre signalant qu'un certain Jean-Jaubert de Barrault avait été Archevêque d'Arles et qu'il voulut être enterré à cet emplacement pour être "comme le portier de l'église et y être foulé aux pieds par les plus humbles".

    Vacances en Aquitaine 5 - promenade dans Bordeaux

    Le chœur est le réceptacle d’un maître-autel, d’un retable et d’un groupe placé en arrière du tabernacle représentant l’Apothéose de Saint François-Xavier. Cet ensemble décoratif, chef-d’œuvre de l’art baroque français, n’est pas contemporain de l’église.

    Vacances en Aquitaine 5 - promenade dans Bordeaux

    Pour la statue en marbre blanc représentant saint François Xavier en extase et le tabernacle de marbre vert, les jésuites s’adressent au jeune Guillaume Coustou (1716-1777). Premier prix de Rome et académicien considéré, il appartient à une fameuse dynastie d’artistes. Son père, Guillaume I Coustou (1677-1746), l’auteur des Chevaux de Marly et son onde, Nicolas (1658-1733), ont été sculpteurs du Roi et ont travaillé à Versailles.

    Vacances en Aquitaine 5 - promenade dans Bordeaux

    Ayant traversé la rue Sainte-Catherine, la plus commerçante de la ville, nous arrivons en vue de la tour Pey-Berland qui jouxte la Cathédrale Saint-André.

    Vacances en Aquitaine 5 - promenade dans Bordeaux

    L'archevêque Pey-Berland (vers 1370-1458), artisan du renouveau de l'Église dans l'Aquitaine alors sous domination des Plantagenêts, décide de la construction de la tour. Ce campanile construit au XVe siècle répond au souhait de doter la cathédrale de cloches importantes, qui auraient pu en menacer la structure.

    A l'origine, elle était reliée à la cathédrale par des demeures de chanoines qui ne sont plus là aujourd'hui. On aperçoit la Cathédrale ici.

    Vacances en Aquitaine 5 - promenade dans Bordeaux

    Culminant à 66 mètres, Notre-Dame d’Aquitaine veille sur Bordeaux. Elle est tournée vers la région du Médoc, lieu de naissance de l'archevêque Pey-Berland. (Photo Patrick Müller - Centre des Monuments Nationaux)

    Vacances en Aquitaine 5 - promenade dans Bordeaux

    Evidemment, j'y suis montée !

    Philippe est sagement resté à m'attendre sur un banc et je pense qu'il a eu bien raison car j'avoue que j'ai tout de même été très essoufflée en montant les 233 marches !

    Vacances en Aquitaine 5 - promenade dans Bordeaux

    Au premier plan, la rue Sainte-Catherine, et à l'horizon un peu sur la droite la "Grosse cloche" d'où nous arrivons. Les toits sont couverts de tuiles rondes indiquant que nous sommes dans le midi...

    Vacances en Aquitaine 5 - promenade dans Bordeaux

    Vue sur la Cathédrale Saint-André

    Vacances en Aquitaine 5 - promenade dans Bordeaux

    Vacances en Aquitaine 5 - promenade dans Bordeaux

    Vue sur la Garonne et le pont Chaban-Delmas

    Vacances en Aquitaine 5 - promenade dans Bordeaux

    Par ici la sortie !

    Vacances en Aquitaine 5 - promenade dans Bordeaux

    Retour sur le plancher des vaches avec ces photos de la Cathédrale dont nous trouvons la porte fermée (entre midi et deux).

    Vacances en Aquitaine 5 - promenade dans Bordeaux

    Vacances en Aquitaine 5 - promenade dans Bordeaux

    Près de celle-ci trône une statue monumentale de Jacques Chaban-Delmas qui fut maire de Bordeaux pendant de si longues années (48 ans quand même...).

    Vacances en Aquitaine 5 - promenade dans Bordeaux

    Vacances en Aquitaine 5 - promenade dans Bordeaux

    Sur le socle, sont gravés les postes qu'il a occupés : Compagnon de la libération, Premier ministre, Président de l'Assemblée Nationale, et évidemment Maire de Bordeaux.

    Vacances en Aquitaine 5 - promenade dans Bordeaux

    Je ne le trouve pas spécialement ressemblant mais on reconnaît bien l'allure sportive de l'homme qui montait les marches de l'Elysée quatre à quatre ! A l'époque, cela faisait parler...

    Vacances en Aquitaine 5 - promenade dans Bordeaux

     Nous prenons maintenant le tram pour nous rendre au Grand-Théâtre (nous avons pris un abonnement pour 24h hier). Celui-ci nous arrête juste en face de quelques beaux immeubles : Bordeaux est une ville élégante.

    Vacances en Aquitaine 5 - promenade dans Bordeaux 

    Vacances en Aquitaine 5 - promenade dans Bordeaux

    Non loin de là, une sculpture monumentale de l'artiste catalan Jaume Plensa titrée "Sanna" fait face au Grand-Théâtre.

     

    Vacances en Aquitaine 5 - promenade dans Bordeaux

    L'Opéra National de Bordeaux, très imposant, occupe tout l'espace de la place de la Comédie. Son architecture est fascinante avec ses douze colonnes corinthiennes à l’avant de la façade formant une galerie. 

    Vacances en Aquitaine 5 - promenade dans Bordeaux

    Elles sont surmontées par douze statues, muses et déesses des arts, pour la plupart. Les statues sont l’œuvre de Pierre Berruer.

    Vacances en Aquitaine 5 - promenade dans Bordeaux

    De gauche à droite : Euterpe, Uranie et Vénus

    Vacances en Aquitaine 5 - promenade dans Bordeaux

    Euterpe, muse de la Musique, jouant de la flûte : sa mauvaise santé apparente est elle due au fait qu’elle est située en première position dans l’angle de la rue Esprit des Lois et donc plus exposée aux vents et aux intempéries, la question est posée.  

    Vacances en Aquitaine 5 - promenade dans Bordeaux

    Uranie : coiffure ornée d'étoiles, se drapant d’une main et tenant dans l’autre un compas sur une sphère céleste, Uranie est la muse de l’Astronomie (et de l'Astrologie).

    Vacances en Aquitaine 5 - promenade dans Bordeaux

    Deux colombes pour Vénus, la déesse de l'Amour et de la Beauté : cette statue a particulièrement souffert des intempéries. Elle en a même perdu une partie de son nez.

    Vacances en Aquitaine 5 - promenade dans Bordeaux

    Le plafond de la colonnade est entièrement sculpté.

    Vacances en Aquitaine 5 - promenade dans Bordeaux

    Dans des médaillons, des représentations des arts

    Vacances en Aquitaine 5 - promenade dans Bordeaux

    Ici, la Musique est à l'honneur avec cette représentation de harpe.

    Vacances en Aquitaine 5 - promenade dans Bordeaux

    En poursuivant notre chemin, un magasin bien typique de Bordeaux, la Vinothèque.

    Vacances en Aquitaine 5 - promenade dans Bordeaux

    Mais dans les boutiques, on peut aussi voir la spécialité de Bordeaux, les fameux canelés.

    Vacances en Aquitaine 5 - promenade dans Bordeaux

    Ce magasin qui vend des posters fait la promotion de la région.

    Vacances en Aquitaine 5 - promenade dans Bordeaux

    Direction maintenant la place des Quinconces qui n'est qu'à deux pas du Grand-Théâtre. Elle est célèbre pour son imposant Monument aux Girondins élevé entre 1893 et 1902 à la mémoire des députés Girondin victimes de la Terreur et célébrant la République. Il est surmonté d'une colonne de 43 mètres de haut.

    Le monument aux Girondins a remplacé l'ancien Château Trompette, symbole féodal (en effet, pendant trois siècles Bordeaux fut anglaise puis sous le joug royal de Charles VII). Mais on peut dire que le monument revient de loin : en 1942, la commission de récupération des métaux non ferreux achète la fontaine du monument 30 francs le kilo. En 1943, le monument est déboulonné. Retrouvées intactes à Angers en octobre 1944, les 34 sculptures rentrent triomphalement à Bordeaux le 5 juillet 1945. Ce n'est qu'en 1982 que les chars de la République et de la Concorde retrouveront leurs bassins.

    Vacances en Aquitaine 5 - promenade dans Bordeaux

    Il faut s'approcher tout près du monument pour en apprécier la grande beauté.

    Dumilâtre et Rich sculptent avec enthousiasme, dans le marbre et le bronze, les valeurs de la République, de la paix sociale et l'idéal révolutionnaire des Girondins qui surent faire entendre la voix de leur terre, de leurs intérêts aussi. La mort violente scella leur sort.

    Le char de la République est tourné vers le Grand-Théâtre. 

    Vacances en Aquitaine 5 - promenade dans Bordeaux

    Vacances en Aquitaine 5 - promenade dans Bordeaux

    Mais dans l'histoire, seule la Liberté triomphe. Depuis 1893, le génie de la Liberté brisant ses chaînes flotte sur les toits de Bordeaux (photo internet).

    Vacances en Aquitaine 5 - promenade dans Bordeaux

    Il y a aussi un autre groupe dans ce monument des Girondins : le triomphe de la Concorde. Assise sur un trône une statue mi-drapée, le torse nu comme la Vérité, tient à la main un rameau d'olivier (symbole de paix) et étend son bras protecteur.

    Le char de la Concorde regarde vers la place des Chartrons.

    Vacances en Aquitaine 5 - promenade dans Bordeaux

    Devant le triomphe de la Concorde on peut voir un homme, une femme et un enfant chevauchant un poisson. Le père, la mère et l'enfant qui symbolisent ici le bonheur familial, conséquences de la Concorde et de la Paix.

    Vacances en Aquitaine 5 - promenade dans Bordeaux

    Vacances en Aquitaine 5 - promenade dans Bordeaux

    Sur le côté...

    Vacances en Aquitaine 5 - promenade dans Bordeaux

    Vacances en Aquitaine 5 - promenade dans Bordeaux

    En façade, du côté de la rivière, se dresse une tribune qui fut l'élément essentiel des Girondins : cette tribune, ornée des symboles de l’Éloquence tribunitienne, est surmontée du Coq Gaulois en bronze. Aux pieds de la tribune, deux statues assises représentent, à droite, l'Histoire, à gauche, l’Éloquence.

    Vacances en Aquitaine 5 - promenade dans Bordeaux

    Inscrit derrière le coq : A la Mémoire des Girondins

    Vacances en Aquitaine 5 - promenade dans Bordeaux

    Après ce bel arrêt photos, nous reprenons le tram pour nous rendre sur la place de la Bourse, près des rives de la Garonne.

    Vacances en Aquitaine 5 - promenade dans Bordeaux

    Il est difficile de photographier la place de la Bourse dans sa totalité car elle est très grande. Vous n'en voyez ici qu'une petite partie.

    Vacances en Aquitaine 5 - promenade dans Bordeaux

    En son centre, une jolie fontaine à l'emplacement duquel il y avait auparavant successivement deux autres statues. La première était une statue de Louis XV à cheval inaugurée en 1743, retirée et fondue en 1792, la seconde une statue de Napoléon III qui a également été détruite.

    C'est en 1869 que la fontaine représentant les 3 Grâces a fait son apparition ici.

    Vacances en Aquitaine 5 - promenade dans Bordeaux

     La fontaine des 3 Grâces (les trois filles de Zeus : Aglaé, Euphrosyne et Thalie) est une œuvre dessinée par Louis Visconti (le sculpteur du tombeau de Napoléon aux Invalides) et sculptée par Charles Gumery et Amédée Jouandot. 

    Vacances en Aquitaine 5 - promenade dans Bordeaux

     Dans sa partie basse, des enfants et des dauphins

    Vacances en Aquitaine 5 - promenade dans Bordeaux

    Mais la place de la Bourse de Bordeaux est surtout connue pour son miroir d'eau (le plus grand du monde quand même) qui lui fait face le long des quais de la Garonne.

    Vacances en Aquitaine 5 - promenade dans Bordeaux

    Les bordelais sont amoureux de leurs quais et viennent volontiers y flâner.

    Vacances en Aquitaine 5 - promenade dans Bordeaux

    Avez-vous remarqué leurs jolis réverbères ? Ils m'ont tapé dans l'œil.

    Vacances en Aquitaine 5 - promenade dans Bordeaux

    De nuit, ça donne ça... (je triche un peu grâce à mon ami internet)

    Vacances en Aquitaine 5 - promenade dans Bordeaux

    Que peut-on trouver de plus beau que ce paysage ?

    A l'horizon, nous retrouvons l'Arcania amarré : nous avons croisé ses passagers ce matin du côté de la Cathédrale.

    Vacances en Aquitaine 5 - promenade dans Bordeaux

     

    Vacances en Aquitaine 5 - Bordeaux en 100 photos

    En nous approchant du paquebot, nous découvrons que l'exposition du Chat de Philippe Gelluck se trouve maintenant sur les quais de la Garonne !

    Vacances en Aquitaine 5 - promenade dans Bordeaux

     

    Vacances en Aquitaine 5 - Bordeaux en 100 photos

     Le Chaltérophile

    Vacances en Aquitaine 5 - promenade dans Bordeaux

     Sur le fil : je m'aperçois en revoyant ma photo que l'oiseau a été oublié... Un indélicat l'aurait-il volé... ? Ca doit coûter cher une bestiole comme ça.

    Il était sensé être sur le fil !

    Vacances en Aquitaine 5 - promenade dans Bordeaux

    Le Dieu du stade

    Vacances en Aquitaine 5 - promenade dans Bordeaux

    Le Chat au journal

    Vacances en Aquitaine 5 - promenade dans Bordeaux

    Le flûtiste

    Vacances en Aquitaine 5 - promenade dans Bordeaux

    On en a plein le dos

    Vacances en Aquitaine 5 - promenade dans Bordeaux

     

    Vacances en Aquitaine 5 - Bordeaux en 100 photos

    Nous voici de nouveau près de la place des Quinconces et je peux donc vous montrer les deux colonnes qui en ornent l'entrée, côté Garonne. Les colonnes rostrales - c'est ainsi qu'on les appelle - ont leur sommet qui flirte avec les plus hauts manèges des fêtes foraines qui se tiennent sur cette grande place.

    Vacances en Aquitaine 5 - promenade dans Bordeaux

    Mais d'où vient ce curieux nom de "colonnes rostrales" ?

    Les colonnes rostrales étaient souvent érigées pour fêter une victoire maritime. Ainsi, il semblerait que la première colonne dite "rostrale" ait été dressée à Rome pour célébrer la victoire du Consul Caius Duilius sur la flotte de Carthage lors de la bataille de Mylae. On retrouvait alors sur les colonnes érigées "le bec" ou "l’éperon du navire vaincu". C’est avec cet éperon alors appelé "rostre" que l’on trouve l’origine de l’appellation de colonne "rostrale". Par extension l'expression est utilisée pour désigner la proue des navires.

    Voilà : vous savez tout ! 

    Vacances en Aquitaine 5 - promenade dans Bordeaux

    Ah, voici notre tram ! Il va nous ramener à l'Hôtel Kyriad...

    Vacances en Aquitaine 5 - promenade dans Bordeaux

    La balade est finie !

    Pour voir la visite du village de Saint-Emilion, cliquez ICI.


    votre commentaire
  • Aujourd'hui, nous partons pour Bordeaux où nous allons passer la nuit grâce à une Smartbox offerte par Benjamin il y a deux ans (Mille une nuits de charme). Ce sera l'Hôtel Kyriad de Bordeaux-Lormont qui nous évite, venant de la rive droite de la Gironde, de traverser la ville.

    Cool, on va pouvoir visiter cette ville dont tout le monde parle tranquillement...

    Partis dans l'après-midi, nous arrivons à l'Hôtel vers 14h où nous laissons la voiture. Un accueil charmant de la part de la direction nous permet de tout de suite nous repérer dans le quartier et de prendre le tram en toute tranquillité.

    Direction : la Cité du Vin au nord de Bordeaux que mes petits cousins - qui habitent la ville - nous ont conseillé de visiter.

    Le tram emprunte le Pont de pierre pour traverser  la Garonne et rejoindre la rive gauche de la ville, la rive "noble". On aperçoit ici le clocher de l'église Saint-Michel.

    Visite de la Cité de la mer à Bordeaux

     Pour rejoindre la Cité du Vin, il faut changer de tram à la station "Porte de Bourgogne" qui est en forme d'arc de triomphe. Construite en 1757 à l'emplacement de l'ancienne porte médiévale des Salinières, elle marque l'entrée officielle de la ville sur l'ancienne route menant à Paris. Elle porte ce nom en l'honneur de Louis-Joseph-Xavier François, prince de sang royal de la dynastie des Bourbons décédé en 1761 à seulement 10 ans qui était aussi duc de Bourgogne.

    Visite de la Cité de la mer à Bordeaux

    Au sortir du deuxième tram, nous nous trouvons face au pont Jacques Chaban-Delmas.

    Visite de la Cité de la mer à Bordeaux

    Il s'agit d'un pont levant (son tablier se lève pour laisser passer les paquebots) franchissant la Garonne entre le Pont de pierre et le pont d'Aquitaine. Il relie le quai de Bacalan au quai de Brazza, au nord de La Bastide, d'où son nom initial de pont Bacalan-Bastide. Le conseil municipal de la ville de Bordeaux a décidé le 22 octobre 2012 de le baptiser du nom de « Jacques Chaban-Delmas », l'ancien maire de Bordeaux.

    Les travaux se sont déroulés d'octobre 2009 à fin décembre 2012 et le pont a été inauguré en mars 2013.

    Visite de la Cité de la mer à Bordeaux

    C'est vrai qu'il a fière allure ! Dans ces immenses "crayons", des escaliers en vis et, je l'espère, des ascenseurs...

    Visite de la Cité de la mer à Bordeaux

    Près des berges, des mûres poussent au-dessus des eaux saumâtres de la rivière...

    Visite de la Cité de la mer à Bordeaux

    Visite de la Cité de la mer à Bordeaux

    La Cité du Vin est un musée ultra-moderne aussi bien par son architecture (qui rappelle les remous de la Garonne mais aussi le mouvement du vin qui tourne dans le verre ou encore celui enroulé du cep de vigne) que par la conception des documents qui y sont présentés, pratiquement tous audiovisuels. Ses reflets dorés font écho aux pierres blondes des façades bordelaises et aux reflets du fleuve. 

    Visite de la Cité de la mer à Bordeaux

    C'est un lieu culturel nouvelle génération, unique au monde, où le vin est présenté dans ses dimensions culturelle, civilisationnelle, patrimoniale et universelle. A la fois équipement culturel, site touristique et lieu de vie et de sortie pour les bordelais, la Cité du Vin met à l'honneur les vignobles du monde entier à travers un Parcours permanent immersif et sensoriel, des expositions temporaires, des ateliers oeno-culturels, et de nombreux événements.

    La première chose que nous faisons après avoir nos billets (l'entrée coûte quand même 20 euros), c'est de prendre l'un des ascenseurs montant au Café panoramique. C'est toujours intéressant de voir une ville d'en haut. Le café non plus n'est pas donné ici mais il est servi avec du chocolat au caramel beurre-salé de marque !

    Visite de la Cité de la mer à Bordeaux

    En fait, j'ai surtout pris mes photos du côté du pont car la ville est lointaine.

    Visite de la Cité de la mer à Bordeaux

    Visite de la Cité de la mer à Bordeaux

    Visite de la Cité de la mer à Bordeaux

    Château Margaux 2006, sans doute un bon cru...

    Visite de la Cité de la mer à Bordeaux

    L'espace muséal se trouve au deuxième niveau. En tout, il y en a huit ! (le dernier étage est réservé à la dégustation des vins à laquelle on a droit en achetant son billet).

    On y accède en empruntant ce grand escalier de bois.

    Visite de la Cité de la mer à Bordeaux

    Nous assistons tout d'abord, installés devant des écrans géants, à un survol des vignobles du monde entier.

    Visite de la Cité de la mer à Bordeaux

    Si l'on veut s'intéresser plus particulièrement à une région vinicole, qu'elle soit en France ou à l'étranger, on clique grâce à une télécommande pour en avoir le commentaire. Toutes les images sont ici numériques et dynamiques.

    Visite de la Cité de la mer à Bordeaux

     Naturellement, j'ai cliqué sur la Bourgogne !

    Visite de la Cité de la mer à Bordeaux

    Je me suis ensuite promenée dans "La Galerie des Civilisations", un vrai labyrinthe où l'on trouve à la fois présentées des animations numériques fort amusantes au sein de petits théâtres individuels et des copies d'objets anciens.

    La période couverte va des premières civilisations jusqu'au XXème siècle, en passant par les tombes égyptiennes, un banquet grec, des tavernes romaines, l'Angleterre du XVIIème siècle ou encore les châteaux bordelais du XIXème...

    Le vin accompagne l'histoire des civilisations depuis des millénaires. Vin du quotidien et de la convivialité, des honneurs et de la politique, vin médecin ou vin sacré... Il a toujours occupé une place particulière dans les usages des sociétés et s'est invité au cœur des rites.

    Visite de la Cité de la mer à Bordeaux

    Bacchus est le dieu du vin, certes ! Mais selon la tradition judéo-chrétienne, il revient à Noé la paternité du divin breuvage. Après la grande affaire du déluge, seul survivant sur terre avec sa femme et ses trois fils, Cham, Sem et Japhet, Noé commence à cultiver la terre, nous dit le livre de la Genèse. Dans la foulée, il plante la première vigne, dont il tire le premier vin.

    Visite de la Cité de la mer à Bordeaux

    Coupe à boire en métal repoussé avec dorures : Musée national de Tbilissi

    Visite de la Cité de la mer à Bordeaux

    Situle de Luristan (XIIIème - milieu du VIème avant J-C) Bronze - Musée du Louvre

    Visite de la Cité de la mer à Bordeaux

    Aiguière (VIIème - VIème siècle avant J-C) Bronze - Metropolitan Museum of Art NY

    Visite de la Cité de la mer à Bordeaux

    Carte de la présence du vin en Orient

    Visite de la Cité de la mer à Bordeaux

    Le vin chez les égyptiens

    Visite de la Cité de la mer à Bordeaux

    Visite de la Cité de la mer à Bordeaux

    Papyrus d'une recette médicinale à base de vin 

    Visite de la Cité de la mer à Bordeaux

    Le symposion : il s'agit chez les grecs de la partie du repas qui consiste à boire ensemble (la partie solide a déjà été dégustée). Lors des banquets, on mangeait beaucoup et le vin coulait à flot sous la protection de Dionysos. Cela permettait aux convives de créer des liens, comme on dit.

    Visite de la Cité de la mer à Bordeaux

    On parle des maisons des vignerons français (nous avons en avons vu en Aquitaine) et même ici au musée comme celui-ci : Châtau Clément-Pichon

    Visite de la Cité de la mer à Bordeaux

    Ou cet autre : Château Margaux

    Visite de la Cité de la mer à Bordeaux

    Mais cette villa viticole de Boscoreale près de Pompéi sur les pentes du Vésuve n'est pas mal non plus. 

    Visite de la Cité de la mer à Bordeaux

    Je crois que j'aurais pu passer la journée entière si j'avais voulu voir tout ce qui est exposé dans cette "Galerie des Civilisations" : hélas, le temps tourne...

    Passons à autre chose avec l'histoire du Phylloxéra.

    L'insecte est originaire de l'est des Etats-Unis et a provoqué une grave crise du vignoble européen à partir de 1864. C'est à Bordeaux que l'insecte a été décelé en premier mais il a fini par envahir toute la France et même toute l'Europe.

    Visite de la Cité de la mer à Bordeaux

    Il a en effet fallu plus de trente ans pour la surmonter, en utilisant des porte-greffes issus de plants américains naturellement résistants au phylloxéra.

    Visite de la Cité de la mer à Bordeaux

    Cet espace s'appelle "L'allée des tendances". Il présente des bouteilles dans lesquelles ont été insérés divers objets plus ou moins amusants ou inattendus.

    Le vin n'est pas qu'un produit culturel porteur d'une longue histoire, il s'inscrit aussi dans toutes les tendances, partout dans le monde. Architecture, biodynamie, produits de beauté, packaging : le monde viticole est un espace d'innovation et d'inventivité. 

    Visite de la Cité de la mer à Bordeaux 

    Bien sûr, il y a le traditionnel bateau à voiles mais on trouve aussi celle-ci intitulée 

    "Verres et carafes" 

    Visite de la Cité de la mer à Bordeaux

    ou cette autre : "Retour de l'amphore"

    Visite de la Cité de la mer à Bordeaux

    ou encore cette dernière : "oenotourisme" pour n'en montrer que trois. Chaque bouteille possède un "flash-code" et peut être "écoutée"... Voici pourquoi on peut passer sa vie à la Cité du Vin !

    Visite de la Cité de la mer à Bordeaux

    Alors là, nous sommes dans les globes jusqu'au cou mais je n'ai pas vraiment réussi à les faire fonctionner...

    Visite de la Cité de la mer à Bordeaux

    Chacun d'eux traite d'un sujet particulier comme celui-ci : "Vignoble et Patrimoine"

    Visite de la Cité de la mer à Bordeaux

    Et maintenant l'espace "Vin divin"

    Depuis toujours et dans de nombreuses cultures, le vin constitue un lien entre l'homme et l'au-delà. Associé au spirituel et au sacré, il est souvent intégré aux rites et aux cérémonies. 

    Installés dans de confortables fauteuils, le visiteur visionne sur de grands écrans des images fracturées du vin dans l'art religieux à toutes les époques. Fresques, vitraux, peintures et miniatures illustrent le caractère symbolique de la vigne et du vin dans la mythologie gréco-romaine et le christianisme.

    Visite de la Cité de la mer à Bordeaux

    Visite de la Cité de la mer à Bordeaux

    Visite de la Cité de la mer à Bordeaux

    Visite de la Cité de la mer à Bordeaux

    "Le buffet des cinq sens"

    Déguster un vin sollicite tous les sens : la vue, l'odorat, le toucher, le goût et même l'ouïe. C'est une expérience qui éveille la mémoire, l'émotion et l'imagination. Pas besoin s'être un spécialiste pour goûter et apprécier un vin ! L'espace propose au visiteur de s'amuser à chaque table (une pour les vins rouges, une pour les vins blancs), et de découvrir les couleurs, les arômes, les textures des vins.

    Il y a aussi, à côté, une table où l'on peut sentir par l'intermédiaire d'un entonnoir et d'une poire diverses odeurs...

    Visite de la Cité de la mer à Bordeaux

    Du café, de l'encens, du poivre etc.

    Visite de la Cité de la mer à Bordeaux

    "Une affaire de goût"

    Le vin est affaire de goût, de mode et d'époque. De nombreux hommes et femmes célèbres ont apprécié le vin et ont laissé le témoignage de leurs préférences.

    Un petit film est présenté aux visiteurs mettant en scène Pierre Arditi, grand amateur de vin, au cours d'une discussion animée et improbable avec différents personnages célèbres de l'Histoire : Pline l'ancien, Rabelais, Louis XIV, Nicolas II, Voltaire, Jefferson, Mozart, Napoléon Ier, Colette, Churchill, Hitchcock et Maria Callas.

    Visite de la Cité de la mer à Bordeaux

    Les acteurs saluent le public...

    Visite de la Cité de la mer à Bordeaux

    Le musée propose aussi de s'asseoir, dans une pièce dont la lumière est très tamisée à la table de Franck Ferrand, célèbre historien, qui narre au public les arts de la table.

    Visite de la Cité de la mer à Bordeaux

    Même chose avec Hélène Darroze, célèbre Cheffe étoilée

    Visite de la Cité de la mer à Bordeaux

    Nous avons terminé notre visite de la Cité du Vin par la dégustation en nous rendant au 8ème étage depuis lequel on jouit encore d'une superbe vue sur la ville. Nous ne sommes pas les seuls à cette heure à avoir eu la même idée...

    Visite de la Cité de la mer à Bordeaux

    Le plafond de la salle de dégustation est fait de bouteilles qui y ont été accrochées !

    Visite de la Cité de la mer à Bordeaux

    Une carte des vins à déguster est proposée : beaucoup sont français mais pas tous !

    Visite de la Cité de la mer à Bordeaux

    Prête à choisir mon vin...

    Visite de la Cité de la mer à Bordeaux

    Philippe, prudent, est resté dans le classique avec un blanc moelleux français... Quant à moi, j'ai choisi un vin provenant d'Azerbaïdjan (du domaine Savalan, dans le nord du pays), vignoble que je ne connais pas. La serveuse a même ouvert une bouteille pour moi, peu de gens s'aventurant sans doute à goûter un vin méconnu.

    Visite de la Cité de la mer à Bordeaux

    Malheureusement, j'ai eu un petit accident de verre... et n'ai pu en déguster qu'un petit peu, mais..., il était bon ! Je l'ai dégusté en terrasse comme ces autres visiteurs.

    Visite de la Cité de la mer à Bordeaux

    Ceci n'est qu'un petit survol de toutes les possibilités qu'offre ce beau musée. Il faudra y retourner !

    Après cette visite de la Cité du Vin, nous avons flâné sur les quais ensoleillés de la Garonne et découvert qu'un gros paquebot y était ancré : l'Artania. Renseignements pris, c'est un navire de croisière naviguant pour la société allemande Phoenix Reisen. Construit en 1984, il a été inauguré par la princesse Diana. D'une longueur de 230 mètres, il possède 8 ponts passagers, 594 cabines, 4 bars, 2 restaurants, 2 piscines et 1 salon. Parti du port de Brême en Allemagne le 9 septembre, il faisait une croisière en visitant la France, l'Espagne, la Belgique et la Hollande pour revenir à brême 13 jours plus tard : pas mal !

    Il n'y a que le prix que je n'ai pas trouvé...

    Visite de la Cité de la mer à Bordeaux

    Nous finissons notre après-midi par un dîner sur la Place du marché des Chartrons bien connue pour ses nombreux restaurants.

    Visite de la Cité de la mer à Bordeaux

     Je me suis régalée de calamars à la persillade !

    Vacances en Aquitaine - 4 : visite de la Cité du Vin à Bordeaux

    Notre hôtel nous attend : il suffit de reprendre le tram... Une organisation signée Claire dont je suis satisfaite et Philippe a apprécié aussi !

    Une première approche de Bordeaux par les papilles...

    Demain, on s'attaquera à l'architecture de cette belle ville : Cliquez ICI pour voir le post.


    votre commentaire
  • Partant toujours de l'Hôpital (hameau de la commune de Cartelègue sur l'estuaire de la Gironde) où nous avons loué un gîte pour la semaine et après avoir visité hier la forteresse de Blaye (cliquez ICI), nous prenons la route aujourd'hui - le matin pour tâcher d'éviter la pluie de l'après-midi - en direction de Bourg-sur-Gironde, petite ville fortifiée installée au bord de la Gironde comme son nom l'indique.

    Nous traversons naturellement les Côtes de Blaye et les Côtes de Bourg où les châteaux (domaines vinicoles) se touchent. Nous passerons même pas très loin de Château Eyquem...

    Au loin, l'ancien Château de Bellevue à Bazin, récemment transformé en chambres d'hôtes .

    Promenade à Bourg-sur-Gironde

    Nous sommes très étonnés de voir que les vendanges, malgré le climat plutôt tempéré, n'ont pas encore commencé dans la région.

    Promenade à Bourg-sur-Gironde

    La construction du "castel" de style néo-gothique date des années 1870.

    Promenade à Bourg-sur-Gironde

    Nous poursuivons notre route en direction de Plassac où se trouve une villa gallo-romaine que nous ne visiterons pas.

    Promenade à Bourg-sur-Gironde

    Puis, nous partons sur Bourg-sur-Gironde en empruntant la route de la corniche de Gironde.

    C'est le domaine des pêcheurs...

    Promenade à Bourg-sur-Gironde

    Certains y pêchent aussi au carrelet, comme du côté des Charentes maritimes.

    Promenade à Bourg-sur-Gironde

    Quittant la falaise, nous voici à nouveau dans les vignes à Bayon-sur-Gironde.

    Promenade à Bourg-sur-Gironde

    Promenade à Bourg-sur-Gironde 

    En réalité, le village de Bourg sur Gironde n'est plus sur la Gironde, la faute aux sédiments apportés par la Garonne ici qui, en s'accumulant, repoussent inexorablement vers l'aval la confluence entre la Garonne et la Dordogne...

    Arrivés à Bourg, nous cherchons l'office de tourisme : il se trouve sur la place de la Halle

    Promenade à Bourg-sur-Gironde

    Il s'agit de l'ancien Hôtel de ville.

    Promenade à Bourg-sur-Gironde

    L'origine de la halle remonte au XIIIème siècle, lors de l'agrandissement de la ville. Supportée par 14 colonnettes en fonte, elle a été reconstruite en 1867 et accueille le marché chaque dimanche matin.

    Promenade à Bourg-sur-Gironde

    Promenade à Bourg-sur-Gironde

    Un petit café avant d'attaquer la visite pédestre de ce village médiéval perché sur un piton rocheux, à vingt mètres au-dessus des eaux de la Dordogne.

    Promenade à Bourg-sur-Gironde

    De nombreuses maisons datant du XVIIIème siècle sont construites en pierre de Bourgeais et ornées de mascarons et de balcons en fer forgé.

    Promenade à Bourg-sur-Gironde

    Je ne sais pas ce que signifient ces attributs : l'ancre de marine à droite pourrait peut-être faire penser que la maison appartenait autrefois à un riche armateur...? A gauche par contre, on trouve comme un caducée... J'imagine que la femme de l'armateur était préparatrice en pharmacie !

    En fait, je n'ai rien trouvé sur le net alors je donne ma langue au chat...

    Promenade à Bourg-sur-Gironde

    Promenade à Bourg-sur-Gironde

    Promenade à Bourg-sur-Gironde

    Une échappée sur l'estuaire

    Promenade à Bourg-sur-Gironde

    On a d'ici une très jolie vue sur les toits couverts de tuiles rondes.

    Promenade à Bourg-sur-Gironde

    De là, on peut aussi découvrir la maison mauresque, transformée au début du XXème siècle par un fonctionnaire de retour des colonies.

    Original, non ?

    Promenade à Bourg-sur-Gironde

    Pas plus que ce lion situé sur la maison voisine...

    Promenade à Bourg-sur-Gironde

    A chaque détour de rue, on découvre de belles architectures.

    Promenade à Bourg-sur-Gironde 

    Mais aussi des jardins surprenants comme celui-ci que le propriétaire a décoré de curieux oiseaux de bois... 

    Promenade à Bourg-sur-Gironde

    Promenade à Bourg-sur-Gironde

    Nous voici arrivés devant la Porte de la mer, témoin du passé moyenâgeux de la petite cité de caractère.

    Promenade à Bourg-sur-Gironde

    De ce côté-ci de la porte, on peut distinguer des armoiries sculptées dans la pierre durant la Guerre de Cent Ans.

    Promenade à Bourg-sur-Gironde

    Deux coqs hardis et une patte levée supportent un heaume de chevalier.

    Promenade à Bourg-sur-Gironde

    Le côté sauvage des petites ruelles

    Promenade à Bourg-sur-Gironde

    Chemin faisant, nous voici presque arrivés au port. Devant ce restaurant, un puits artésien.

    Promenade à Bourg-sur-Gironde

     

    Sur le port, nous déjeunons dans une crêperie : des crêpes au chèvre et miel...

    Promenade à Bourg-sur-Gironde 

     Au bord de l'eau, un panneau explicatif nous apprend tout sur le transport fluvial : ainsi, le bois pour les barriques, les fromages, les châtaignes, les cuirs ou le charbon en provenance du Cantal, descendaient la Dordogne sur des petits bateaux à fond très plat. A Argentat, à Bergerac, on transvasait sur des gabarres capables d'amener les marchandises à Bourg et à Bordeaux. A leur arrivée, les bateaux étaient "déchirés" (démolis pour fournir des bois de chauffage ou de clôture) le gabarier remontant à pied jusqu'à son point de départ. Au XVIIIème siècle, ce sont ainsi plus de quatre-cent bateaux qui suivent ce chemin, dans les quelques semaines de l'année où la Dordogne est "marchande" (navigable).

    Promenade à Bourg-sur-Gironde 

    Promenade à Bourg-sur-Gironde

    Promenade à Bourg-sur-Gironde

    C'est depuis le port qu'on observe le mieux le village.

    Promenade à Bourg-sur-Gironde

    Celui-ci possède un très beau lavoir, construit en pierre du Bourgeais.

    Promenade à Bourg-sur-Gironde

    Il se situe, à l'époque, à proximité de l'ancienne Verrerie Royale du XVIIIème siècle et est très joliment orné de jardinières de fleurs.

    Promenade à Bourg-sur-Gironde

    Il se présente sous la forme de deux grands bassins : un bac de lavage et un de rinçage. Les lavandières y conversaient tant que ce lavoir fut baptisé la "Chambre des députées" !

    Promenade à Bourg-sur-Gironde

    Essai de reflet...

    Promenade à Bourg-sur-Gironde

    Depuis cette rue, on aperçoit le village construit sur des rochers.

    Promenade à Bourg-sur-Gironde

    La pierre est belle mais très friable...

    Promenade à Bourg-sur-Gironde

    Vue sur la maison mauresque et les fortifications

    Promenade à Bourg-sur-Gironde

    La rue de la Gouttinière : à l'origine, seule une petite ouverture en hauteur d'un mur de rempar existait pour que les égouts ruissellent le long de ce mur et descendent vers le port. En 1849, le mur est percé et un escalier est construit, qui va permettre un lien entre les deux parties de la ville.

    Promenade à Bourg-sur-Gironde

    Et encore un escalier !

    Promenade à Bourg-sur-Gironde

    Le pigeonnier que l'on aperçoit ici a été construit au XVIIIème siècle : de forme circulaire, il est pourvu de petites cases sur toute sa hauteur permettant ainsi d'abriter un grand nombre de pigeons. Blanchi à la chaux, il conserve à l'intérieur une partie de sa charpente d'origine ainsi que la rampe en bois qui permettait d'accéder aux cases des pigeons.

    Promenade à Bourg-sur-Gironde

    Les falaises sont percées d'orifices servant actuellement souvent d'entrepôts.

    Promenade à Bourg-sur-Gironde 

    Dans celle-ci, où il règne un froid intense, je me suis amusée à crier - crier - crier !

    La Porte Esconge, incluse dans les remparts, date du Moyen-Age et marquait la fin de la ville. Au XVIIIème siècle, une ouverture plus grande vers le port est réalisée.

    Promenade à Bourg-sur-Gironde

    Promenade à Bourg-sur-Gironde

     L'emplacement de ce lieu que l'on nomme "Château de la Citadelle" a connu successivement : une résidence gallo-romaine, un château fort construit par le roi d'Angleterre dès le XIIIème siècle et une citadelle aménagée par le Duc d'Epernon à la fin du XVIème siècle. Celle-ci fut détruite sur ordre de Louis XIV en 1663 et remplacée par une chartreuse dès le XVIIIème siècle dont seuls les murs extérieurs subsistent aujourd'hui.

    Promenade à Bourg-sur-Gironde

    Les lieux servent actuellement de salle des fêtes.

    Promenade à Bourg-sur-Gironde

    Promenade à Bourg-sur-Gironde

     En allant au bord de la rivière, sur la droite on regarde en direction de la mer.

    Promenade à Bourg-sur-Gironde

    Tandis que sur la gauche, on regarde en direction de l'estuaire...

    Promenade à Bourg-sur-Gironde

    Cela permet d'avoir une jolie vue sur le village de Bourg (à droite, le pigeonnier).

    Promenade à Bourg-sur-Gironde

    Promenade à Bourg-sur-Gironde

    Nous terminons cette visite de Bourg par celle de l'église Saint-Géronce néo-gothique. Sa construction débute en 1850 sur l'emplacement du couvent des Récollets. L'archevêque Labbé oriente le chevet de l'église au Sud, ce qui est contraire aux règles liturgiques. L'église est consacrée en 1856. 

    Promenade à Bourg-sur-Gironde

    Promenade à Bourg-sur-Gironde

    Un petit air d'iconostase dans cette aile, non ?

    Promenade à Bourg-sur-Gironde

    L'Autel de pierre - moderne - exécuté par F.R. de Marignan a été offert à la paroisse en 2006.

    Promenade à Bourg-sur-Gironde

    Amusant avec ses vitraux éclairés...

    Promenade à Bourg-sur-Gironde

    La boucle est bouclée !

    Promenade à Bourg-sur-Gironde

    Retour au gîte en traversant les vignes.

    Promenade à Bourg-sur-Gironde

    Promenade à Bourg-sur-Gironde 

    Mais quand est-ce qu'on commence à vendanger en Aquitaine... ?

    Promenade à Bourg-sur-Gironde

    Une petite balade sympa

    Pour voir le post de la visite de la Cité du Vin à Bordeaux, cliquez ICI.


    votre commentaire
  • Pour notre premier jour en Gironde (voir le post sur notre gîte ICI), nous avons choisi de visiter les souterrains de la Citadelle de Blaye fortifiée par Vauban, missionné par le roi Louis XIV (Vauban supervisera les travaux de l'ingénieur militaire François Ferry, directeur général des fortifications de Guyenne). Les travaux débutent en 1686 et s’achèvent fin 1689.

    Sa vocation est, à cette époque troublée, de contrôler l'accès à Bordeaux située en amont de l'estuaire de la Gironde. Comme la portée de tir des canons de l'époque ne permet pas de couvrir les 3 km de large du fleuve et de bloquer le passage des ennemis, Vauban construit deux autres forts, l'un sur une île au milieu de la Gironde (Fort Paté), l'autre sur la rive gauche de l'estuaire (Fort Médoc). Il obtient ainsi des tirs croisés et empêche l'ennemi de se rendre jusqu'à Bordeaux.

    Le verrou de l'estuaire est né : il est unique en France.

    Visite guidée de la Citadelle de Blaye

    Blaye n'est qu'à une dizaine de kilomètres de notre lieu de séjour. Nous arrivons donc rapidement sur les lieux ce mardi matin.

    Plan de la Citadelle : cliquez sur l'image pour l'agrandir.

    Visite guidée de la Citadelle de Blaye

     

    Tout de suite sur la droite des fortifications, on aperçoit les restes de l'ancien château des Rudel. Il s'agit de l'un des rares vestiges de l'époque médiévale à avoir été conservé lors de la construction de la citadelle au XVIIème siècle.

    Visite guidée de la Citadelle de Blaye

    Selon la légende, Jaufré Rudel était un célèbre troubadour aquitain de langue d'oc né au début du XIIème siècle qui serait parti en croisade pour y retrouver la Comtesse Hodierne de Tripoli dont il avait entendu louer la grande beauté . Il aurait été si malade pendant le voyage qu'il serait mort dans ses bras en arrivant à Tripoli tandis que, face à la mort de son amant, la belle comtesse aurait alors décidé de se retirer dans un couvent.

    Visite guidée de la Citadelle de Blaye

    Nous entrons dans la citadelle par la Porte Royale située au N°18 du plan précédent.

    Visite guidée de la Citadelle de Blaye

    Visite guidée de la Citadelle de Blaye

    Visite guidée de la Citadelle de Blaye

    Après cette porte, une autre porte : on n'est jamais trop prudent...

    Visite guidée de la Citadelle de Blaye

     Sur la gauche, la prison : Blaye était une vraie ville. C'est sur l'ordre de Claude de Saint-Simon, Gouverneur de Blaye, qu'elle est érigée en 1677, quelques années avant le début des travaux de Vauban. De nombreux prisonniers politiques y furent incarcérés, notamment des prêtres réfractaires, pendant la Révolution. Après avoir été transformée en boulangerie au début du XIXème siècle, c'est aujourd'hui le musée d'histoire et d'archéologie de Blaye.

    Visite guidée de la Citadelle de Blaye

    Presque en face, on passe devant une maison où fut enfermée Marie-Caroline de Bourbon-Siciles, autrement dit la duchesse de Berry (épouse de Charles-Ferdinant d'Artois, duc de Berry, qui mourra assassiné). Elle est à l'origine des dernières insurrections vendéennes et chouannes qui secouent le nord-ouest de la France en mai et juin 1832.

    La maison aurait besoin d'un vrai rafraîchissement...

    Visite guidée de la Citadelle de Blaye

    Une plaque en piteux état rappelle l'événement. 

    Visite guidée de la Citadelle de Blaye

    Femme de tempérament, la duchesse de Berry n'aura de cesse de vouloir rétablir son fils posthume, le duc de Bordeaux, que les légitimistes appellent déjà Henri V.

    Elle est arrêtée le 7 novembre 1832 sur l'ordre de Thiers et incarcérée à Blaye : en réalité, vu son rang, elle est logée dans cette maison, celle du commandant de la place, où elle accouchera d'une petite fille qui ne vivra que six mois. La Duchesse de Berry sera ensuite expulsée à Palerme par le Général Bugeaud où elle retrouvera son mari, Hector Lucchesi-Palli, épousé en prison, dont elle aura d'autres enfants.

    C'était une superbe femme.

    Visite guidée de la Citadelle de Blaye

    Nous continuons notre promenade en direction de la Place d'armes où a lieu le rendez-vous pour la visite guidée. C'est un vrai village que nous découvrons à l'intérieur de la citadelle avec des rues dans lesquelles, naturellement, des commerces se sont installés.

    Visite guidée de la Citadelle de Blaye

    Visite guidée de la Citadelle de Blaye

    En vue de l'ancien couvent des Minimes

    Visite guidée de la Citadelle de Blaye

    Le couvent des Minimes doit son existence à une décision du gouverneur Jean-Paul d'Esparbès de Lussan, lequel ordonne l'implantation de cet ordre religieux afin de garantir un soutien moral aux soldats cantonnés dans la ville-forte. La première pierre du monastère est posée en 1607, et les travaux achevés en l'espace de quatre ans.

    Le couvent est actuellement un lieu pour des expositions.

    Visite guidée de la Citadelle de Blaye

    Juste à côté du couvent, un hôtel-restaurant gastronomique, La Citadelle, s'est installé en bordure de Gironde.

    Visite guidée de la Citadelle de Blaye

    Not bad...

    Visite guidée de la Citadelle de Blaye

    Philippe devant L'île Nouvelle : cette île n'existait pas du temps de Vauban. L'estuaire est en perpétuelle évolution à cause des sédiments provenant de la Garonne et de la Dordogne ainsi que de sables marins en provenance de l'océan Atlantique qui s'y déposent.

    Visite guidée de la Citadelle de Blaye

    C'est sur cette Place d'Armes que nous retrouvons notre guide de la matinée, une néerlandaise qui s'est plu dans la région où elle s'est installée voici 30 ans et qui fait les visites en français, en hollandais et en anglais.

    Nous sommes une petite quinzaine à participer à la visite guidée.

    Visite guidée de la Citadelle de Blaye

    Elle nous montre d'abord une plaque au sol citant toutes les fortifications dues à Vauban inscrites sur la liste du Patrimoine mondial de l'UNESCO, dont la citadelle de Blaye fait partie.

    Visite guidée de la Citadelle de Blaye

    Au large de Blaye, voici Fort Paté

    Visite guidée de la Citadelle de Blaye

    Fort Médoc se situe tout là-bas...

    Visite guidée de la Citadelle de Blaye

    Ah, là c'est mieux !

    Visite guidée de la Citadelle de Blaye

    Nous retournons ensuite, en compagnie de notre guide, à la Porte Royale.

    Visite guidée de la Citadelle de Blaye

    Ceci me permet de faire cette photo des arches supportant le pont d'accès à la porte. Vous apercevez à nouveau sur la droite le château des Rudel.

    Visite guidée de la Citadelle de Blaye

    Notre guide nous montre un schéma des fortifications initiales du XIVème siècle. L'estuaire a en effet toujours été protégé.

    Visite guidée de la Citadelle de Blaye

    Visite guidée de la Citadelle de Blaye

    Puis des fortifications du XVIIème siècle, nous montrant que plusieurs murailles ont été ajoutées pour sécuriser le site.

    Visite guidée de la Citadelle de Blaye

    Visite guidée de la Citadelle de Blaye

    C'est ensuite le départ de la promenade qui va nous faire parcourir les souterrains de la citadelle de Blaye. Creusés à la fin du XVII° siècle, ils faisaient partie intégrale du système de défense de la Citadelle en remplissant plusieurs fonctions :

    * C'était une voie de communication entre les lignes de défenses.
    * Un endroit stratégique pour tirer sur les assaillants.
    * Une possibilité de replis pour les troupes .
    * Un piège pour attirer les troupes ennemies

    Un escalier nous permet d'accéder aux douves sèches.

    Visite guidée de la Citadelle de Blaye

    Visite guidée de la Citadelle de Blaye

     

    Visite guidée de la Citadelle de Blaye

    La promenade est d'ailleurs accessible aux promeneurs mais pour visiter les souterrains, il faut avoir des clés !

    Visite guidée de la Citadelle de Blaye

    C'est par une porte, bien cachée derrière ce refend de fortification, que nous allons accéder à notre premier souterrain.

    Visite guidée de la Citadelle de Blaye

    De façon surprenante, nous allons d'abord devoir monter un escalier.

    Visite guidée de la Citadelle de Blaye

    Lequel débouche sur une salle voutée datant du XVIème siècle.

    Visite guidée de la Citadelle de Blaye

    éclairée par une ouverture béante pratiquée dans son plafond où la végétation essaie de s'infiltrer...

    Visite guidée de la Citadelle de Blaye

    Dans cette salle, quatre ouvertures à canons

    Visite guidée de la Citadelle de Blaye

    Nous redescendons ensuite pour retrouver les douves.

    Visite guidée de la Citadelle de Blaye

    Deuxième entrée dans un souterrain

    Visite guidée de la Citadelle de Blaye

    Notre guide nous fait remarquer que le couloir tourne pour éviter les tirs de canons.

    Visite guidée de la Citadelle de Blaye

    Une lourde porte en bois munie de clous parfait la défense. Les clous seraient là pour empêcher les coups de machette...

    Visite guidée de la Citadelle de Blaye

    Nous débouchons sur ce qui était un champ d'exercices de tir.

    Visite guidée de la Citadelle de Blaye

    Allez, un troisième !

    Visite guidée de la Citadelle de Blaye

    Et toujours ces couloirs qui tournent...

    Visite guidée de la Citadelle de Blaye

    Dans cette salle, une maquette que, sur le moment, j'ai trouvée super intéressante.

    Visite guidée de la Citadelle de Blaye

    Malheureusement, je ne me souviens pas des explications de la guide !

    Visite guidée de la Citadelle de Blaye

    Tout ce que j'ai retenu, c'est que tout était souterrain comme on le voit ici, une fois la maquette refermée.

    Visite guidée de la Citadelle de Blaye

    Remontée dans les douves

    Visite guidée de la Citadelle de Blaye

    Au passage, une petite photo des marches qui ont vu passer beaucoup de monde. C'est toujours émouvant de mettre ses pas dans ceux de nos ancêtres...

    Visite guidée de la Citadelle de Blaye

    La sortie qu'on voyait sur la maquette

    Visite guidée de la Citadelle de Blaye

     

    Visite guidée de la Citadelle de Blaye

    A nouveau vue sur l'estuaire...

    Visite guidée de la Citadelle de Blaye

    Pas pour longtemps : nous allons emprunter notre quatrième souterrain.

    Visite guidée de la Citadelle de Blaye

    En fait non : il s'agit simplement de la sortie !

    Visite guidée de la Citadelle de Blaye

    Là se termine la visite des souterrains de Blaye.

    Visite guidée de la Citadelle de Blaye

    Une façon amusante de visiter la Citadelle

    Pour voir la visite de Bourg-sur-Gironde, cliquez ICI.


    votre commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique