• L'an dernier, nous avions dû annuler notre projet de vacances dans le Jura pour raisons de santé. Cette année, le voici à nouveau à l'ordre du jour.

    Parties de Courcelles le matin, notre objectif du soir est le petit village de Myon, situé au sud de Besançon, où j'ai réservé un hôtel en demi-pension pour nous deux.

    Notre route, très boisée, nous fait passer par le nouveau Parc National de Forêts de Bourgogne et Champagne et nous conduit à la petite ville de Gray en Haute-Saône où nous décidons de nous arrêter pour déjeuner.

    Vacances jurassiennes avec Arlette

    Au centre ville, nous pouvons admirer l'ancien Hôtel de Ville Renaissance dont la façade comporte huit arcades cintrées, reliées par des colonnes en marbre rose de Sampans avec chapiteaux corinthiens.

    Vacances jurassiennes avec Arlette

    Son toit en tuiles vernissées nous rappelle que nous sommes ici en Franche-Comté.

    Vacances jurassiennes avec Arlette

    Sur l'angle gauche à l'étage, un cadran solaire

    Vacances jurassiennes avec Arlette

    En dessous, une statue du peintre et sculpteur François Desvoge né à Gray en 1732 (décédé à Dijon en 1811).

    Vacances jurassiennes avec Arlette

    Sainte-Anne et la Vierge (François Desvoge)

    Vacances jurassiennes avec Arlette

    Vacances jurassiennes avec Arlette 

    L'ombre est la bienvenue sous la colonnade car il fait beau et chaud ce jour-là. 

    Vacances jurassiennes avec Arlette

    A l'autre extrémité du bâtiment, une statue de Jean-Baptiste Romé de L'Isle, né à Gray et décédé à Paris (1736-1790) : ce physicien et minéralogiste français est considéré comme le créateur de la cristallographie moderne.

    Vacances jurassiennes avec Arlette

    Après avoir déjeuné en terrasse sur les bords de Saône, nous reprenons la route vers Dôle, deuxième étape de ce voyage aller.

    Vacances jurassiennes avec Arlette

    Depuis la place aux fleurs, on peut apercevoir le clocher de la Collégiale Notre-Dame.

    Vacances jurassiennes avec Arlette

    Charmante, cette fontaine voisine d'une terrasse de café intitulée "L'enfant à l'amphore" : elle a été sculptée par François Rosset.

    Vacances jurassiennes avec Arlette

    Cette sculpture s'intitule "Les commères" : elle fait face à la ville basse.

    Vacances jurassiennes avec Arlette

    Dole a été capitale de la Franche-Comté jusqu'en 1676 et en garde un riche patrimoine bâti.

    Vacances jurassiennes avec Arlette

    Vacances jurassiennes avec Arlette

    L'Hospice général de la Charité construit au début du XVIIIème siècle est devenu le Lycée Charles Nodier : il se situe dans le centre historique de Dole.

    Vacances jurassiennes avec Arlette

    Vacances jurassiennes avec Arlette

    Quant à l'ancien Hôtel-Dieu de Dole - désaffecté depuis 1992 - il abrite désormais les archives municipales, la bibliothèque patrimoniale et la médiathèque de la ville.

    Vacances jurassiennes avec Arlette 

    La ville a été fortifiée sous Charles-Quint : des sept bastions qui existaient à l'origine ne subsiste que le Bastion Saint-André.

    Vacances jurassiennes avec Arlette

    L'Office de Tourisme a balisé un parcours permettant de voir les principaux sites de la ville : il s'intitule "Le circuit du chat perché" (un clin d'oeil à Marcel Aymé) et est matérialisé au sol par des triangles de cuivre.

    Nous le suivons !

    Vacances jurassiennes avec Arlette

    Il nous conduit à un endroit très pittoresque nommé "La fontaine aux lépreux" ou encore "Grande fontaine" auquel on accède par l'intermédiaire d'un tunnel souterrain. La source qui l'alimente  a été pour la première fois mentionnée en 1274. Il s'agit d'une résurgence vauclusienne. Elle fut aménagée en lavoir au XVIIIème siècle.

    Vacances jurassiennes avec Arlette

    Cet endroit a fortement inspiré Marcel Aymé pour son roman "Le moulin de la sourdine"

    Vacances jurassiennes avec Arlette

    Vacances jurassiennes avec Arlette

    A l'issue de ce passage, on se trouve sur les quais du Doubs : un endroit super agréable et très fleuri que les nénuphars ont colonisé.

    Vacances jurassiennes avec Arlette

    Vacances jurassiennes avec Arlette

    Vacances jurassiennes avec Arlette 

    Sur le canal des tanneurs

    Dès le XIIIème siècle, ce quartier fut dédié à la fabrication des cuirs pratiquée dans les immeubles étroits et tout en hauteur bordant le canal. Les tanneries se trouvaient au niveau des caves qui donnaient alors directement sur l'eau. 

    Vacances jurassiennes avec Arlette

    Ce restaurant porte bien son nom : La petite Venise...

    Vacances jurassiennes avec Arlette

    Trouée sur la Collégiale Notre-Dame

    Vacances jurassiennes avec Arlette

    Vacances jurassiennes avec Arlette 

    Retour par l'autre rive 

    Vacances jurassiennes avec Arlette

    Retour vers le centre de la ville : le clocher-porche de la Collégiale Notre-Dame est haut de 73 mètres et a pu servir de guet pour annoncer les incendies.

    Vacances jurassiennes avec Arlette

    La Brasserie Louis Pasteur rappelle que nous sommes ici à Dole dans la ville natale du grand homme. On peut d'ailleurs visiter sa maison natale mais nous avons de la route à faire...

    Vacances jurassiennes avec Arlette

    L'Hôtel de Champagney - ou maison Margot -, situé à l'angle des rues Granvelle et Pasteur, a fière allure avec à gauche sa viorbe (vis) inscrite dans une tourelle polygonale d’aspect encore médiéval et son grand escalier à rampes droites sur la droite. Il date du XVIème siècle.

    Vacances jurassiennes avec Arlette

    Vacances jurassiennes avec Arlette

    La Collégiale n'est pas loin...

    Vacances jurassiennes avec Arlette

    Voici la maison natale de Louis Pasteur. Le découvreur de la rage a passé peu d'années dans cette maison : seulement de 1822, date de sa naissance, à 1825 où ses parents déménagent pour aller à Arbois. La maison de son père qui était tanneur était située dans ce quartier plutôt insalubre.

    Vacances jurassiennes avec Arlette

    Un peu plus loin une étonnante tour octogonale dans une petite cour

    Vacances jurassiennes avec Arlette

    Belle façade de la Maison des Orphelins (XVIIIème siècle)

    Vacances jurassiennes avec Arlette 

    Pas vilain non plus cet ensemble de maisons anciennes, plus à mon goût d'ailleurs.

    Vacances jurassiennes avec Arlette

    En vue de la Collégiale dont la construction a commencé en 1509. L'église est très riche mais nous ne l'avons pas vue dans le détail, toujours un peu pressées par le temps...

    Vacances jurassiennes avec Arlette

     

    Vacances jurassiennes avec Arlette : Gray - Dole - Myon

    Le porche est solidaire du clocher.

    Vacances jurassiennes avec Arlette 

    Le portail occidental

    Vacances jurassiennes avec Arlette 

    Vierge à l'Enfant au dessus du portail 

    Vacances jurassiennes avec Arlette

    Vue sur la nef 

    Vacances jurassiennes avec Arlette

    Sur les colonnes qui ornent la nef, on peut voir des fragments de peinture et des croix de consécration. Les piliers ronds et massifs qui montent jusqu'à la voûte sont une caractéristique du gothique finissant.

    Vacances jurassiennes avec Arlette

    Une croix de consécration

    Vacances jurassiennes avec Arlette

    Le Grand Orgue de tribune comprend 1500 tuyaux et a été construit de 1750 à 1754.

    Vacances jurassiennes avec Arlette 

    L'église possède deux chaires : celle-ci est en bois doré du XVIIIème siècle. 

    Vacances jurassiennes avec Arlette

    Vue sur le chœur

    Vacances jurassiennes avec Arlette

    Cette jolie Vierge à l'Enfant située dans le chœur est attribuée à l'atelier du sculpteur espagnol Jean de la Huerta : sculpture en pierre du XVe siècle.

    Vacances jurassiennes avec Arlette

     

    A la sortie de la Collégiale, nous "tombons" au niveau d'une placette sur un mur peint en trompe-l'œil : il met à l'honneur les hommes et les femmes ayant marqué l'histoire de la ville au cours des dix siècles passés. On l'appelle "La fresque des Dolois". Elle a été inaugurée en septembre 2017.

    Vacances jurassiennes avec Arlette : Gray - Dole - Myon

    On peut voir Louis Pasteur à la fenêtre du premier étage ou encore "La jument verte", le célèbre roman de Marcel Aymé écrit en 1933.

    Vacances jurassiennes avec Arlette : Gray - Dole - Myon

     

    A l'étage inférieur, on peut voir accoudé au balcon Jacques Duhamel (ancien ministre de l'Agriculture et des Affaires Culturelles, Maire de Dole dans les années 70), voisinant avec différents personnages ayant marqué l'histoire de la Bourgogne dans les siècles précédents. Frédéric Barberousse est représenté sous la forme d'un étendard.

    Vacances jurassiennes avec Arlette : Gray - Dole - Myon

     

    Au rez-de-chaussée, on peut voir Marcel Aymé en "Passe-muraille" et une affiche publicitaire ventant "Le Bleu de Dole" (ce bleu d’outremer artificiel, azurant optique mis au point en 1828 par le chimiste lyonnais Guimet, permettait d’aviver la blancheur du linge lors de la lessive. D’utilisation simple, son succès fut foudroyant, et très vite, de nombreux fabricants, spécialisés dans les cirages et les bougies, proposèrent ce nouveau produit. Ce fut le cas à Dole au sein des entreprises Balois, Daloz, Boilley, Malpas, Tripard-Poux, Talissot & Chevalier, actives aux 19e et 20siècles).

    Vacances jurassiennes avec Arlette : Gray - Dole - Myon

    Notre route se poursuit sous une pluie battante (un orage a éclaté) jusqu'à Myon où nous prenons possession de nos deux chambres à l'Auberge Marle (cliquez ICI) tenue par Bruno et Marie Claude, des hôtes charmants et surtout des restaurateurs hors pair. L'hôtel lui, est sans prétention mais bien équipé.

    Vacances jurassiennes avec Arlette

     

    La vue depuis ma chambre : y'a pas à dire, nous sommes dans le trou du cul du monde !

    Vacances jurassiennes avec Arlette : Gray - Dole - Myon

    Le soir, petit tour dans le village d'environ 180 habitants : un Montliot et Courcelles jurassien en quelque sorte...

    Vacances jurassiennes avec Arlette

    Sur la carte de la région, on trouve un "Courcelles" et un "Chatillon : drôle, non ?

    Vacances jurassiennes avec Arlette

    L'hôtel est voisin de l'église de l'Assomption et... celle-ci sonne toute la nuit !

    Vacances jurassiennes avec Arlette

    La fontaine du village

    Vacances jurassiennes avec Arlette

    Les maisons sont en pierre de pays, donc jolies.

    Parfois cossues...

    Vacances jurassiennes avec Arlette

    Vacances jurassiennes avec Arlette

    Parfois plus simples.

    Vacances jurassiennes avec Arlette

    Une jolie fenêtre

    Vacances jurassiennes avec Arlette

    Nous sommes ici dans une région très boisée.

    Vacances jurassiennes avec Arlette

    Vacances jurassiennes avec Arlette

    Sur plusieurs maisons, on trouve de drôles d'installations comprenant une poulie située en haut du mur reliée à une sorte de machine mais nous n'avons pas réussi à comprendre de quoi il s'agissait.

    Vacances jurassiennes avec Arlette

    Vacances jurassiennes avec Arlette

    Vacances jurassiennes avec Arlette

    Le soir, nous avons dîné d'une spécialité de la maison depuis plusieurs générations : la croûte aux morilles. Même si on se relèverait pour en manger, je n'ai pas pu terminer mon assiette tellement notre hôte nous avait déjà gâtés avec de petits amuse-gueules de sa fabrication, suivis d'une entrée copieuse...

    Vacances jurassiennes avec Arlette

    Les ingrédients pour 6 personnes

    • 500 g de morilles fraîches ou 100 g de morilles séchées
    • 50 cl de crème crue épaisse
    • 25 g de beurre
    • 5 cl de Savagnin (un vin jaune du Jura)
    • 1 échalote
    • 1 gousse d’ail
    • Quelques brins de persil
    • 6 tranches épaisses de pain de campagne

    La recette de la croûte aux morilles

    1. Si vos morilles sont séchées, placez-les dans un petit saladier et recouvrez-les d’eau tiède de façon à ce qu’elles se réhydratent pendant au moins 2h. Si elles sont fraîches, lavez-les soigneusement plusieurs fois.
    2. Pelez et ciselez l’échalote
    3. Dans une poêle, faites fondre l’échalote dans le beurre.
    4. Égouttez les morilles puis ajoutez-les dans la poêle.
    5. A l’aide d’un filtre à café, filtrez le jus. Cela permettra d’éliminer le sable éventuellement restant.
    6. Versez le vin blanc sur les morilles.
    7. Laissez réduire.
    8. Ajoutez l’ail et la moitié de la crème.
    9. Salez, poivrez à votre convenance.
    10. Remuez puis laissez mijoter à feu doux et à couvert pendant 1h.
    11. Ajoutez le reste de la crème petit à petit au cours de la cuisson lorsque cela a commencé à réduire.
    12. Toastez le pain puis coupez chaque tranche en 2 dans la longueur.
    13. Servez les morilles dans des assiettes creuses, dans des ramequins ou dans des cocottes individuelles.
    14. Disposez le pain toasté dessus.

    Je pense que cet automne je tenterai le coup !

    Vacances jurassiennes avec Arlette

    La suite ICI.


    votre commentaire
  • Précédent post sur la visite du Palais de Kadriorg près de Tallinn en EstonieICI.

    Ce voyage tire à sa fin hélas : plus qu'une matinée (libre) dans la capitale de l'Estonie et nous reprendrons l'avion pour Paris.

    Ce matin, Philippe a décidé de se consacrer à la lecture du livre que je lui ai conseillé "Le temps des cathédrales", d'un auteur que j'aime bien, Jean Diwo, qui documente toujours de façon très détaillée les romans historiques qu'il écrit sur différents sujets. J'ai acheté ce livre en passant près de la Librairie du Compagnonnage située près de Notre-Dame quand nous sommes allés au chevet de la vieille dame malade il y a quelques mois...

    Et moi, me direz-vous : que vais-je faire de cette matinée ? Et bien j'ai décidé de profiter de ma liberté (je parle de celle du programme de notre voyage organisé dans les pays Baltes qui prévoit une matinée "libre") pour justement retourner dans le centre ville de Tallinn. Une aventure pour moi qui n'ai pas le sens de l'orientation..., c'est le moins qu'on puisse le dire. Heureusement, j'ai mon "appli" sur le smartphone offert par Philippe qui devrait me secourir au cas où...

    Pourquoi photographier un panneau publicitaire, me direz-vous ?

    C'est parce qu'il s'agit d'une publicité de Jean-Claude Decaux ! Décidément, il est partout celui-là... La compagnie maritime finlandaise Eckero Line relie régulièrement (en un peu plus de deux heures seulement) Tallinn à la Finlande.

    Les pays Baltes : Estonie : Jour 7 - matinée libre à Tallinn et retour sur Paris

    Sur mon chemin, une petite église orthodoxe : l'église de Saint-Siméon

    Blottie au bord d'une rue proche du port, cette église de conte de fées, en bois, a été construite entre 1752 et 1755 à l’initiative de marins russes. La côte était à cette époque bien plus proche de la ville qu’aujourd’hui, et l’église a été bâtie presque au bord de l’eau, ses fondations reposant sur des remblais.

    Les pays Baltes : Estonie : Jour 7 - matinée libre à Tallinn et retour sur Paris

    Selon la légende, ce sont des débris issus de naufrages qui furent utilisés à cette fin. L’édifice fut sérieusement endommagé pendant la période soviétique, quand il fut converti en salle de sport. À cette époque, il perdit également son clocher et son dôme en bulbe. Heureusement, l’église a été restaurée après l’indépendance.

    Les pays Baltes : Estonie : Jour 7 - matinée libre à Tallinn et retour sur Paris

    Depuis 2001, une communauté orthodoxe estonienne y est active. Je suis entrée sur la pointe des pieds...

    Les pays Baltes : Estonie : Jour 7 - matinée libre à Tallinn et retour sur Paris

    Au fond, plusieurs icônes que les fidèles embrassent (j'ai vu une femme le faire).

    Les pays Baltes : Estonie : Jour 7 - matinée libre à Tallinn et retour sur Paris

    Les pays Baltes : Estonie : Jour 7 - matinée libre à Tallinn et retour sur Paris

     En continuant ma route, je traverse un tout nouveau quartier de Tallinn que nous n'avions pas encore vu : il s'agit du quartier de Rotterman.

    Les pays Baltes : Estonie : Jour 7 - matinée libre à Tallinn et retour sur Paris

    Cette zone industrielle magnifiquement restaurée (elle n'était voilà encore dix ans qu'un ramassis de bâtiments vétustes), située à proximité de la Vieille Ville, abrite nombre de boutiques et de restaurants, ainsi qu’une scène culturelle active. La place principale accueille des festivals et des représentations en plein air. Son architecture d'avant-garde symbolise parfaitement la façon dont Tallinn s'est réinventée ces dernières années.

    Les pays Baltes : Estonie : Jour 7 - matinée libre à Tallinn et retour sur Paris

    Notre guide nous avait conseillé d'y aller traîner un peu pour voir la restauration des bâtiments en "briques de pierre", si typique de Tallinn.

    Les pays Baltes : Estonie : Jour 7 - matinée libre à Tallinn et retour sur Paris

    J'y ai découvert une "installation" très amusante, voisine d'un gros chien rouge, qui se met à tourner quand on s'en approche.

    Les pays Baltes : Estonie : Jour 7 - matinée libre à Tallinn et retour sur Paris

    Philippe s'y était amusé la veille : un vrai gamin !

    Les pays Baltes : Estonie : Jour 7 - matinée libre à Tallinn et retour sur Paris

    Les pays Baltes : Estonie : Jour 7 - matinée libre à Tallinn et retour sur Paris

    Contente de ma photo...

    Les pays Baltes : Estonie : Jour 7 - matinée libre à Tallinn et retour sur Paris

    Chemin faisant, j'arrive au centre ville où je découvre un petit marché d'artisanat local, Viru Turg.

    Les pays Baltes : Estonie : Jour 7 - matinée libre à Tallinn et retour sur Paris

    Ce sont essentiellement des estoniennes qui le tiennent et elles sont encore en train d'installer leurs stands, arrivées avec de gros sacs bien remplis...

     

    Les pays Baltes : Estonie : Jour 7 - matinée libre à Tallinn et retour sur Paris

    Des bonnets et des écharpes ? En veux-tu en voilà ! Il ne faut pas oublier que les hivers sont parfois rudes dans les pays Baltes.

    Les pays Baltes : Estonie : Jour 7 - matinée libre à Tallinn et retour sur Paris

    On peut aussi y trouver de très jolies chaussettes,

    Les pays Baltes : Estonie : Jour 7 - matinée libre à Tallinn et retour sur Paris

    Des gants,

    Les pays Baltes : Estonie : Jour 7 - matinée libre à Tallinn et retour sur Paris

    Des pulls et des manteaux de laine de toutes sortes,

    Les pays Baltes : Estonie : Jour 7 - matinée libre à Tallinn et retour sur Paris

    et même ces fameux "bonnets de sauna" qui sont ici très fantaisistes !

    Les pays Baltes : Estonie : Jour 7 - matinée libre à Tallinn et retour sur Paris

    J'ai trouvé intéressants ces "plots" pour bloquer l'accès en forme d'oiseaux...

    Les pays Baltes : Estonie : Jour 7 - matinée libre à Tallinn et retour sur Paris

    Et cette petite sculpture en forme de fontaine n'est-elle pas trognon ?

    Les pays Baltes : Estonie : Jour 7 - matinée libre à Tallinn et retour sur Paris

    Les pays Baltes : Estonie : Jour 7 - matinée libre à Tallinn et retour sur Paris

    En vue de l'église Saint-Olaf...

    Les lettons et les estoniens seraient-ils fans de faux chats... ?

    Les pays Baltes : Estonie : Jour 7 - matinée libre à Tallinn et retour sur Paris

    Les pays Baltes : Estonie : Jour 7 - matinée libre à Tallinn et retour sur Paris

    Une colonne Morris en béton ! Au loin l'une des portes de la ville.

    Les pays Baltes : Estonie : Jour 7 - matinée libre à Tallinn et retour sur Paris

    Il s'agit de la Tour de la "Grosse Marguerite" adossée à la Grand Porte de la côte. Datant respectivement du 16ème et du 14ème siècles, elles faisaient partie des fortifications de la ville côté mer : elles étaient très impressionnantes quand on arrivait du port...

     

    Les pays Baltes : Estonie : Jour 7 - matinée libre à Tallinn et retour sur Paris

    Les pays Baltes : Estonie : Jour 7 - matinée libre à Tallinn et retour sur Paris

    Les armoiries de la ville de Tallinn y sont gravées dans la pierre.

    Les pays Baltes : Estonie : Jour 7 - matinée libre à Tallinn et retour sur Paris

    J'ai maintenant pris la rue Pikk et me trouve face aux "Trois sœurs", le plus bel ensemble de maisons mitoyennes du Moyen-Age : elles sont maintenant le siège d'un grand hôtel.

    Les pays Baltes : Estonie : Jour 7 - matinée libre à Tallinn et retour sur Paris

    Et toujours ce clocher de Saint-Olaf qui se profile...

    Les pays Baltes : Estonie : Jour 7 - matinée libre à Tallinn et retour sur Paris

    Les pays Baltes : Estonie : Jour 7 - matinée libre à Tallinn et retour sur Paris

    Je ne pourrai entrer que dans le vestibule de l'église car il y a un office.

    Les pays Baltes : Estonie : Jour 7 - matinée libre à Tallinn et retour sur Paris

    Sur un mur de la chapelle de la Vierge Marie adossée à l'église, le cénotaphe de Hans Pawels, marchand de Tallinn : huit scènes de la Passion du Christ y sont représentées.

    Les pays Baltes : Estonie : Jour 7 - matinée libre à Tallinn et retour sur Paris 

    Un peu macabre...

    Les pays Baltes : Estonie : Jour 7 - matinée libre à Tallinn et retour sur Paris

    L'ancien bâtiment du KGB à gauche

    Les pays Baltes : Estonie : Jour 7 - matinée libre à Tallinn et retour sur Paris

    C'était dans les sous-sols de ce bel immeuble Art Nouveau que cela se passait du temps de l'ère soviétique : de belles décorations Art Nouveau pour un lieu autrefois sinistre...

    Les pays Baltes : Estonie : Jour 7 - matinée libre à Tallinn et retour sur Paris

    Porte entre les deux immeubles : joli, non ?

    Les pays Baltes : Estonie : Jour 7 - matinée libre à Tallinn et retour sur Paris

    En continuant la rue Pikk : les fameux panneaux indicateurs des directions

    Les pays Baltes : Estonie : Jour 7 - matinée libre à Tallinn et retour sur Paris

    Shön...

    Les pays Baltes : Estonie : Jour 7 - matinée libre à Tallinn et retour sur Paris

    Derniers regards sur Tallinn...

    Les pays Baltes : Estonie : Jour 7 - matinée libre à Tallinn et retour sur Paris

    Les pays Baltes : Estonie : Jour 7 - matinée libre à Tallinn et retour sur Paris

    J'ai vu, au cours de ma petite promenade en solitaire, beaucoup de ces vieilles dames en train de tricoter : j'ai demandé à celle-ci si je pouvais la photographier et elle a dit "Oui". J'aurais dû demander plus souvent car je crois que les estoniens sont fiers de leur patrimoine et donc acceptent volontiers les photos...

    Les pays Baltes : Estonie : Jour 7 - matinée libre à Tallinn et retour sur Paris

    Après avoir rejoint notre hôtel grâce à l'appli de mon smartphone (mon Dieu quelle chance de l'avoir eue !), je retrouve Philippe et les quelques personnes rencontrées dans le voyage avec lesquelles nous avons décidé de déjeuner avant de prendre l'avion.

    Nous trouvons un restaurant tout près de l'Hôtel - Kochi Aidad - dans lequel nous nous sommes ma foi régalés. Le complexe d’entrepôts de la rue Lootsi est un vestige du port de commerce de Tallinn : les entrepôts y ont été construits entre les années 1870 et la première guerre mondiale. Ils ont conservé l’histoire du siècle précédent, ont été rénovés pour devenir une brasserie-taverne moderne , un café et un centre commercial et de services .

    Les pays Baltes : Estonie : Jour 7 - matinée libre à Tallinn et retour sur Paris

    Un décor chaleureux

    Les pays Baltes : Estonie : Jour 7 - matinée libre à Tallinn et retour sur Paris

    Des cuves à bière visibles depuis le comptoir de la taverne qui est spécialisé dans ce breuvage (on est dans le nord).

    Les pays Baltes : Estonie : Jour 7 - matinée libre à Tallinn et retour sur Paris

    La tablée occupée à savourer ce délicieux repas

    Les pays Baltes : Estonie : Jour 7 - matinée libre à Tallinn et retour sur Paris

    Moi itou : au menu, de délicieux harengs pomme à l'huile (j'aurais pu prendre autre chose car la carte était très variée mais je n'ai jamais mangé d'aussi bons harengs qu'aux pays Baltes et je ne suis pas prête d'en remanger...).

    Les pays Baltes : Estonie : Jour 7 - matinée libre à Tallinn et retour sur Paris

    Nous rejoignons ensuite l'aéroport de Tallinn qui est tout petit mais très joli.

    Voilà le programme pour ces trois heures quarante de vol.

    Les pays Baltes : Estonie : Jour 7 - matinée libre à Tallinn et retour sur Paris

    Les pays Baltes : Estonie : Jour 7 - matinée libre à Tallinn et retour sur Paris

    Attention au décollage...

    Les pays Baltes : Estonie : Jour 7 - matinée libre à Tallinn et retour sur Paris 

    Nous survolons beaucoup d'îles...

    Les pays Baltes : Estonie : Jour 7 - matinée libre à Tallinn et retour sur Paris

    Les pays Baltes : Estonie : Jour 7 - matinée libre à Tallinn et retour sur Paris

    Aux environs de Berlin ou de Hambourg ?

    Les pays Baltes : Estonie : Jour 7 - matinée libre à Tallinn et retour sur Paris

    Roissy Charles de Gaulle

    Les pays Baltes : Estonie : Jour 7 - matinée libre à Tallinn et retour sur Paris

    Fin de ce beau voyage


    votre commentaire
  • Précédent post : fin de visite de la ville de Tallin en Estonie : ICI.

    Ce matin, nous quittons Tallinn pour nous rendre au Palais de Kadriorg qui se situe dans la périphérie de Tallinn. Il a été édifié par Pierre le Grand à partir de l'été 1718 dans le style baroque nordique pour sa femme Catherine Ière (anciennement château de Catharinenthal en son honneur), huit ans après que l'Estonie passe aux mains de la Russie.

    Le temps est un peu triste encore ce matin alors que nous prenons connaissance du grand parc public qui entoure le château : ici, le grand bassin des cygnes et son gracieux belvédère

    Les pays Baltes : Estonie : Jour 6 - Château de Kadriorg et Tallinn

    J'ai pris cette photo car ce robot-tondeuse ne serait pas resté longtemps sur place chez nous...

    Les pays Baltes : Estonie : Jour 6 - Château de Kadriorg

    Monique admire les plates-bandes où le persil double a été employé pour participer au décor. Une idée à creuser...

    Les pays Baltes : Estonie : Jour 6 - Château de Kadriorg

    C'est Yannick, notre guide français pour ce voyage, qui nous donne les premières explications.

    Les pays Baltes : Estonie : Jour 6 - Château de Kadriorg et Tallinn

    Il nous a réunis autour de la statue de Friedrich Reinhold Kreutzwald, le premier grand écrivain estonien, surnommé "le père du chant" par ses compatriotes.

    Les pays Baltes : Estonie : Jour 6 - Château de Kadriorg

    Sa vie, qui s’étend sur près de quatre-vingts ans, coïncide avec la libération et le « réveil » national de son peuple. Les "contes de Kreutzwald", qui sont à la littérature estonienne ce que les contes des Grimm sont à la littérature allemande, paraissent en 1866 sous la forme d’un recueil, Les anciens contes du peuple estonien, premier chef d’oeuvre de la prose narrative estonienne.

    Les pays Baltes : Estonie : Jour 6 - Château de Kadriorg

    Nous voici en vue du Palais.

    Les pays Baltes : Estonie : Jour 6 - Château de Kadriorg

    Situé au bord de la Baltique, il fut la résidence d'été de la famille du Tsar.

    Les pays Baltes : Estonie : Jour 6 - Château de Kadriorg

    Conçu par l’architecte italien Niccolo Michetti, le palais grandiose et les jardins raffinés qui l’entourent sont un bel exemple de l’extravagance tsariste mais..., nous n'avons nous pas eu nous aussi en France des souverains qui ont eu la folie des grandeurs ? Et cela fait au final un beau patrimoine !

    Ce Palais surprend quand on s'en approche par ses couleurs fortes mais, au final, il fait bien russe.

    Les pays Baltes : Estonie : Jour 6 - Château de Kadriorg

     En attendant la visite guidée prévue au programme de ce voyage organisé, nous faisons un tour dans les jardins donnant sur l'arrière du Palais.

    Les pays Baltes : Estonie : Jour 6 - Château de Kadriorg

    Les pays Baltes : Estonie : Jour 6 - Château de Kadriorg

    Au fond du jardin, une statue du dieu de la mer, Poséïdon

    Les pays Baltes : Estonie : Jour 6 - Château de Kadriorg

    Les pays Baltes : Estonie : Jour 6 - Château de Kadriorg

     

    Les pays Baltes : Estonie : Jour 6 - Château de Kadriorg et Tallinn

    Les pays Baltes : Estonie : Jour 6 - Château de Kadriorg

     

    Les pays Baltes : Estonie : Jour 6 - Château de Kadriorg et Tallinn

    En avant pour la visite !

    Les pays Baltes : Estonie : Jour 6 - Château de Kadriorg

    Dans le hall d'entrée, nous sommes surpris de voir une "Venus de Milo" plus grande que l'original du Louvre : il s'agit d'une copie exécutée en 1858 par le sculpteur allemand Karl Voss et présente au Palais de Kadriorg depuis 1948.

    Les pays Baltes : Estonie : Jour 6 - Château de Kadriorg

    Dans le hall également, trois portraits prestigieux

    Celui de Catherine II, Impératrice de 1762 à sa mort en 1796 

    Les pays Baltes : Estonie : Jour 6 - Château de Kadriorg

    Celui d'Alexandre III (Empereur de 1881 à 1894)

    Les pays Baltes : Estonie : Jour 6 - Château de Kadriorg

    et celui de son épouse, l'Impératrice Maria Fiodorovna, née Princesse de Danemark

    Bien jolie, je trouve.

    Les pays Baltes : Estonie : Jour 6 - Château de Kadriorg

    La visite guidée commence par la celle d'une vaste pièce au décor grandiose, le Salon d'honneur.

    Les pays Baltes : Estonie : Jour 6 - Château de Kadriorg

    Il semble que Philippe l'aie trouvée à son goût ! Les chaises, entre parenthèses, sont magnifiques et on a le droit de s'asseoir dessus !

    Les pays Baltes : Estonie : Jour 6 - Château de Kadriorg

    Les pays Baltes : Estonie : Jour 6 - Château de Kadriorg

    Dans le médaillon bleu, les initiales de Catherine Ière parait-il.

    Les pays Baltes : Estonie : Jour 6 - Château de Kadriorg

    L'aigle à deux têtes russe a été choisi par les Tsars de Russie pour affirmer leur domination sur l'Ouest (l'Europe) et l'Est (l'Asie).

    Les pays Baltes : Estonie : Jour 6 - Château de Kadriorg

     Cette autre salle, voisine de la précédente est beaucoup plus sobre.

    Les pays Baltes : Estonie : Jour 6 - Château de Kadriorg

    Les pays Baltes : Estonie : Jour 6 - Château de Kadriorg

    Les pays Baltes : Estonie : Jour 6 - Château de Kadriorg

    Son plafond en est tout de même très élégamment décoré.

    Les pays Baltes : Estonie : Jour 6 - Château de Kadriorg

    Mais le Palais Kadriorg est surtout connu pour être le Musée des Beaux-Arts d'Estonie. Il expose des centaines de tableaux de maîtres occidentaux ou russes du 16ème au 20ème siècles, ainsi que des gravures, des sculptures et d’autres œuvres.

    Pour y accéder, il faut monter ce très bel escalier de bois.

    Les pays Baltes : Estonie : Jour 6 - Château de Kadriorg

    Plusieurs de ses salles d'exposition comportent, tout comme au Château de Rundale en Lettonie, de magnifiques poêles en céramique.

    Les pays Baltes : Estonie : Jour 6 - Château de Kadriorg

    Les dessins en sont toujours très fins.

    Les pays Baltes : Estonie : Jour 6 - Château de Kadriorg

    Depuis cette salle, on jouit d'une jolie vue sur le Salon d'honneur et son superbe plafond.

    Les pays Baltes : Estonie : Jour 6 - Château de Kadriorg

    Ce tableau s'intitule "Histoire du soldat" : il a été peint en 1877 par Ilya Repin, l'un des plus célèbres peintres russes du 19ème siècle (l'équivalent en peinture de Léon Tolstoï en littérature).

    Les pays Baltes : Estonie : Jour 6 - Château de Kadriorg

    Celui-ci est de Ivan Kramskoi qui l'a peint en 1872. Son titre : Vieil homme à la béquille

    Les pays Baltes : Estonie : Jour 6 - Château de Kadriorg

    "Forêt de pins" par Ivan Siskin (1878)

    Ce tableau est tellement représentatif de la nature dans les pays Baltes !

    Les pays Baltes : Estonie : Jour 6 - Château de Kadriorg

    "Laboureurs en Ukraine" par Mihhail Clodt Von Jürgensburg (1879)

    Les pays Baltes : Estonie : Jour 6 - Château de Kadriorg

    De plus près...

    Les pays Baltes : Estonie : Jour 6 - Château de Kadriorg

    J'ai bien aimé aussi cette Vue de Tallinn au matin peinte par Aleksei Bogoljubov en 1853. Le peintre était issu de l'aristocratie russe et avait servi dans la marine avant de faire les Beaux Arts. Il se fit une spécialité des marines.

    Les pays Baltes : Estonie : Jour 6 - Château de Kadriorg

    Superbe, ce détail, non ?

    Les pays Baltes : Estonie : Jour 6 - Château de Kadriorg

    Au passage, un joli lustre...

    Les pays Baltes : Estonie : Jour 6 - Château de Kadriorg

    Abram Arhipov (1916) : Fille en rouge

    Le peintre a, apparemment, peint de nombreuses versions.

    J'adore !

    Les pays Baltes : Estonie : Jour 6 - Château de Kadriorg

    La veillée pascale par Boris Kustodijev (1917)

    Les pays Baltes : Estonie : Jour 6 - Château de Kadriorg

    C'est la première fois que je vois autant de poêles en céramique de ma vie !

    Les pays Baltes : Estonie : Jour 6 - Château de Kadriorg

    Nous visitons ensuite une pièce qui est remarquable pour son plafond en bois décoré de marqueteries.

    Les pays Baltes : Estonie : Jour 6 - Château de Kadriorg

    Les pays Baltes : Estonie : Jour 6 - Château de Kadriorg

    J'ai photographié ici le Palais de Kadriorg bien sûr...

    Les pays Baltes : Estonie : Jour 6 - Château de Kadriorg

    Dans les vitrines, divers objets très précieux comme ce singe de Carl Fabergé (1870-1917)

    Les pays Baltes : Estonie : Jour 6 - Château de Kadriorg

    ou cet éléphant du même fabricant, curieusement exposé sur le dos,

    Les pays Baltes : Estonie : Jour 6 - Château de Kadriorg

    ou encore cet oeuf dont Fabergé s'est fait une spécialité.

    Les pays Baltes : Estonie : Jour 6 - Château de Kadriorg

    Jésus chassant les marchands du Temple à la manière de Hyéronimus Bosch (1570)

    Les pays Baltes : Estonie : Jour 6 - Château de Kadriorg

    Détail

    Les pays Baltes : Estonie : Jour 6 - Château de Kadriorg

    Danse de mariage dans une grange : Cornelis Mahu (1647)

    Les pays Baltes : Estonie : Jour 6 - Château de Kadriorg

    On a l'air de bien s'y amuser !

    Les pays Baltes : Estonie : Jour 6 - Château de Kadriorg

    Jeune fille au coq : Jacob Gerritsz Cuyp (1650)

    J'ai bien aimé ce sujet campagnard.

    Les pays Baltes : Estonie : Jour 6 - Château de Kadriorg

    La Sainte Famille : Jacob Jordaens (1915-1616)

    Jacob Jordaens est l'un des trois maîtres renommés de l'école de peinture anversoise du 17ème siècle, avec Pierre Paul Rubens et Antoine Van Dyck. 

    J'aime bien le regard de Joseph sur Marie et l'Enfant.

    Les pays Baltes : Estonie : Jour 6 - Château de Kadriorg

    Les noces de Cana : Maarten de Vos (1ère moitié du 17ème siècle)

    Le tableau était dans la Cathédrale d'Anvers depuis 1597.

    Les pays Baltes : Estonie : Jour 6 - Château de Kadriorg

    Les pays Baltes : Estonie : Jour 6 - Château de Kadriorg

    Avant de sortir, un coup d'oeil sur les sculptures que l'on peut apercevoir à travers une vitre.

    Les pays Baltes : Estonie : Jour 6 - Château de Kadriorg

    Après cette belle visite, nous quittons le Palais de Kadriorg pour rejoindre un lieu où se tient tous les cinq ans une manifestation qui compte énormément pour les estoniens : il s'agit du Festival de la chanson (et de la danse).

    Il a lieu ici, au Pré aux Chants, un espace assez vaste pour pouvoir accueillir 250.000 spectateurs - assis par terre - en totale communion avec les chanteurs, au nombre de 32.000 : c'est la rencontre des âmes d'une seule et même nation.

    Les pays Baltes : Estonie : Jour 6 - Château de Kadriorg

    La tradition de la fête du chant commence au 19ème siècle avec le réveil national de l'Estonie : quel rôle, quel pouvoir le chant peut-il avoir face à un occupant? L'Estonie a fait face à cette question. Le chant les a réunis et leur a permis de rejeter le tout puissant voisin soviétique sans aucune arme sinon celle de leur voix.

    On a appelé ce phénomène "La révolution chantante".

    Statue de Gustav Ernesaks, compositeur et chef de choeur estonien : il a joué un rôle majeur dans la Révolution chantante.

    Les pays Baltes : Estonie : Jour 6 - Château de Kadriorg

     Pour regarder une vidéo de ce spectacle, cliquez ICI.

    Le car prend la route du bord de mer pour rejoindre le centre ville de Tallinn, ce qui permet quelques photos intéressantes.

    Les pays Baltes : Estonie : Jour 6 - Château de Kadriorg et Tallinn

    Les pays Baltes : Estonie : Jour 6 - Château de Kadriorg et Tallinn

    Il y a beaucoup de circulation sur la Baltique.

    Les pays Baltes : Estonie : Jour 6 - Château de Kadriorg et Tallinn

    Il ne fait guère plus de 10°C dehors mais quand on court on se réchauffe !

    Les pays Baltes : Estonie : Jour 6 - Château de Kadriorg et Tallinn

    Nous passons près du Monument en mémoire du cuirassé Russalka faisant route vers Helsinki, qui sombra en 1983 avec à bord 177 membres d'équipage. Le monument représente un ange tenant une croix orthodoxe, tourné dans la direction supposée du naufrage.

    Les pays Baltes : Estonie : Jour 6 - Château de Kadriorg et Tallinn

     Les deux pittoresques tours qui composent les portes de Viru témoignent de ce que fut le système des portes de la ville, bien plus important qu'aujourd'hui, au 14ème siècle. De nos jours, les portes de Viru marquent toujours l'entrée principale de la vieille ville, permettant aux piétons de pénétrer au travers du mur d'enceinte en empruntant la rue Viru, qui est une artère commerçante ainsi que l'emplacement de nombreux restaurants.

    Les pays Baltes : Estonie : Jour 6 - Château de Kadriorg et Tallinn

    La partie organisée de notre voyage se termine après le déjeuner en ville.

    Les pays Baltes : Estonie : Jour 6 - Château de Kadriorg et Tallinn

    Les amis rencontrés lors du voyage : Lydie et Sylvie de Nantes, Emmanuel et Monique de Lille

    Les pays Baltes : Estonie : Jour 6 - Château de Kadriorg et Tallinn

    Un marché artisanal se tient sur la place de l'Hôtel de Ville aujourd'hui, l'occasion de faire le tour des stands.

    Les pays Baltes : Estonie : Jour 6 - Château de Kadriorg et Tallinn

    Les pays Baltes : Estonie : Jour 6 - Château de Kadriorg et Tallinn

    On peut y grignoter sur le pouce..., des blinis

    Les pays Baltes : Estonie : Jour 6 - Château de Kadriorg et Tallinn

    des petits toasts aux baies des bois,

    Les pays Baltes : Estonie : Jour 6 - Château de Kadriorg et Tallinn

    du hareng probablement,

    Les pays Baltes : Estonie : Jour 6 - Château de Kadriorg et Tallinn

     

    des chaussons à la viande,

     

    Les pays Baltes : Estonie : Jour 6 - Château de Kadriorg et Tallinn

    du bon pain fait maison,

    Les pays Baltes : Estonie : Jour 6 - Château de Kadriorg et Tallinn

    Les pays Baltes : Estonie : Jour 6 - Château de Kadriorg et Tallinn

    Les pays Baltes : Estonie : Jour 6 - Château de Kadriorg et Tallinn

    Ce sont surtout les estoniens qui achètent.

    Les pays Baltes : Estonie : Jour 6 - Château de Kadriorg et Tallinn

    Les marchands arborent de jolis costumes folkloriques : l'identité nationale, pour se démarquer de la Russie, est très importante dans les pays Baltes.

    Les pays Baltes : Estonie : Jour 6 - Château de Kadriorg et Tallinn

    Nous entrons ensuite dans l'un des magasins "Eesti" de souvenirs estoniens.

    Les pays Baltes : Estonie : Jour 6 - Château de Kadriorg et Tallinn

    On y trouve des produits en feutrine de laine

    Les pays Baltes : Estonie : Jour 6 - Château de Kadriorg et Tallinn

    en bois,

    Les pays Baltes : Estonie : Jour 6 - Château de Kadriorg et Tallinn

    J'y ai acheté un petit sifflet en bois pour Louis que le vendeur a gravé à son nom.

     Nous avons aussi eu la chance de voir quelques chants et danses folkloriques sur un podium qui était installé place de l'Hôtel de Ville, ce qui nous a permis de voir de jolis costumes. C'était l'union nationale des minorités estoniennes qui se produisait.

    Vous pouvez constater qu'il ne fait pas bien chaud...

    Les pays Baltes : Estonie : Jour 6 - Château de Kadriorg et Tallinn

    Les pays Baltes : Estonie : Jour 6 - Château de Kadriorg et Tallinn

    Charmantes ces trois petites dames acidulées, non ?

    Nous avons vu beaucoup de couronnes de fleurs vendues sur les marchés : les estoniennes les portent notamment lors de la fête de Jean (Jaanipaïev), fête païenne célébrant le solstice d'été (entendez la Saint-Jean).

    Les pays Baltes : Estonie : Jour 6 - Château de Kadriorg et Tallinn 

    Cette dame accompagnée de son toutou n'en perd pas une miette !

    Les pays Baltes : Estonie : Jour 6 - Château de Kadriorg et Tallinn

     

    Dans la rue Viru, des adeptes de Hare Krishna chantent la bonne parole...

     

    Les pays Baltes : Estonie : Jour 6 - Château de Kadriorg et Tallinn

    tandis que je pose devant une sculpture de vache !

    Les pays Baltes : Estonie : Jour 6 - Château de Kadriorg et Tallinn

    En continuant notre balade au hasard des rues..., nous trouvons une boutique vendant du caviar (la Finlande n'est qu'à 80 kms au nord...).

    Les pays Baltes : Estonie : Jour 6 - Château de Kadriorg et Tallinn

    1000 euros le kilo en moyenne...

    Les pays Baltes : Estonie : Jour 6 - Château de Kadriorg et Tallinn

    Là se termine cette avant-dernière journée à Tallinn.

    Fin de ce voyage dans les pays Baltes : L'Estonie : matinée libre à Tallin et  vol de retour : ICI.


    votre commentaire
  • Précédent post consacré aux châteaux de Turaida et de Cesis en Lettonie : ICI.

    Ce matin, nous quittons la Lettonie et ses légendes pour rejoindre en milieu de journée Tallinn, la capitale de l'Estonie, terme de notre voyage. Nous traversons naturellement des kilomètres de forêts de conifères mais aussi de bouleaux. Les routes sont très bonnes, réalisées avec l'aide de l'Union Européenne...

    Les pays Baltes : Estonie : Jour 5 - Parnü et Tallinn

    Nous arrivons 3 heures après à la frontière entre la Lettonie et l'Estonie : bien sûr, elle n'est que fictive puisque les deux pays font partie de l'Europe mais une station service et un magasin nous donnent l'occasion de nous y arrêter. Pendant le temps du voyage, Yannick, notre guide, nous abreuve de renseignements sur notre prochaine destination.

    Les pays Baltes : Estonie : Jour 5 - Parnü et Tallinn

    Comme je prends une photo du car, le chauffeur, Andrej, me montre la cigogne qui y est dessinée. Je pense qu'il s'agit du nom de la Compagnie de cars dans laquelle il travaille.

    Les pays Baltes : Estonie : Jour 5 - Parnü et Tallinn

    Vous savez que les cigognes traversent régulièrement la Lettonie (notre car et notre chauffeur sont lettons) pour se rendre en Afrique où elles hivernent.

    Les pays Baltes : Estonie : Jour 5 - Parnü et Tallinn

    Pendant l'arrêt-technique du car (et la pause-confort des voyageurs), je fais un tour dans la boutique où j'ai la surprise de trouver des tablettes de chocolat comme on n'en a pas chez nous, enfin je pense.

    Celui-ci est à l'oignon.

    Les pays Baltes : Estonie : Jour 5 - Parnü et Tallinn

    Celui-là à l'ail...

    Les pays Baltes : Estonie : Jour 5 - Parnü et Tallinn

    et cet autre, tenez-vous bien..., au cannabis !

    Les pays Baltes : Estonie : Jour 5 - Parnü et Tallinn

    Amusant, non ? Comme quoi, les voyages forment même la vieillesse !

    Dans la magasin, on peut acheter son bonnet de sauna en feutre : il sert à protéger les cheveux de l'agression par la vapeur.

    Les pays Baltes : Estonie : Jour 5 - Parnü et Tallinn

    Il y avait aussi de super chaussettes en laine multicolore.

    Les pays Baltes : Estonie : Jour 5 - Parnü et Tallinn

    L'artisanat du bois, très présent dans les pays Baltes, était aussi largement représenté. Des cuillères, des fourchettes et des couteaux, en veux-tu en voilà !

    Les pays Baltes : Estonie : Jour 5 - Parnü et Tallinn

    De très jolis dessous de plats.

    Les pays Baltes : Estonie : Jour 5 - Parnü et Tallinn

    Des sortes de petits sapins-puzzles avec le nom des différentes essences de bois : du haut en bas, le chêne, le tremble, l'aulne, l'épicéa, le bouleau, et le pin.

    Avez-vous vu comme je suis forte en anglais ! Google traduction, ça aide...

    Les autres souvenirs étaient moins typiques des pays Baltes.

    Les pays Baltes : Estonie : Jour 5 - Parnü et Tallinn

    Nous reprenons la route en direction de Tallinn qui est encore loin...

    Les pays Baltes : Estonie : Jour 6 - Parnü et Tallinn

    Heureusement, le voyage prévoit un arrêt à Parnü, une ville d'eau située au sud de l'Estonie. Vous l'avez compris : les pays Baltes sont des pays de forêts.

    Les pays Baltes : Estonie : Jour 5 - Parnü et Tallinn

    Arrivée à Parnü

    Les pays Baltes : Estonie : Jour 6 - Parnü et Tallinn

    Et toujours ces maisons de bois

    Les pays Baltes : Estonie : Jour 6 - Parnü et Tallinn

    Les pays Baltes : Estonie : Jour 6 - Parnü et Tallinn

    En direction de la mer Baltique

    Les pays Baltes : Estonie : Jour 6 - Parnü et Tallinn

    Je ne sais pas pourquoi j'ai raconté à tout le monde qu'on avait eu mauvais temps...

    Comme vous pouvez le constater, ici tout comme à Jurmala en Lettonie, pas de constructions en bord de mer : celui-ci est protégé.

    Les pays Baltes : Estonie : Jour 6 - Parnü et Tallinn

    Seulement un Hôtel de luxe à proximité

    Les pays Baltes : Estonie : Jour 6 - Parnü et Tallinn

    Pureté de l'eau...

    Les pays Baltes : Estonie : Jour 6 - Parnü et Tallinn

     Des méduses quand même

    Les pays Baltes : Estonie : Jour 6 - Parnü et Tallinn

    Les cabines de plage ne sont pas privatives comme on en trouve sur la côté normande. Elles ont un numéro mais je n'ai pas compris pourquoi.

    Monique, l'une des participantes au voyage organisé, en a fait l'exploration : pas de problème, on peut se mettre en petite tenue sans problème.

    Les pays Baltes : Estonie : Jour 6 - Parnü et Tallinn

    Les pays Baltes : Estonie : Jour 6 - Parnü et Tallinn

    Polaire et K-Way tout de même...

    Les pays Baltes : Estonie : Jour 6 - Parnü et Tallinn

    Les pays Baltes : Estonie : Jour 6 - Parnü et Tallinn

    L'arrivée sur Tallinn

    Les pays Baltes : Estonie : Jour 6 - Parnü et Tallinn

    Le panneau d'entrée de la ville indique l'heure : 13h07. En dessous, un drôle de signe ressemblant au chiffre 18 ou au chiffre 100 : il indique les 100 ans de l'indépendance de l'Estonie qui ont été fêtés en 2018. Bien sûr, il y a eu pendant la guerre l'occupation allemande puis celle de l'URSS mais..., c'est du passé.

     

    Les pays Baltes : Estonie : Jour 6 - Parnü et Tallinn

     Yannick nous explique que ce quartier par lequel nous entrons dans la ville est très prisé des habitants ayant de l'argent : malgré la pluie qui s'est mise à tomber, on peut apercevoir de superbes propriétés nichées au cœur d'une pinède.

    Les pays Baltes : Estonie : Jour 6 - Parnü et Tallinn

    Les pays Baltes : Estonie : Jour 6 - Parnü et Tallinn

    Andrej, notre chauffeur, nous dépose dans le centre ville, en haut de la colline de Toompea pour nous restaurer.

    Les pays Baltes : Estonie : Jour 6 - Parnü et Tallinn

     Au loin, on aperçoit l'élégant beffroi de l'Hôtel de Ville construit au tout début du 15ème siècle.

    Les pays Baltes : Estonie : Jour 6 - Parnü et Tallinn

     Le centre ville, piétonnier, est bien animé.

    Les pays Baltes : Estonie : Jour 6 - Parnü et Tallinn

    A Riga nous avions déjà vu des boutiques de souvenirs proposant les fameuses Matriochkas russes. Les pays Baltes n'ont pas l'air d'avoir de rancune contre les russes qui les ont occupés pendant si longtemps..., à moins que tout bonnement le commerce prime !

    Les pays Baltes : Estonie : Jour 6 - Parnü et Tallinn

    Après le déjeuner, nous faisons connaissance de notre guide locale qui parle bien le français.

    Celle-ci nous emmène voir la Cathédrale orthodoxe vouée à Alexandre Nevsky, patron du défunt tsar Alexandre III, pour rendre grâces du fait qu'il avait été sauvé d'un accident ferroviaire survenu le 17 octobre 1888. Elle fut construite entre 1895 et 1900 dans le cadre de la politique de russification.

    Elle est très spectaculaire avec ses bulbes surmontés de croix orthodoxes.

    Les pays Baltes : Estonie : Jour 6 - Parnü et Tallinn

    Les pays Baltes : Estonie : Jour 6 - Parnü et Tallinn

    A l'intérieur les photos sont interdites : j'ai trouvé celle-ci sur le net où l'on peut admirer le bel iconostase séparant les fidèles du pope qui officie. Comme dans toutes les églises orthodoxes, il n'y a pas de bancs : les fidèles prient debout.

    Les pays Baltes : Estonie : Jour 6 - Parnü et Tallinn

    A deux pas de là se trouve une autre église, autrefois catholique et luthérienne depuis 1561, la Cathédrale Sainte-Marie fondée par les danois au 13ème siècle. C’est la plus ancienne église de Tallinn et aussi le seul bâtiment de la colline de Toompea à avoir survécu au grand incendie de 1684.

    Les pays Baltes : Estonie : Jour 6 - Parnü et Tallinn

    Son clocher baroque date de 1770.

    Les pays Baltes : Estonie : Jour 6 - Parnü et Tallinn

    Quand on entre, on est tout de suite frappé par l'abondance des décorations étranges qui couvrent presque tous les murs peints à la chaux : ce sont, renseignements donnés par notre guide, les blasons funéraires sculptés dans le bois de grandes familles estoniennes.

    Les pays Baltes : Estonie : Jour 6 - Parnü et Tallinn

    Les pays Baltes : Estonie : Jour 6 - Parnü et Tallinn

    Cette tribune permettait, en son temps, aux riches familles estoniennes d'assister à l'office.

    Les pays Baltes : Estonie : Jour 6 - Parnü et Tallinn

    Joli, ce lustre hollandais éclairant la nef...

    Les pays Baltes : Estonie : Jour 6 - Parnü et Tallinn

    La chaire, décorée des images des apôtres, et datant de 1686 est due à Christian Ackermann, l'un des plus célèbres sculpteurs sur bois de style baroque du 17ème siècle.

    Les pays Baltes : Estonie : Jour 6 - Parnü et Tallinn

    ainsi que l'autel situé dans le choeur, qui date de 1696.

    Les pays Baltes : Estonie : Jour 6 - Parnü et Tallinn

    Les pays Baltes : Estonie : Jour 6 - Parnü et Tallinn

    Pour terminer, voici l'orgue de 49 jeux de Friedrich Ladegast

    Les pays Baltes : Estonie : Jour 6 - Parnü et Tallinn

    Datant de 1878, il a été en partie reconstruit en 1914 et une nouvelle restauration a eu lieu en 1998.

    Les pays Baltes : Estonie : Jour 6 - Parnü et Tallinn

    Toutes les rangées de bancs sont fermées par des portes.

    Les pays Baltes : Estonie : Jour 6 - Parnü et Tallinn

    Au fond de l'église, l'élégant monument funéraire de Samuel Greigh qui joignit la marine russe et devint un héros dans les batailles navales russo-turques.

    Les pays Baltes : Estonie : Jour 6 - Parnü et Tallinn

    Egalement au fond, des pierres tombales très curieuses, datant du 18ème siècle. J'ai malheureusement mal écouté la guide qui, je crois, nous a dit que celle-ci était celle d'un cordonnier (?)

    Les pays Baltes : Estonie : Jour 6 - Parnü et Tallinn

    et cette autre celle d'un boucher.

    Peut-être des commerçants de la Guilde... ?

    Les pays Baltes : Estonie : Jour 6 - Parnü et Tallinn

    Au sortir de l'église, une jolie vue sur Saint Alexandre Nevsky

    Les pays Baltes : Estonie : Jour 6 - Parnü et Tallinn

    Quittant la place de la Cathédrale où se trouve la Maison des Chevaliers Porte-Glaive (moines guerriers pendant les Croisades),

    Les pays Baltes : Estonie : Jour 6 - Parnü et Tallinn

    nous nous dirigeons maintenant vers un belvédère (le Patkuli Vaateplatevorm) depuis lequel on a une très jolie vue sur la ville.

    Tiens tiens, nous voici encore à marcher sur des pavés Baltes...

    Les pays Baltes : Estonie : Jour 6 - Parnü et Tallinn

    Tout à fait à l'ouest, les bateaux attendent les touristes qui ont débarqué pour la journée.

    Les pays Baltes : Estonie : Jour 6 - Parnü et Tallinn

    J'avoue que j'aurais préféré voir les églises de près auparavant pour mieux me repérer car vous savez, le carnet de notes, moi j'oublie... pour me concentrer sur la photo !

    Sans me tromper trop je crois : le clocher de Saint-Olaf, une église protestante proche de la Baltique.

    Les pays Baltes : Estonie : Jour 6 - Parnü et Tallinn

    Un petit zoom pour mieux voir les bateaux... C'est là que nous crécherons ce soir.

    Les pays Baltes : Estonie : Jour 6 - Parnü et Tallinn

    A gauche, celui de l'église du Saint-Esprit et à droite celui de l'Hôtel de Ville

    Les pays Baltes : Estonie : Jour 6 - Parnü et Tallinn

    Un autre petit zoom pour admirer la jolie cigogne-girouette d'une maison médiévale...

    Les pays Baltes : Estonie : Jour 6 - Parnü et Tallinn

    Les toits de la ville basse sont vraiment photogéniques avec leurs tuiles rouges. A l'origine, c'étaient des maisons en bois habitées par les petites gens et les commerçants, alors que dans la ville haute les maisons de pierre abritaient les archevêques et les chevaliers allemands contrôlant la région.

    Les pays Baltes : Estonie : Jour 6 - Parnü et Tallinn

    Les pays Baltes : Estonie : Jour 6 - Parnü et Tallinn

    et celui de Saint-Nicolas. d'abord catholique puis luthérienne : elle est désormais un musée.

    Les pays Baltes : Estonie : Jour 6 - Parnü et Tallinn

    Le belvédère de Toompea est très touristique : normal donc d'y trouver des boutiques vendant de l'ambre...

    Les pays Baltes : Estonie : Jour 6 - Parnü et Tallinn

    Les pays Baltes : Estonie : Jour 6 - Parnü et Tallinn

    Les pays Baltes : Estonie : Jour 6 - Parnü et Tallinn

    J'ai résisté...

    Les pays Baltes : Estonie : Jour 6 - Parnü et Tallinn

    Nous sommes toujours dans la ville haute : ici, un bâtiment gouvernemental ayant trait à la Justice et datant de 1809

    Les pays Baltes : Estonie : Jour 6 - Parnü et Tallinn

     Belle porte

    Les pays Baltes : Estonie : Jour 6 - Parnü et Tallinn

    En direction des murailles : au loin la Cathédrale Alexandre Nevsky

    Les pays Baltes : Estonie : Jour 6 - Parnü et Tallinn

     Elle est photogénique...

    Les pays Baltes : Estonie : Jour 6 - Parnü et Tallinn

    La dernière pour vous montrer le drapeau de l'ambassade de Hongrie

    Les pays Baltes : Estonie : Jour 6 - Parnü et Tallinn

    Au bout de la rue, les murailles de la ville

    Les pays Baltes : Estonie : Jour 6 - Parnü et Tallinn

    Et maintenant, direction la place du marché (ou Raekoja Plats)

    Les pays Baltes : Estonie : Jour 6 - Parnü et Tallinn

    Une très curieuse enseigne en forme de botte !

    Les pays Baltes : Estonie : Jour 6 - Parnü et Tallinn

    Au passage, un coup d'oeil sur la "Porte de la jambe courte" qui a été construite en 1455 pour faire communiquer la ville basse avec la colline de Toompea cernée par les remparts.

    Les pays Baltes : Estonie : Jour 6 - Parnü et Tallinn

    Et toujours ces pavés ronds...

    Les pays Baltes : Estonie : Jour 6 - Parnü et Tallinn

    La place du marché avec l'Hôtel de Ville gothique de Tallinn (le seul intact de toute l'Europe du Nord) sous la pluie...

    Les pays Baltes : Estonie : Jour 6 - Parnü et Tallinn

    Les pays Baltes : Estonie : Jour 6 - Parnü et Tallinn

    Les jolies maisons des marchands de la place du marché

    Les pays Baltes : Estonie : Jour 6 - Parnü et Tallinn

     Heureusement, il est l'heure d'aller déjeuner : une fois la chose faite chez Turg,

    Les pays Baltes : Estonie : Jour 6 - Parnü et Tallinn

    nous reprenons notre visite tandis que la pluie a cessé. a ce propos, regardez les gouttières de Tallinn : nous n'en avions jamais vu d'aussi grosses ! La rigole dans le trottoir : bien pensé...

    Les pays Baltes : Estonie : Jour 6 - Parnü et Tallinn

    L'Hôtel de Ville de Tallinn, dont on voit ici l'élégant beffroi face à une maison médiévale, est un édifice médiéval du 15ème siècle d'architecture gothique tardive

    Les pays Baltes : Estonie : Jour 6 - Parnü et Tallinn

    Le parapet crénelé, purement décoratif, confère à l'édifice l'aspect d'une forteresse.

    Les pays Baltes : Estonie : Jour 6 - Parnü et Tallinn

    Sur le pignon ouest se trouve une girouette à trois boules tenue par un lion en pierre assis sur une pierre de la crête.

    Les pays Baltes : Estonie : Jour 6 - Parnü et Tallinn

    Quant à la girouette du beffroi, c'est le gardien de la ville. Une légende y est attachée.

    Un concours de tir à l'arc était jadis organisé chaque printemps pour voir qui serait capable d'atteindre un perroquet de bois perché au sommet d'un grand mât. Cette épreuve était réservée aux hommes issus de familles nobles mais une année personne ne réussit à atteindre la cible. Un garçon d'une famille pauvre ayant appris à tirer à l'arc se tenait dans la foule : il tira une flèche et atteignit le perroquet. Il fut alors engagé comme apprenti garde et se conduisit en héros lors de la guerre de Livonie, servant jusqu'à un âge avancé. Plus tard, on remarqua que la girouette de l'Hôtel de Ville, représentant un soldat à la moustache abondante, lui ressemblait.

    On lui donna donc le nom de "Vieux Thomas".

    Les pays Baltes : Estonie : Jour 6 - Parnü et Tallinn

    Les gargouilles ont des têtes de dragons multicolores et des couronnes dorées.

    Les pays Baltes : Estonie : Jour 6 - Parnü et Tallinn

    Sur ce pilier, une chaîne médiévale dont j'ai oublié l'usage

    Les pays Baltes : Estonie : Jour 6 - Parnü et Tallinn

    Continuant notre promenade, notre guide nous fait remarquer les greniers portant des systèmes de poulies pour monter les marchandises.

    Les pays Baltes : Estonie : Jour 6 - Parnü et Tallinn

    Les pays Baltes : Estonie : Jour 6 - Parnü et Tallinn 

    Vous vous souvenez des "dainas" : ces jeunes gens chantent ici une de ces chansons populaires. Elles sont toujours "vivantes" pour perpétrer la culture estonienne.

     

    Les pays Baltes : Estonie : Jour 6 - Parnü et Tallinn 

    Nous voici arrivés dans la rue Müürivahe qui est bordée de remparts où sont installés des petites échoppes vendant des souvenirs typiques.

    Les pays Baltes : Estonie : Jour 6 - Parnü et Tallinn

    Quelques filles de notre groupe chinent... On vend ici beaucoup de vêtements, écharpes, bonnets en laine qui sont très jolis et paraissent confortables.

    Les pays Baltes : Estonie : Jour 6 - Parnü et Tallinn

    Les pays Baltes : Estonie : Jour 6 - Parnü et Tallinn 

    Les pays Baltes : Estonie : Jour 6 - Parnü et Tallinn

    Nous prenons ensuite un passage couvert qui débouche dans le Passage Sainte-Catherine, un must de la visite de Tallinn.

    Les pays Baltes : Estonie : Jour 6 - Parnü et Tallinn

    C'est sans doute la rue la plus médiévale de Tallinn. On se croirait à Rhodes !

    Les pays Baltes : Estonie : Jour 6 - Parnü et Tallinn

    Le long de ce mur, les pierres tombales médiévales de l'ancien couvent de l'église Sainte-Catherine

    Les pays Baltes : Estonie : Jour 6 - Parnü et Tallinn

    Les pays Baltes : Estonie : Jour 6 - Parnü et Tallinn

    Notre guide nous explique que ces pierres tombales reviennent de loin : en 1874, elles avaient été utilisées pour faire le sol de la grange installée à l'époque dans l'église Sainte-Catherine...

    Les pays Baltes : Estonie : Jour 6 - Parnü et Tallinn

    Où allons-nous maintenant... ?

    Les pays Baltes : Estonie : Jour 6 - Parnü et Tallinn

     A la Pharmacie (Raeapteek) de la Place de l'Hôtel de Ville qui est la plus ancienne d'Europe.

    Les pays Baltes : Estonie : Jour 6 - Parnü et Tallinn

    L'enseigne sur le mur indique que l'ancienne pharmacie datant de 1422 est maintenant devenue un musée auquel a été adjoint un restaurant. Elle est restée dans les mains de la même famille pendant plus de 300 ans...

    C'est là que fut inventé le "Mardileib" ou "Pain de Mart", sorte de massepain, spécialité de la ville de Tallinn. L'apprenti pharmacien, Mart, devant tester un remède, préféra remplacer les ingrédients amers par d'autres plus sucrés. Le massepain était recommandé pour soigner le coeur, les douleurs pectorales et les maux de tête. Je ne sais pas si on peut encore le trouver ici en sus du "claret" commercialisé depuis 1467 et des médicaments modernes dont dispose la pharmacie...

     

    Les pays Baltes : Estonie : Jour 6 - Parnü et Tallinn

    Ayant emprunté le passage situé juste à côté de la pharmacie, nous arrivons devant la porte d'entrée du restaurant Balthasar.

    Les pays Baltes : Estonie : Jour 6 - Parnü et Tallinn

    En poussant la porte, on peut apercevoir un bel escalier datant du 17ème siècle.

    Les pays Baltes : Estonie : Jour 6 - Parnü et Tallinn

    Le clocheton de l'église du Saint-Esprit, luthérienne

    Les pays Baltes : Estonie : Jour 6 - Parnü et Tallinn

    Vue sur l'église et sa vieille horloge (qui mériterait une restauration...)

    Les pays Baltes : Estonie : Jour 6 - Parnü et Tallinn

    Les pays Baltes : Estonie : Jour 6 - Parnü et Tallinn

    En face de l'église, la Grande Guilde abrite le Musée d'histoire estonien.

    Elle était extrêmement puissante à Tallinn : les conseilles et maires de la ville étaient élus parmi ses membres et elle avait le monopole sur l'achat de sel apporté par voie d'eau, sur sa revente et sur le brassage de la bière. Les membres devaient être nobles, marchands de Tallinn, mariés et propriétaires de leur maison. S'y ajoutait une cotisation et l'obligation pour tout nouveau membre d'organiser une réception pour tous les membres de la guilde.

    C'était aussi un important centre social où les gens buvaient du vin, jouaient au billard et écoutaient des musiciens.

    Les pays Baltes : Estonie : Jour 6 - Parnü et Tallinn

    La date de sa construction, 1410, est inscrite en haut de son fronton.

    Les pays Baltes : Estonie : Jour 6 - Parnü et Tallinn 

    La porte d'entrée cloutée m'a tapé dans l'oeil, 

    Les pays Baltes : Estonie : Jour 6 - Parnü et Tallinn

    et surtout son heurtoir.

    Les pays Baltes : Estonie : Jour 6 - Parnü et Tallinn

    Tout près d'ici, la rue Pikk et ses immeubles Art Nouveau : l'immeuble du N°18 a été construit en 1910 par Jacques Rosenbaum, originaire de Riga.

     

    Les pays Baltes : Estonie : Jour 6 - Parnü et Tallinn

    Les décors sont inspirés de l'Egypte antique comme c'est habituel dans les pays nordiques pour ce style, et d'un bestiaire imaginaire (dragons).

    Les pays Baltes : Estonie : Jour 6 - Parnü et Tallinn

    Les pays Baltes : Estonie : Jour 6 - Parnü et Tallinn

    Au n°21 de la même rue, un immeuble d'angle, également Art Nouveau, présente une profusion de macarons et frises du plus bel effet.

    Les pays Baltes : Estonie : Jour 6 - Parnü et Tallinn

    En outre, on peut si on lève la tête, y apercevoir à droite un chat noir et à gauche un curieux personnage perché en haut de son fronton : on l'appelle "la maison du voyeur".

    Si vous regardez tout à fait à gauche,

    Les pays Baltes : Estonie : Jour 6 - Parnü et Tallinn

    vous le verrez ajuster son lorgnon pour mieux épier les appartements d'en face ! Il est l'oeuvre du sculpteur Auguste Voltz.

    Les pays Baltes : Estonie : Jour 6 - Parnü et Tallinn

    Le chat noir

    Les pays Baltes : Estonie : Jour 6 - Parnü et Tallinn

    Cet immeuble au N°20 de la rue Pikk est la Guilde de Saint-Canult. Sa façade est austère, reconnaissable aux deux statues noires qui ornent sa façade et représentent, à gauche, Saint-Canult, et à droite, Luther.

    Il est fait mention de cette guilde pour la première fois à Tallinn en 1326 mais il semble qu'elle ait été créée au 13ème siècle. Initialement, il s'agissait d'une fraternité spirituelle. Par la suite, elle rassembla les artisans de Tallinn principalement des orfèvres, boulangers, chapeliers, artistes et cordonniers. Les membres étaient principalement d'origine allemande et formaient sans doute une élite. L'apogée de la guilde fut au 16ème siècle.

    Les pays Baltes : Estonie : Jour 6 - Parnü et Tallinn

    Le dernier immeuble que notre guide nous montre est celui de la maison de la Confrérie des Têtes Noires au N°26. Celle-ci accueillait les marchands célibataires sous la houlette de Saint-Maurice, originaire d'Afrique noire. Le bâtiment date de la fin du 16ème siècle.

    Les pays Baltes : Estonie : Jour 6 - Parnü et Tallinn

    La porte principale date des années 1640.

    On peut voir, au-dessus de l'entrée principale et de sa riche décoration de style "renaissance des Pays-Bas", les armoiries de la Guilde des Têtes noires. Un Maure, symbole de Saint-Maurice, le saint-patron de la guilde, est sculpté dans le bois et la pierre au-dessus de la porte.

    Les pays Baltes : Estonie : Jour 6 - Parnü et Tallinn

    Les pays Baltes : Estonie : Jour 6 - Parnü et Tallinn

    Tiens, nous revoilà près des murailles de la ville...

    Les pays Baltes : Estonie : Jour 6 - Parnü et Tallinn 

    Elles ne sont jamais  loin...

    Les pays Baltes : Estonie : Jour 6 - Parnü et Tallinn

    Notre visite de Tallinn se termine là.

    Suite de ce voyage dans les pays Baltes : L'Estonie - Visite du Château de Kadriorg et de la ville de Tallinn : ICI.


    votre commentaire
  • Pour voir le précédent post sur la visite de Riga et de Jurmala en Lettonie, cliquez ICI.

    Nous quittons Riga par beau temps. La veille au soir, je suis allée acheter un K-Way et une polaire à Philippe : il va maintenant pouvoir affronter la froidure des pays Baltes de façon plus sereine !

    Nous prenons ce matin la route en direction de la Suisse lettone, et plus précisément celle du Parc national de Gauja afin de visiter le château de Turaida.

    Nous traversons encore des forêts de conifères.

    Les pays Baltes : Estonie : Jour 5 - Lettonie : Châteaux de Turaida et de Cesis

    La rivière Gauja vue du car

    Les pays Baltes : Estonie : Jour 5 - Lettonie : Châteaux de Turaida et de Cesis

    Le Parc de la Gauja a été créé en 1973 et couvre plus de 900 kms². Il représente l'une des réserves naturelles les plus prisées de la tous les pays Baltes. Pour sa visite, un guide letton parlant français nous accompagne.

    Les pays Baltes : Estonie : Jour 5 - Lettonie : Châteaux de Turaida et de Cesis

    Voilà la parcours que nous allons faire pour aller jusqu'au Château.

    Les pays Baltes : Estonie : Jour 5 - Lettonie : Châteaux de Turaida et de Cesis

    Ici aussi, des maisons de bois : c'est le dénominateur commun des trois pays Baltes il me semble.

    Les pays Baltes : Estonie : Jour 5 - Lettonie : Châteaux de Turaida et de Cesis

     Ce magasin vend des cannes de montagnards venant de Sigulda, la ville voisine : il ne faut pas oublier que nous sommes ici en Suisse lettone et qu'il y a quelques dénivelés...

    Les pays Baltes : Estonie : Jour 5 - Lettonie : Châteaux de Turaida et de Cesis

    Effectivement, c'est la première fois que nous voyons une pente en Lettonie : 57 % de sa superficie se situe entre 0 et 100 m au dessus du niveau de la mer, et le point culminant ne dépasse pas les 311 mètres. 

    Les pays Baltes : Estonie : Jour 5 - Lettonie : Châteaux de Turaida et de Cesis

    Comme vous pouvez le constater, Philippe a mis polaire et K-Way neufs ce matin...

    Les pays Baltes : Estonie : Jour 5 - Lettonie : Châteaux de Turaida et de Cesis

     La petite église est l'une des plus vieilles églises en bois du pays.

    Les pays Baltes : Estonie : Jour 5 - Lettonie : Châteaux de Turaida et de Cesis

    Les pays Baltes : Estonie : Jour 5 - Lettonie : Châteaux de Turaida et de Cesis

    Derrière l'église, le groupe suit les explications du guide : mais que regardent-ils tous ainsi... ?

    Les pays Baltes : Estonie : Jour 5 - Lettonie : Châteaux de Turaida et de Cesis

    Il s'agit d'un tilleul au pied duquel se trouve une stèle qui rappelle une légende historique lettone contant l'amour tragique d'une jeune femme qui préféra mourir plutôt que de perdre son honneur : l'histoire se passe en 1601 pendant la guerre polono-suédoise.

    Les pays Baltes : Estonie : Jour 5 - Lettonie : Châteaux de Turaida et de Cesis 

    C'est l'histoire d'une jeune fille dénommée Maija, adoptée au mois de mai (Maija en letton) alors qu'elle n'était qu'un nouveau né par le médecin du château de Turaida à la recherche de blessés sur un champ de bataille : elle était si belle qu'on la surnomma "la Rose de Turaida".

    Maija avait l'habitude de retrouver son amoureux, Viktor, dans la grotte Gutmanis, située près du château. Un jour deux mercenaires polonais l'abordèrent et l'un d'eux - qui voulait s'offrir la jeune femme - élabora un stratagème pour arriver à ses fins. Il rédigea un petit billet de rendez-vous qu'il signa du prénom de Viktor

    Maija se rendit donc à la grotte mais en lieu et place de son amoureux elle trouva le soudard polonais. Afin d'échapper à son triste sort, Maija proposa un marché à son agresseur : elle lui donnera une écharpe magique en échange de sa liberté."Si tu portes cette écharpe, le glaive de tes ennemis ne pourra t’atteindre" lui dit-elle. Mais le polonais se méfia, il douta des pouvoirs de l’étoffe. La jeune fille rajouta alors : "Je vais mettre l’écharpe autour de mon coup et tu tenteras de me transpercer avec ton arme. Tu constateras alors par toi-même la puissance protectrice de cette écharpe." Le guerrier tira alors son épée et plongea le fer de son arme vers le cou de la jeune fille. Celle-ci fut tuée sur le coup. En se jouant de celui qui voulait la prendre de force, elle perdit la vie mais sauvegarda son honneur et son amour. Le soudard se pend de remord dans la forêt voisine, et Viktor fait enterrer sa bien-aimée sous un tilleul, encore actuellement lieu de rendez-vous des amoureux.

    Il existe un timbre à l'effigie de la Rose de Turaida.

    Les pays Baltes : Estonie : Jour 5 - Lettonie : Châteaux de Turaida et de Cesis

    Nous sommes entrés dans l'église qui est très jolie, hyper sobre comme toutes les églises luthériennes. Seuls quelques bancs dans les premières rangées sont un peu plus travaillés que les autres : ils étaient réservés aux notables.

    Les pays Baltes : Estonie : Jour 5 - Lettonie : Châteaux de Turaida et de Cesis

    Les pays Baltes : Estonie : Jour 5 - Lettonie : Châteaux de Turaida et de Cesis

    Au fond de l'église, une vitrine montre de jolies cartes de vœux à l'ancienne.

    Les pays Baltes : Estonie : Jour 5 - Lettonie : Châteaux de Turaida et de Cesis

    Dans une autre vitrine, on peut écouter (en russe, en allemand, en anglais et en letton, mais pas en français...) la légende de la Rose de Turaida. On y voit Maija à l'entrée de la grotte Gutmanis.

    Les pays Baltes : Estonie : Jour 5 - Lettonie : Châteaux de Turaida et de Cesis

    Nous visitons ensuite le petit musée ethnographique et notre guide nous explique l’importance et l’ancienneté des Lives, un des peuples constituant la population autochtone de Lettonie. Leur langue et leur culture propre est d’origine finno-ougrienne ( une langue appartenant au groupe des langues Ouraliennes qui seraient parlées depuis 6000 ans ! ) Le riche patrimoine culturel de la Lettonie serait dû à la rencontre des cultures finno-ougriennes et indo-européennes.

    Les pays Baltes : Estonie : Jour 5 - Lettonie : Châteaux de Turaida et de Cesis

    Costume de Live homme

    Les pays Baltes : Estonie : Jour 5 - Lettonie : Châteaux de Turaida et de Cesis

    Costume de Live femme

    Les pays Baltes : Estonie : Jour 5 - Lettonie : Châteaux de Turaida et de Cesis

    Bijoux livoniens

    Les pays Baltes : Estonie : Jour 5 - Lettonie : Châteaux de Turaida et de Cesis

    Nous continuons notre promenade dans ce superbe parc.

    Les pays Baltes : Estonie : Jour 5 - Lettonie : Châteaux de Turaida et de Cesis

    Au loin, le château

    Les pays Baltes : Estonie : Jour 5 - Lettonie : Châteaux de Turaida et de Cesis

    Cette sculpture d'Indulis Ranka devant laquelle le guide s'arrête est très intéressante. Elle fait partie d'une série de 26 sculptures glorifiant les "Dainas", ces célèbres chansons populaires chantant la joie de vivre et la beauté de la nature (les premiers textes datent du début du 16ème siècle) qui ont contribué en 1990 à la libération du pays de l'emprise russe à la chute du mur de Berlin. Elles ont été exécutées à l'époque communiste.

    La plus fameuse et la plus grande est la tête du poète Krisjanis Barons qui collecta les dainas. La main posée sur la bouche suggère que ces chansons étaient restées secrètes dans l’illégalité comme l’identité et la culture lettone.  Cette statue est d’autant plus intéressante qu’elle présente plusieurs faces.

    Les pays Baltes : Estonie : Jour 5 - Lettonie : Châteaux de Turaida et de Cesis

      A l’arrière, trois femmes, trois générations (la grand-mère et la mère entourant la fille), glorifient les femmes lettones qui ont conservé et transmis cette culture.

    Les pays Baltes : Estonie : Jour 5 - Lettonie : Châteaux de Turaida et de Cesis

    Un homme très musclé... occupe la troisième face.

    Les pays Baltes : Estonie : Jour 5 - Lettonie : Châteaux de Turaida et de Cesis

    En route pour la visite du Château de Turaida

    Les pays Baltes : Estonie : Jour 5 - Lettonie : Châteaux de Turaida et de Cesis

    Les pays Baltes : Estonie : Jour 5 - Lettonie : Châteaux de Turaida et de Cesis

    Il date du 13ème siècle pour l'archevêque de Riga.

    Les pays Baltes : Estonie : Jour 5 - Lettonie : Châteaux de Turaida et de Cesis

    Nous arrivons face à la tour-donjon du château qui a été complètement reconstruite en briques.

    Les pays Baltes : Estonie : Jour 5 - Lettonie : Châteaux de Turaida et de Cesis

    A l'origine, le château était construit en pierres comme on le voit ici sur les restes des fortifications.

    Les pays Baltes : Estonie : Jour 5 - Lettonie : Châteaux de Turaida et de Cesis

    Les pays Baltes : Estonie : Jour 5 - Lettonie : Châteaux de Turaida et de Cesis

    Je suis montée en haut de la tour (42 mètres tout de même) d'où l'on peut jouir d'un superbe point de vue.

    Les pays Baltes : Estonie : Jour 5 - Lettonie : Châteaux de Turaida et de Cesis

    Les pays Baltes : Estonie : Jour 5 - Lettonie : Châteaux de Turaida et de Cesis

    En arrivant au premier palier, on découvre une très belle voûte de briques et pierres.

    Les pays Baltes : Estonie : Jour 5 - Lettonie : Châteaux de Turaida et de Cesis

    Les pays Baltes : Estonie : Jour 5 - Lettonie : Châteaux de Turaida et de Cesis

    La charpente à l'étage supérieur est très belle aussi.

    Les pays Baltes : Estonie : Jour 5 - Lettonie : Châteaux de Turaida et de Cesis

     Difficile de prendre une bonne photo ici avec le contre-jour des ouvertures...

    Les pays Baltes : Estonie : Jour 5 - Lettonie : Châteaux de Turaida et de Cesis

    C'est de ce côté du château que la vue est le plus intéressante avec la vue sur la Gauja.Les pays Baltes : Estonie : Jour 5 - Lettonie : Châteaux de Turaida et de Cesis

    Les pays Baltes : Estonie : Jour 5 - Lettonie : Châteaux de Turaida et de Cesis

    La boutique de souvenirs du premier étage présente des reproductions de bijoux livoniens (les lives sont les ancêtres des lettons).

    Les pays Baltes : Estonie : Jour 5 - Lettonie : Châteaux de Turaida et de Cesis

    Je trouve cette photo, trouvée sur le net, superbe !

    Les pays Baltes : Estonie : Jour 5 - Lettonie : Châteaux de Turaida et de Cesis

    Les "Sensationnels" - vous savez, c'est le nom de notre voyage ! - reprennent la route en direction de la grotte Gutmanis (celle où mourut la pauvre Rose de Turaida...) avec Andrej au volant.

    Les pays Baltes : Estonie : Jour 5 - Lettonie : Châteaux de Turaida et de Cesis

    Retraversée de la Gauja : au passage, le drapeau letton, rouge, blanc, rouge...

    Les pays Baltes : Estonie : Jour 5 - Lettonie : Châteaux de Turaida et de Cesis

    Petit arrêt pour se restaurer...

    Les pays Baltes : Estonie : Jour 5 - Lettonie : Châteaux de Turaida et de Cesis

    En arrivant sur place, à côté d'un petit kiosque appelé Bundulitis construit en 1910 pour vendre du lait et des collations aux visiteurs de la grotte,

    Les pays Baltes : Estonie : Jour 5 - Lettonie : Châteaux de Turaida et de Cesis

    nous trouvons des petites dames (pas toutes jeunes) qui nous offrent des produits de leurs spécialités faites main : du pain d'épice et des baies des bois.

    Les pays Baltes : Estonie : Jour 5 - Lettonie : Châteaux de Turaida et de Cesis

    Nous acheté quelques paquets de biscuits à l'avoine avec des raisins secs.

    Les pays Baltes : Estonie : Jour 5 - Lettonie : Châteaux de Turaida et de Cesis

    Vite vite, la grotte maintenant...

    Les pays Baltes : Estonie : Jour 5 - Lettonie : Châteaux de Turaida et de Cesis

    Elle fut creusée par une source d'eau qui s'écoule à l'intérieur et ressort dehors au niveau du petit caniveau. On lui donnait alors des propriétés curatives...

    Les pays Baltes : Estonie : Jour 5 - Lettonie : Châteaux de Turaida et de Cesis

    J'ai bien ri en la voyant car j'avais posé la question au guide pour savoir s'il allait faire froid à l'intérieur ! Sans rire, c'est la plus grande grotte de Lettonie avec ses 12 m de large, 10 m de haut et 19 m de profondeur.

    Les pays Baltes : Estonie : Jour 5 - Lettonie : Châteaux de Turaida et de Cesis

    Mais ce qui la rend originale c'est qu'elle porte des inscriptions rupestres dont certaines remontent au 17ème siècle. Il faut avouer que nous ne les avons pas trouvées...

    Les pays Baltes : Estonie : Jour 5 - Lettonie : Châteaux de Turaida et de Cesis

    Les pays Baltes : Estonie : Jour 5 - Lettonie : Châteaux de Turaida et de Cesis

    Le fond de la grotte

    Les pays Baltes : Estonie : Jour 5 - Lettonie : Châteaux de Turaida et de Cesis

    Les pays Baltes : Estonie : Jour 5 - Lettonie : Châteaux de Turaida et de Cesis

    Un petit escalier monte sur la colline à côté depuis lequel on peut apercevoir des gravures acrobatiques... Depuis quelques temps, il est strictement interdit de graver quoi que ce soir sur les parois de la grotte.

    Les pays Baltes : Estonie : Jour 5 - Lettonie : Châteaux de Turaida et de Cesis

    Jolie couleur annonciatrice de l'automne, non ?

    Les pays Baltes : Estonie : Jour 5 - Lettonie : Châteaux de Turaida et de Cesis

    Les pays Baltes : Estonie : Jour 5 - Lettonie : Châteaux de Turaida et de Cesis

    Les pays Baltes : Estonie : Jour 5 - Lettonie : Châteaux de Turaida et de Cesis

    Ayant repris la route, nous arrivons en fin d'après-midi à Cesis (prononcer "Tçesis"), une petite ville très authentique (au sens où elle n'est pas si visitée que Riga tout en possédant beaucoup de charme) du centre de la Lettonie. Nous y ferons étape le soir.

    Notre hôtel, sur la place de l'Hôtel de Ville : une situation qui, à première vue, ne casse pas des briques...

    Les pays Baltes : Estonie : Jour 5 - Lettonie : Châteaux de Turaida et de Cesis

    Yannick, notre guide, nous propose de faire un tour de ville avant le dîner.

    Les pays Baltes : Estonie : Jour 5 - Lettonie : Châteaux de Turaida et de Cesis

    Dans la rue principale, un immeuble que je qualifierais d'Art Nouveau possède une curieuse décoration en forme de marguerite. Entre les deux immeubles, l'église Saint-Jean, luthérienne.

     Les pays Baltes : Estonie : Jour 5 - Lettonie : Châteaux de Turaida et de Cesis

    Les pays Baltes : Estonie : Jour 5 - Lettonie : Châteaux de Turaida et de Cesis

     

    Passage près de l'église Saint-Jean qui est en travaux.

    Les pays Baltes : Estonie : Jour 5 - Lettonie : Châteaux de Turaida et de Cesis

    Notre guide nous fait remarquer cette maison qui penche dangereusement ! Le maçon devait être bourré...

    Les pays Baltes : Estonie : Jour 5 - Lettonie : Châteaux de Turaida et de Cesis

    Une jolie enfilade de maisons de bois.

    Les pays Baltes : Estonie : Jour 5 - Lettonie : Châteaux de Turaida et de Cesis

    Les pays Baltes : Estonie : Jour 5 - Lettonie : Châteaux de Turaida et de Cesis

    Yannick nous montre les double fenêtres, protectrices contre le froid de l'hiver qui peut atteindre - 35°C quand le vent venant de Russie souffle. 

    Les pays Baltes : Estonie : Jour 5 - Lettonie : Châteaux de Turaida et de Cesis

     Une exposition de photos en plein air représentant les habitants de Celsis : sympa !

    Les pays Baltes : Estonie : Jour 5 - Lettonie : Châteaux de Turaida et de Cesis

     Juste en face, une sculpture imposante créée par l’artiste Matias Jansons, inaugurée en Juillet 2005. Elle se nomme "Gadsimtiem ejot", littéralement "au fil des siècles" : en quelque sorte le Vieillard du Temps, et il y est attaché une légende.

    Les pays Baltes : Estonie : Jour 5 - Lettonie : Châteaux de Turaida et de Cesis

    J'ai trouvé cette information sur le Blog de Gilles.

    Il y a fort longtemps, quand Cesis était entourée de hautes murailles, cet homme parcourait les rues de la ville à la tombée de la nuit avec son gourdin et sa lanterne en disant "Dormez braves gens, tout est calme". Mais un soir, alors que la ville était enveloppée d’un épais brouillard, quelques passants attardés remarquèrent que la lanterne du vieil homme n’était plus si brillante et ne jetait plus que quelques éclats. Au petit matin, lorsque le brouillard se leva, personne ne retrouva le veilleur mais chacun pensa à la lanterne qui n'était plus si brillante. Il y eut de nouveaux veilleurs. Cēsis connu des hauts et des bas, elle fut envahie et détruite plusieurs fois, mais elle vit aujourd’hui sans murailles et en paix.

    Si vous rencontrez à un carrefour quelqu’un portant un gourdin et une lanterne, n’oubliez pas d’astiquer sa lanterne. Ainsi, elle montrera la voie non seulement au vieil homme mais à vos propres pensées, à vos rêves et à vos intentions. La légende dit même que, si vous frottez la lanterne du vieil homme, vous pourrez voir dans l’avenir...

    Il me semble que les pays Baltes et spécifiquement la Lettonie sont pleins de légendes et celle-ci me plait beaucoup.

    Les voilà justement, les murailles de la ville de Cesis...

    Les pays Baltes : Estonie : Jour 5 - Lettonie : Châteaux de Turaida et de Cesis

    Les pays Baltes : Estonie : Jour 5 - Lettonie : Châteaux de Turaida et de Cesis

    Le château moderne, en face

    Les pays Baltes : Estonie : Jour 5 - Lettonie : Châteaux de Turaida et de Cesis 

    EN descendant vers le parc

    Les pays Baltes : Estonie : Jour 5 - Lettonie : Châteaux de Turaida et de Cesis

    Les pays Baltes : Estonie : Jour 5 - Lettonie : Châteaux de Turaida et de Cesis

    Plus de doute, on y est bien !

    Les pays Baltes : Estonie : Jour 5 - Lettonie : Châteaux de Turaida et de Cesis

    Un superbe escalier mène à la pièce d'eau du parc.

    Les pays Baltes : Estonie : Jour 5 - Lettonie : Châteaux de Turaida et de Cesis

    Il est bordé d'adorables petits angelots. Celui-ci joue de la musique...

    Les pays Baltes : Estonie : Jour 5 - Lettonie : Châteaux de Turaida et de Cesis

    Cet autre est accompagné d'oies.

    Les pays Baltes : Estonie : Jour 5 - Lettonie : Châteaux de Turaida et de Cesis

    et celui-là tient une gerbe de blé.

    C'est charmant.

    Les pays Baltes : Estonie : Jour 5 - Lettonie : Châteaux de Turaida et de Cesis

    Ayant descendu l'escalier, on fait face aux ruines du château,

    Les pays Baltes : Estonie : Jour 5 - Lettonie : Châteaux de Turaida et de Cesis

    Les pays Baltes : Estonie : Jour 5 - Lettonie : Châteaux de Turaida et de Cesis

    et de l'autre à la pièce d'eau qui agrémente ce joli parc.

    Les pays Baltes : Estonie : Jour 5 - Lettonie : Châteaux de Turaida et de Cesis

    Au centre, une jolie fontaine représentant un pêcheur ayant attrapé un poisson.

    Les pays Baltes : Estonie : Jour 5 - Lettonie : Châteaux de Turaida et de Cesis

    En s'approchant du bord, on peut apercevoir au loin l'église orthodoxe de la ville.

    Les pays Baltes : Estonie : Jour 5 - Lettonie : Châteaux de Turaida et de Cesis 

    C'est vraiment une jolie promenade que nous fait faire Yannick.

    Les pays Baltes : Estonie : Jour 5 - Lettonie : Châteaux de Turaida et de Cesis

    Nous voici maintenant sortis de ce beau jardin. Ici, la plus ancienne brasserie des pays Baltes que l'on reconnait grâce à sa cheminée surmontée d'une capsule de bière.

    Les pays Baltes : Estonie : Jour 5 - Lettonie : Châteaux de Turaida et de Cesis

    Les pays Baltes : Estonie : Jour 5 - Lettonie : Châteaux de Turaida et de Cesis

    Les pays Baltes : Estonie : Jour 5 - Lettonie : Châteaux de Turaida et de Cesis

     

    Nous voici en vue de la terrasse de l'Hôtel qui donne sur le parc : au final, une situation pas si banale que ça !

     

    Les pays Baltes : Estonie : Jour 5 - Lettonie : Châteaux de Turaida et de Cesis

     

    Les pays Baltes : Estonie : Jour 5 - Lettonie : Châteaux de Turaida et de Cesis

     

    Sympa cette fin de soirée !

    Les pays Baltes : Estonie : Jour 5 - Lettonie : Châteaux de Turaida et de Cesis

     Suite de ce voyage dans les pays Baltes : L'Estonie - Visite de Parnü et de Tallinn : ICI.


    votre commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique