• Je viens d'écouter une émission sur Chérie 25 que je ne connaissais pas : elle s'appelle "Sous les jupons de l'histoire" et est animée par Christine Bravo qui s'entoure de trois historiens pour les besoins de son émission ainsi que d'une spécialiste de la mode et d'un chef cuisinier.

    Les jupons de l'histoire : Sarah Bernhardt

    L'émission est constituée d'une série de petites séquences faisant intervenir des petites marionnettes : elle est donc très ludique. Christine Bravo était aujourd'hui absolument passionnante dans l'émission consacrée à Sarah Bernhardt.

    Les jupons de l'histoire : Sarah Bernhardt

    J'ai appris beaucoup de choses sur la grande comédienne, et en particulier qu'elle avait bien d'autres dons que celui de jouer la tragédie : elle faisait en outre - et avec talent - de la sculpture et de la peinture.

    Sarah Bernhardt a fait des tournées dans le monde entier et - chose incroyable - elle jouait partout "en français"...

    J'ai aussi appris qu'à l'âge de 70 ans elle s'était fait amputer d'une jambe dont le genou la faisait énormément souffrir du fait d'une tuberculose osseuse - et ceci sans anesthésie - en solidarité avec les poilus de la guerre de 14-18... Voilà pourquoi, à la fin de sa carrière, elle jouait toujours assise, ce qui lui valut le nom de "La mère la chaise" !

    C'était aussi apparemment une femme très engagée.

    Si vous voulez en savoir plus..., l'émission est ICI : j'ai réussi à la trouver en streaming sur un blog spécialisé intitulé "Mes séries streaming" dont je remercie l'auteur au passage.


    votre commentaire
  • Je suis allée visiter au mois d'avril dernier - sur les conseils de mon amie Michèle - une exposition au Musée Maillol présentant la Collection laissée par Emil Bührle, un collectionneur allemand qui s'est intéressé à l’Impressionnisme.

    Arlette, ma soeur, m'attend devant l'entrée du Musée Maillol situé rue de Grenelle.

    J'ai visité la Collection Emile Bührle au Musée Maillol

     Celle-ci jouxte l'Hôtel Bouchardon voisin et sa Fontaine des Quatre Saisons.

    J'ai visité la Collection Emile Bührle au Musée Maillol

    A l'intérieur du Musée, un escalier moderne a été créé dans le hall d'entrée pour desservir l'étage où se trouve l'accès à l'exposition.

    J'ai visité la Collection Emile Bührle au Musée Maillol

    J'ai visité la Collection Emile Bührle au Musée Maillol

    Présentée pour la première fois en France, cette collection, réunie entre 1936 et 1956 à Zurich, propose un panorama de l'art français du XIXème au début du XXème siècle.

    L'exposition (en tout une soixantaine d’œuvres) parcourt plusieurs courants de l'art moderne : les grands noms de l'impressionnisme (Manet, Monet, Pissaro, Degas, Renoir, Sisley) et du postimpressionnisme (Cézanne, Gauguin, Van Gogh, Toulouse-Lautrec), les débuts du XXème siècle avec les Nabis (Bonnard, Vuillard), les Fauves et les Cubistes (Braque, Derain, Vlaminck), et l'Ecole de Paris (Modigliani), pour finir avec Picasso.

    Ça et là, quelques sculptures d'Aristide Maillol

    Méditerrannée - Bronze d'Alexis Rudier - (1902-1905)

    J'ai visité la Collection Emile Bührle au Musée Maillol

    J'ai sélectionné les oeuvres qui m'ont le plus enthousiasmée.

    La Liseuse de Camille Corot (1845-1850)

    Dans ce tableau, Corot atteint au sublime d'un Vermeer...

    J'ai visité la Collection Emile Bührle au Musée Maillol 

    Camille Pissaro : Route d'Osny, à Pontoise - gelée blanche (1873)

    J'ai visité la Collection Emile Bührle au Musée Maillol

    Alfred Sisley - Chalands à Saint-Mammès (1885)

    Le peintre installe souvent son chevalet sur les rives du canal, sensible aux variations des couleurs du paysage et de la lumière, aux reflets de l'onde, aux scènes de la vie fluviale...

    J'ai visité la Collection Emile Bührle au Musée Maillol

    Camille Pissaro - Route de Versailles , Louveciennes - neige (1870)

    J'ai visité la Collection Emile Bührle au Musée Maillol

    Henri Fantin-Latour - Pivoines et pêches (1873)

    J'ai visité la Collection Emile Bührle au Musée Maillol 

    Henri de Toulouse-Lautrec - Messaline (1900-1901)

    La troisième femme de l'Empereur Claude se livrait, dit-on, à la prostitution dans les bas quartiers de Rome. Ayant fomenté la mort de son époux, elle fut exécutée sommairement en l'an 48.

    J'ai visité la Collection Emile Bührle au Musée Maillol

     Edouard Vuillard - Le salon des Natanson, rue Saint-Florentin (1897-1898)

    J'ai aimé le côté évanescent du tableau où l'on voit l'autre côté de la pièce dans un miroir.

    J'ai visité la Collection Emile Bührle au Musée Maillol 

    Edouard Vuillard - Le numéro d'illusionniste (1895)

    Peintre des intérieurs, Vuillard tire aussi son inspiration du monde du spectacle comme ici dans ce cabaret qui pourrait être l'actuel Musée Grévin.

    La Collection Emile Bührle au Musée Maillol

     Aristide Maillol : Torse de Printemps - Bronze d'Emile Godard (1911)

    J'ai visité la Collection Emile Bührle au Musée Maillol

    Une autre partie de l'exposition était intitulée "L'audace de la couleur".

    Maurice de Vlaminck : Nature morte aux oranges (1907-1908)

    J'ai visité la Collection Emile Bührle au Musée Maillol

    Paul Gauguin : Nature morte au couteau (1901)

    J'ai visité la Collection Emile Bührle au Musée Maillol

    Paul Gauguin : Tournesols sur un fauteuil (1901)

    J'ai visité la Collection Emile Bührle au Musée Maillol

    Maurice de Vlaminck : Chaland sur la Seine au Pecq (1906)

    Vlaminck tout comme Derain découvrent Van Gogh à la Galerie Bernheim dix ans après la mort de l'artiste. Leur voix est tracée...

    J'ai visité la Collection Emile Bührle au Musée Maillol

    Van Gogh - Tête de paysanne (1885)

    J'ai visité la Collection Emile Bührle au Musée Maillol

    Van Gogh : Les ponts d'Asnières (1887)

    Van Gogh est à Paris depuis un an quand il peint cette toile.

    J'ai visité la Collection Emile Bührle au Musée Maillol

    Van Gogh : Le semeur, soleil couchant (1888)

    Le paysan est couronné d'une auréole : un hommage à Jean-François Millet...

    J'ai visité la Collection Emile Bührle au Musée Maillol

    Van Gogh : Branche de marronnier en fleurs (1890)

    J'ai visité la Collection Emile Bührle au Musée Maillol

    Paul Cézanne : Le garçon au gilet rouge (1888-1890)

    Ici, le peintre ne s'attache pas aux proportions de son sujet (le bras et l'oreille sont disproportionnés) mais plutôt à traduire la disposition d'esprit profonde du personnage.

    J'ai visité la Collection Emile Bührle au Musée Maillol

    Paul Cézanne : Le jardinier Vallier (1904-1906)

    J'ai visité la Collection Emile Bührle au Musée Maillol

    Paul Cézanne : Autoportrait à la palette (1886-1887)

    Par contre, dans cet autoportrait, aucune dimension psychologique : est-ce une manière de se protéger de l'extérieur... ?

    J'ai visité la Collection Emile Bührle au Musée Maillol

    L'atelier d'Aristide Maillol a été reconstitué ici.

    J'ai visité la Collection Emile Bührle au Musée Maillol 

    André Derain : Scène d'intérieur (vers 1904)

    Le peintre a été influencé par Van Gogh et par Gauguin. L'emploi massif du rouge relie ce tableau au Fauvisme. 

    J'ai visité la Collection Emile Bührle au Musée Maillol 

    Amedeo Modigliani : Nu couché (1916)

    Modigliani commence sa carrière comme sculpteur mais une santé affaiblie par les maladies et les excès le contraint à abandonner le maillet pour le pinceau. 

    J'ai visité la Collection Emile Bührle au Musée Maillol

    La fin de l'expo avec ce tableau de Picasso : L'Italienne (1917)

    D'abord circonspect par rapport à Picasso, Emil Bührle change d'avis en visitant une exposition à Milan : il fait alors l'acquisition de l'Italienne.

    J'ai visité la Collection Emile Bührle au Musée Maillol

    Une vidéo qui vous en dit plus sur Emil Bührle et sa collection

    En sortant du musée, Arlette m'a emmenée voir un joli passage voisin d'ailleurs dénommé le "Beaupassage" qui permet à la rue de Grenelle et à la rue du Bac de communiquer avec le boulevard Raspail. L'une de ses entrées se trouve tout à côté de l'Hôtel Bouchardon.

    La Collection Emile Bührle au Musée Maillol

    Il s'agit d'une galerie gourmande à ciel ouvert où plusieurs chefs renommés officient (Anne-Sophie Pic ou Thierry Marx) et elle fait la part belle à l'art contemporain et au végétal.

    La Collection Emile Bührle au Musée Maillol

    Le double chêne tricentenaire de Frabrice Hyber (une réminiscence de la vallée vendéenne de son enfance)

    La Collection Emile Bührle au Musée Maillol

    Nous avons pris un petit café ici...

    La Collection Emile Bührle au Musée Maillol

    Les immeubles sont très jolis et proprets.

    La Collection Emile Bührle au Musée Maillol

    La fresque Grans Bwa de Romain Bernini, conçue à la manière d'un paysage hallucinatoire avec une forêt luxuriante aux couleurs psychédéliques, envahit les murs de l'entrée côté rue du Bac.

    La Collection Emile Bührle au Musée Maillol

    La Collection Emile Bührle au Musée Maillol

    Les mangoustes de Beauvais (Stefan Rinck)

    La Collection Emile Bührle au Musée Maillol

    Comme vous le voyez, ce passage est très arboré et d'un calme olympien en plein Paris !

    La Collection Emile Bührle au Musée Maillol

    Et quand les arbres ne sont pas présents, ils sont remplacés par des sculptures (ici, l'arbre neuronal de Marc Vellay) ...

    La Collection Emile Bührle au Musée Maillol

    Le "clou" du passage : la sculpture d'Eva Jospin intitulée "La Traversée" (eh oui, c'est la fille du ministre !) Il s'agit d'un corridor long de 28 mètres et haut de 5.30 mètres : une forêt de carton formant un immense haut-relief...

    La Collection Emile Bührle au Musée Maillol

    La Collection Emile Bührle au Musée Maillol

    La Collection Emile Bührle au Musée Maillol

    Impressionnant...

    La Collection Emile Bührle au Musée Maillol

    Arlette devant une très jolie boutique de fleurs donnant sur le boulevard Raspail

    La Collection Emile Bührle au Musée Maillol

    Une agréable après-midi

     

     


    2 commentaires
  • Samedi dernier, mon petit cousin Didier, qui habite Munich, est venu passer le week-end à Paris avec son plus jeune fils, Elijah. Didier vient en France chaque année à cette époque avec l'un de ses trois enfants pour garder le lien avec la famille française de son père et, presque à chaque fois, nous passons une journée ensemble.

    Cette fois-ci Elijah avait émis l'idée de visiter le Musée Grévin et comme je n'avais pas vu ce dernier depuis de nombreuses années, je me suis jointe à eux. Le musée se trouve sur les Grands Boulevards, juste à côté du Passage Jouffroy.

     Visite du Musée Grévin

    La première pièce dans laquelle on entre est la Salle des Mirages, une pièce circulaire couverte de miroirs donnant à la pièce un air de galerie des glaces.

    Visite du Musée Grévin

    Commence ensuite la visite : certaines vedettes sont particulièrement réussies comme Omar Sy, plus vrai que nature.

    Visite du Musée Grévin

    Si je ne savais pas qu'Elijah est à Paris en chair et en os, j'aurais un doute ! Aurait-il rencontré Angelina Jolie... ?

    Visite du Musée Grévin 

    Mon petit cousin a l'art de se mettre en scène à l'instar des personnages de cire (il discute ici avec Al Pacino et Léa Salamé). 

    Visite du Musée Grévin 

    Les moyens modernes permettent maintenant de s'identifier aux stars en prenant leur visage. 

    Visite du Musée Grévin 

    Kad Mérad visitait le musée lui aussi dirait-on... 

    Visite du Musée Grévin 

    Le musée possède un très joli petit théâtre dans lequel ont été mis en scène plusieurs personnages de cire dans des attitudes tellement naturelles qu'on se demande si on ne rêve pas... 

    Visite du Musée Grévin 

    Catherine Frot déclamant avec Didier

    Visite du Musée Grévin  

    Cécilia Bartoli trône sur la scène dans un costume créé pour elle par Agostino Cavalca pour le concert "Sacrificium". 

    Visite du Musée Grévin 

    tandis que Roberto Benigni l'acclame aux premières loges... 

    Visite du Musée Grévin 

    Je n'ai pas identifié le personnage à perruque à côté du double de Fabrice Luchini... 

    Visite du Musée Grévin

     Mais à qui donc appartient ce bras... ?

    Visite du Musée Grévin

    A Elijah !

    Visite du Musée Grévin

    Elijah teste la similitude des formes... 

    Visite du Musée Grévin 

    Irrésistible Arturo Brachetti... Il ne sera jamais resté habillé aussi longtemps qu'ici ! 

    Visite du Musée Grévin 

    Pas très réussi Gérard Depardieu, je trouve. 

    Visite du Musée Grévin 

    Par contre, Gabin, extra 

    Visite du Musée Grévin 

    Le beau Serge 

    Visite du Musée Grévin

    Vous aurez reconnu Amélie Nothomb à son fameux chapeau.

    Visite du Musée Grévin 

    Jean d'Ormesson, le grand séducteur... 

    Visite du Musée Grévin 

    Simone Veil n'est pas vraiment arrangée... Elle était plus jolie que ça, il me semble. 

    Visite du Musée Grévin

    Toujours jovial le Pape François !

    Visite du Musée Grévin

    Naturellement, Elijah ne pouvait pas manquer celle-là...

    Visite du Musée Grévin 

    Stéphane Bern à côté de la Reine bien sûr 

    Visite du Musée Grévin

     

    Celui-là, j'espère qu'on n'en n'entendra plus parler dans l'avenir !

    Visite du Musée Grévin 

    Elle l'a séduit avec sa guitare...

    Visite du Musée Grévin 

    Notre Président, pas formidable de ressemblance

    Visite du Musée Grévin

    Le domaine de la gastronomie avec Alain Ducasse et Sophie Pic

    Visite du Musée Grévin

    Sans oublier Paul Bocuse 

    Visite du Musée Grévin

    Changement de registre avec Nostradamus

    Visite du Musée Grévin

    Einstein et sa fameuse chevelure...

    Visite du Musée Grévin

     Evidemment Thomas Pesquet y a aussi sa place...

    Visite du Musée Grévin

    Un bond en arrière : Didier a les cheveux longs..., pratique pour faire l'homme des cavernes !

    Visite du Musée Grévin

    Un vrai gamin !

    Visite du Musée Grévin

    Tel père, tel fils

    Visite du Musée Grévin

    Sans avoir connu Jeanne d'Arc, je la trouve très crédible.

    Visite du Musée Grévin 

    L'invention de l'imprimerie avec Gutemberg 

    Visite du Musée Grévin 

    Ah ce Didier !

    Visite du Musée Grévin 

    Le Roi Soleil, superbe 

    Visite du Musée Grévin

     Voltaire et Diderot réunis à la même table

    Visite du Musée Grévin

    Un peu plus tard, une certaine Charlotte va passer à l'action... 

    Visite du Musée Grévin

    Bonaparte aux pyramides

    Visite du Musée Grévin

    Van Gogh à côté d'Andy Wharol

    Visite du Musée Grévin

    Salvador et Pablo au café

    Visite du Musée Grévin 

    Camille Claudel sculptant un buste de Rodin 

    Visite du Musée Grévin 

    Mon petit cousin a aussi un très bon coup de crayon : ce mur permet de dessiner avec le doigt... 

    Visite du Musée Grévin 

    Nelson Mandela savourant sa victoire sur le racisme... 

    Visite du Musée Grévin 

    La belle Brigitte au summum de sa beauté 

    Visite du Musée Grévin

     

    L'auteur de 20.000 lieues sous les mers

     

    Visite du Musée Grévin

     

    Le cinéma d'animation et la BD ne sont pas oubliés...

    L'âge de glace

     

    Visite du Musée Grévin

     

    Titeuf

     

    Visite du Musée Grévin

     

    Nous voici arrivés dans l'espace dédié aux sports. Costaud le mec !

     

    Visite du Musée Grévin

     

    Elijah a pris place parmi les joueurs de hand...

     

    Visite du Musée Grévin

     

    Vous me direz de qui il s'agit... !

     

    Visite du Musée Grévin

     

    Nous approchons de la fin de la visite avec cette grande pièce où se trouvent rassemblés toutes sortes de vedettes du monde de la musique.

     

    Visite du Musée Grévin

     

    Voici Edith Piaf dans sa sempiternelle petite robe noire...

     

    Visite du Musée Grévin

     

    et notre Johnny national

     

    Visite du Musée Grévin

     

    Sympa cet espace avec Ray Charles et Henri Salvador

    Visite du Musée Grévin

     

    Et voici Louis Armstrong et sa trompette

    Visite du Musée Grévin

     

    Toujours dans le monde de la musique : Michael Jackson

    Visite du Musée Grévin

     

    Le milieu de la mode est aussi représenté.

    Jean-Paul Gauthier est mon styliste préféré.

     

    Visite du Musée Grévin

     

    Et voici Coco Chanel dans l'un de ses si célèbres petits tailleurs.

    Visite du Musée Grévin

     

    On quitte le musée avec le sourire de Charlot...

     

    Visite du Musée Grévin

     

    Visite du Musée Grévin

    et celui de Pierre Richard, qui fait aussi beaucoup rire ou sourire.

    Visite du Musée Grévin

    Je n'avais pas revu le musée depuis de nombreuses années : j'ai donc trouvé beaucoup de nouveautés mais Didier, mon petit cousin, m'a dit que l'ayant vu l'année passée avec un autre de ses fils, il avait aussi trouvé de nouveaux mannequins de cire.

    Et je n'ai mis dans ce post que quelques unes des innombrables statues de cire du Musée...

    Sympa !


    votre commentaire
  • C'est la deuxième fois que nous allons à Lens mais je n'avais pas relaté notre précédent passage qui date d'il y a trois ans, à un retour de Bruxelles.

    Comme on dit "L'occasion fait le larron !"

    C'est cette fois à l'occasion de notre voyage à Arras pour les 95 ans de ma cousine Aimée que j'ai eu l'idée de retourner visiter Le Louvre de Lens qui n'est qu'à quelques vingt kilomètres au nord d'Arras.

    Nous y avons retrouvé notre petit "studio" (le Louvre Lens 2) trouvé sur Booking.com et que je recommande. C'est pratique quand on n'est pas sûr de son horaire d'arrivée : on prend les clés dans une boîte aux lettres sécurisée par un code et on les remet au même endroit le lendemain matin. Il y a tout sur place, même un coin cuisine.

    Deuxième visite au Louvre de Lens

    Deuxième visite au Louvre de Lens

    Dès dix heures le lendemain matin nous étions sur place, avec le même temps que la dernière fois, c'est à dire très brouillasseux... Pas grave, on n'avait pas l'intention de visiter la ville, déjà vue la dernière fois.

    Le Louvre de Lens, c'est un bâtiment moderne, sans grand cachet à mon sens (mon avis n'engage que moi...), avec un rez-de-chaussée unique, les réserves étant au sous-sol. Je n'ai pas pris de photo : voici celle trouvée sur le site qui est plus avantageuse que la réalité.

    Deuxième visite au Louvre de Lens

    Les oeuvres sont présentées par région d'origine et par ordre chronologique.

    Le slogan du Musée est d'ailleurs "5000 ans d'Histoire d'un seul regard" : dans un espace ouvert de 3000 m², la Galerie du temps expose plus de 200 chefs d’œuvre prêtés par la maison mère. Mais la Galerie du temps n’est pas figée : chaque année, à l’occasion de l’anniversaire du Louvre-Lens, le parcours se trouve revisité à la faveur d’un renouvellement partiel de la collection (une quarantaine d’œuvres chaque année).

    On peut donc sans problème la visiter plusieurs fois, d'autant plus qu'entre temps, on oublie...

    Deuxième visite au Louvre de Lens

     

    Je me suis aidée d'un petit guide acheté à l'accueil pour sélectionner certaines des oeuvres du Musée et j'en ai choisi d'autres par goût personnel.

    ◄►◄►◄►◄►◄►

    On commence naturellement la visite par l'Antiquité.

    Idole féminine nue aux bras croisés : divinité ? - Syros (île des Cyclades) - Grèce - vers 2700-2300 avant J.-C. Marbre

    Par leur position géographique centrale entre l'Anatolie et la Grèce continentale, les îles des Cyclades voient l'émergence aux 4ème et 3ème millénaires d'une civilisation singulière, qui produit notamment une sculpture de marbre, la toute première du monde grec. Cette oeuvre s'apparente bien aux représentations préhistoriques de la déesse-mère en train d'accoucher. La simplification graphique (tête en forme de lyre, angle dessiné par les épaules servant de repère pour d'autres parties de l'anatomie) est toute relative : sur d'autres exemplaires conservés, des oreilles sculptées à l'arrière de la tête et peu visibles de face, et des traces de peinture pour les yeux et la bouche indiquent que ces oeuvres n'étaient pas dépourvues de décor.

    Quelle modernité !

    Deuxième visite au Louvre de Lens

    Vase en forme de tronc de cône à forme évasée - Iran du Sud-Est - vers 2600-2200 avant J.-C.

    Le maître des animaux, représenté à trois reprises, maîtrise des couples de serpents à tête de lion, personnifiant les forces de la nature, selon une iconographie qui apparaît dès le 4ème millénaire avant J.-C.

    Deuxième visite au Louvre de Lens

     Femme nue tenant un enfant : déesse de la fécondité (?) - Tyr - Liban actuel - vers 1400-1200 avant J.-C. (Terre cuite)

    Deuxième visite au Louvre de Lens

    Porteuse d'offrandes - Fouilles du cimetière d'Assiout (Egypte) - vers 1950 avant J.-C.
    Bois peint (Hauteur - 49,7 cm)

    Deuxième visite au Louvre de Lens

    Haut-relief du socle d'un obélisque du temple de Louxor - Egypte - vers 1279-1213 avant J.-C.

    Les babouins se dressent et lèvent leurs pattes au lever du soleil. Cette attitude était interprétée par les Egyptiens comme un geste de vénération. L'obélisque qui les surmontait matérialisait un rayon solaire. 

    L'Egypte connut au deuxième millénaire son extension maximale par des conquêtes territoriales qui repoussent les frontières du pays au sud vers la Nubie et à l'est jusqu'à la Syrie. Cette période est également celle des grandes constructions : temple de Deir-el-Bahari sur la rive gauche thébaine., tombes monumentales de la Vallée des Rois, temples d'Assouan et d'Abou Simbel et agrandissement sans fin du temple d'Amon à Karnak qui par ses dimensions est le plus grand complexe culturel du monde méditerranéen.

    Deuxième visite au Louvre de Lens

    Déesse armée d'une hache, d'un poignard, d'une épée et coiffée d'une tiare à cornes - Mésopotamie (Syrie actuelle) - vers 1500-1250 avant J.-C.

    Cette figurine représente une déesse juvénile dont l'attitude et l'armement évoquent les divinités masculines des régions orientales comme Baal, dieu du ciel. Elle pourrait figurer Annat, déesse protectrice et soeur de ce dernier.

    Deuxième visite au Louvre de Lens

    Statue-récipient en forme de femme - Kaluraz, Iran actuel - Vers 900-600 avant J.-C.
    Hauteur 46 cm (Terre cuite)

    L'accentuation des hanches, du cou et de la tête ainsi que la disposition des mains sont caractéristiques de vases de Kaluraz. Ces derniers pourraient avoir un rôle protecteur ; après avoir été utilisés lors de libations (offrandes de liquide), ils étaient disposés dans les sépultures.

    Deuxième visite au Louvre de Lens 

    Sarcophage de la dame Tanetmit : enveloppe de momie, cercueils intérieurs et extérieurs
    Thébes (?) Egypte - 945-715 avant J.-C.

    C'est l'époque de la "démocratisation" de la pratique de la momification qui s'étend à de nombreux particuliers.

    Deuxième visite au Louvre de Lens 

    Deuxième visite au Louvre de Lens

    La déesse Bastet sous sa forme de chatte - Egypte - vers 650-350 avant J.-C. (Bronze, yeux en cristal de roche) - hauteur 19,4 cm

    Le chat est considéré comme l'animal sacré de Bastet, déesse égyptienne bienveillante, protectrice de l'humanité, de la joie et de l'accouchement. Son culte s'est développé surtout à partir du 10ème siècle av. J.-C. et fait l'objet d'une ferveur particulière à la Basse Epoque. Il s'accompagne d'une grande production d'ex-voto dédiés à la déesse sous forme de figurines de chats et de chattes en "bronze noir", un alliage à base de cuivre, d'or et d'argent. Ces figurines montrent l'animal assis sur son arrière-train, la queue rabattue contre ses pattes, dans la posture typique des félins.

    Deuxième visite au Louvre de Lens

    Troupe de serviteurs funéraires (ouchebtis) au nom de Neferibreheb - Egypte - Memphis ?
    vers 500 avant J.-C.

    Placés dans la tombe, ces serviteurs nombreux - un par jour - remplacent le défunt pour les travaux des champs dans le monde des morts. Ils le représentent le plus souvent dans son linceul comme Osiris.

    Deuxième visite au Louvre de Lens

    Deuxième visite au Louvre de Lens

    Fragment du décor de la salle du trône (apadana) du palais du Roi Darius Ier : sphinx ailés coiffés de tiares à trois rangs de cornes - Suze (Iran actuel) - vers 510 avant J.-C. (Briques siliceuses à glaçure)

    L'empire perse atteint son apogée sous le règne de Darius Ier. Les perses créèrent une culture raffinée mêlée d'emprunts à l'Egypte, la Grèce, l'Assyrie ou la Babylonie. Le décor du Palais du Roi Darius, dont provient ce fragment, illustre de tels emprunts.

    Deuxième visite au Louvre de Lens

    Jeune homme nu (couros) : statue provenant du sanctuaire d'Asclépios, dieu de la médecine.
    Paros (île des Cyclades), Grèce - vers 540 avant J.-C. (Marbre)

    La nudité évoque l'idéal athlétique. Le sport pratiqué nu en Grèce ancienne explique la prédilection pour ces statues masculines offertes dans les sanctuaires ou placées sur les tombes.

    Deuxième visite au Louvre de Lens

    Deuxième visite au Louvre de Lens

    Urne cinéraire à tête féminine et aux bras articulés - Chiusi, Etrurie (Italie actuelle)
    vers 550-500 avant J.-C. (Terre cuite)

    La forme de ce vase destiné à recevoir les cendres du mort évoque le corps du défunt détruit par l'incinération. Il a été produit en Etrurie, la plus importante civilisation avant Rome.

    Deuxième visite au Louvre de Lens

    Hermaphrodite, fils d'Hermès et d'Aphrodite devenu un être double après son union avec la nymphe Salmacis - D'après Polyclès, actif à Alexandrie (Egypte) vers 175 avant J.-C. (Marbre)

    Jusqu'ici, rien d'extraordinaire, non ?

    Deuxième visite au Louvre de Lens

    Ah voilà !

    Deuxième visite au Louvre de Lens

    Jolie tête...

    Deuxième visite au Louvre de Lens

    Relief représentant Mithra, dieu iranien du soleil, sacrifiant le taureau - Capitole, Rome, Italie
    100-200 après J.-C. (Marbre)

    Venu d'Iran, le culte du dieu du soleil Mithra se développe dans tout l'empire romain. Hiérarchisé en sept étapes d'initiation, ce culte à mystères comptait plusieurs rites dont le sacrifice d'un taureau. Le culte de Mithra prit fin à la fin du 4ème siècle sous l'empereur Théodose quand celui-ci entreprit d'éradiquer toutes les religions autres que le christianisme.

    Deuxième visite au Louvre de Lens

    Mithra est toujours traditionnellement coiffé du bonnet phrygien.

    Deuxième visite au Louvre de Lens

     

    ◄►◄►◄►◄►◄►

     

    Voici maintenant des oeuvres du Moyen-Age.

     Chapiteau provenant du cloître détruit de la cathédrale Notre-Dame-des-Doms - Avignon, France actuelle Vers 1170 (Marbre)

    Dès la fin de l'Empire romain(476) au premier art gothique (1150), l'Eglise reste le conservatoire de la culture écrite et artistique et en devient le principal commanditaire. L'Europe occidentale se couvre d'églises et de monastères, berceaux de l'art roman (950-1200).

    Deuxième visite au Louvre de Lens

    Récipient destiné au lavage des mains en forme de griffon ailé - Nuremberg, Allemagne actuelle
    Vers 1400 (Cuivre)

    Produits essentiellement dans le nord de l'Europe, les aquamaniles sont utilisés pour le lavage des mains, dans un but profane ou liturgique, et adoptent souvent la forme d'êtres hybrides ou monstrueux.

    Deuxième visite au Louvre de Lens

     Reliquaire (châsse) en forme d'église : Christ en majesté et Crucifixion - Limoges, France - vers 1185-1200 (Email champlevé sur cuivre doré)

    Ces coffrets précieux renferment les restes matériels ayant appartenu à un saint. Sanctifiés à son contact, ces fragments de corps et objets ont un caractère sacré auquel les fidèles rendent un culte.

    Deuxième visite au Louvre de Lens

    Elément de bâton pastoral (crosseron) à tête de gazelle - Sicile - vers 1150-1200
    Ivoire d'éléphant, traces de couleur

    La gazelle dérive des ivoires islamiques qui ont influencé les artistes de l'Italie méridionale et de la Sicile, au carrefour des routes commerciales de la Méditerranée.

    Deuxième visite au Louvre de Lens

     

    Tryptique : scènes de la vie de la Vierge - Paris, France - Vers 1315-1335 (Ivoire d'éléphant, traces de dorure et de peinture polychrome)

    Cet objet, en trois panneaux, est décoré de cinq scènes de la vie de la Vierge. Transportable - les deux volets latéraux se repliant - il est utilisé pour la dévotion privée. La lecture des scènes s'effectue de bas en haut : on observe ainsi l'Annonciation, l'Adoration des Mages, la Nativité,

    Deuxième visite au Louvre de Lens

     

    et au centre la Dormition de la Vierge, c'est à dire la scène de sa mort.

    Deuxième visite au Louvre de Lens 

    Vierge à l'Enfant provenant d'une léproserie - Nevers, Duché de Bourgogne (France)
    Vers 1350-1375 (Pierre calcaire polychrome)

    Deuxième visite au Louvre de Lens

     

    Cette oeuvre, évoque pour la <Bourgogne de la seconde moitié du 14ème siècle la sensibilité exacerbée par la crise de la Peste noir qui, à partir de 1348, provoqua des ravages dans toute l'Europe. La Vierge et l'Enfant sont insérés dans une architecture gothique dont le décor peint a été remarquablement conservé.

    Deuxième visite au Louvre de Lens

     

    ◄►◄►◄►◄►◄►

     

     

     

    La visite se continue par les temps modernes...

    Réception d'une délégation vénitienne à Damas - Venise, Italie - 1511 (Huile sur toile)

    Deuxième visite au Louvre de Lens

    J'ai adoré ce petit détail avec le singe en laisse...

    Deuxième visite au Louvre de Lens

    La Vierge et l'Enfant entourés de cinq anges - Alessandro di Mariano Filipepi dit Botticelli
    Florence, Italie - Vers 1445 (Tempera sur bois)

    Deuxième visite au Louvre de Lens

    Deuxième visite au Louvre de Lens

    La Vierge et l'Enfant entourés d'anges musiciens - Actif à Bruxelles, Belgique - Vers 1500
    (Huile sur bois)

    Les anges jouent un air composé par Walter Frye, actif vers 1470 à la cour de Bourgogne et dont la partition est visible sur la gauche. Le Christ et la Vierge sont mis en valeur devant une tenture ornée de brocarts, dont le traitement donne son nom de convention à l'artiste ayant peint le panneau.

    Deuxième visite au Louvre de Lens

    Si je devais donner le Prix d'Excellence, ce serait à ce tableau dont voici un détail.

    Deuxième visite au Louvre de Lens

    Relief provenant de l'église Saint-Eustache à Paris - La Mise au tombeau du Christ - Paris, France
    Vers 1540-1560 (Marbre)

    Deuxième visite au Louvre de Lens

    Deuxième visite au Louvre de Lens

    Le Roi Ixion trompé par Junon qu'il voulait séduire - Pierre-Paul Rubens - Vers 1615
    (Huile sur toile)

    Je ne suis pas fana de Rubens mais c'est pour le souvenir : il s'agit d'une oeuvre de jeunesse peinte après la fin du séjour italien de Rubens.

    Deuxième visite au Louvre de Lens

    Plateau de table à décor floral - Florence, Italie - 1668 (Mosaïque de marbre et pierres dures)

    Au cours de la Renaissance, les arts décoratifs ont eux aussi bénéficié du renouveau des théories esthétiques et, durant les 16ème et 17ème siècles, ils atteignent un apogée inégalé. La céramique, la taille des pierres dures, les arts du meuble ou du métal connaissent un engouement sans précédent, surtout auprès des gouvernants. Un art de cour se développe alors en Europe, ces objets précieux constituant une preuve de puissance politique et devenant souvent une monnaie d'échange ou des cadeaux diplomatiques. Ils intègrent bien sûr les cabinets de curiosités princiers, ces rassemblements d’œuvres et d'objets, ayant en commun leur rareté ou leur beauté, que les monarques aiment posséder afin de prouver leur raffinement et leur opulence.

    Deuxième visite au Louvre de Lens

    Joli, non ?

    Deuxième visite au Louvre de Lens

    Panneau de revêtement mural : hommes au bord d'un ruisseau - Iran - Vers 1700-1800
    (Céramique à décor de lignes noires et de glaçures colorées)

    Deuxième visite au Louvre de Lens

    Les détails rendent toujours bien en photographie et le raffinement de l'Orient est là aussi...

    Deuxième visite au Louvre de Lens

    Bouteille à long col sinueux - Iran - Vers 1700-1800

    Quelle modernité pour cette bouteille en verre !

    Deuxième visite au Louvre de Lens

    Sainte Marie-Madeleine renonçant aux vanités du monde - Charles Le Brun - 1654-1657 (Huile sur toile)

    Disposé au-dessus d'un autel, le tableau faisait face au cénotaphe du coeur du Cardinal Pierre de Bérulle qui vouait une grande dévotion pour Marie-Madeleine.

    Je ne suis pas non plus très fana des sujets religieux hormis les maternités mais les couleurs et les drapés sont beaux.

    Deuxième visite au Louvre de Lens

    Le Jeune Mendiant - Bartolomé Esteban Murillo - Vers 1645-1650 (Huile sur toile)

    Oeuvre de jeunesse du peintre : le tableau est sa première représentation connue d'enfants pauvres des rues de Séville.

    J'adore !

    Deuxième visite au Louvre de Lens

    Deuxième visite au Louvre de Lens 

    Portrait présumé de Charles Le Brun, premier peintre du Roi de France Louis XIV (Marbre)

    Charles Le Brun est un peintre et décorateur français : il oeuvre pour la décoration du Château de Versailles et de la Galerie des Glaces, tout en gérant les collections royales. 

    Deuxième visite au Louvre de Lens 

    Table de Teschen (dite table de Breteuil) - Johann Christian Neuber - Saxe - Vers 1780 (Bois, bronze doré, pierres fines et porcelaine de Meissen)

    Le baron de Breteuil joua un rôle diplomatique important dans les négociations du traité de Teschen qui mit fin à une guerre dans laquelle étaient engagées l'Autriche, la Prusse et la Saxe. En remerciement, le prince-électeur Frédéric-Auguste III de Saxe offrit cette table conçue par l'orfèvre Johann Christian Neuber.

    Deuxième visite au Louvre de Lens

     

     Véritable monument du néoclassicisme allemand, elle constitue une oeuvre d'orfèvrerie précieuse tout autant qu'un cabinet minéralogique des richesses géologiques de la Saxe.

    Deuxième visite au Louvre de Lens

    L'Infante Marie-Marguerite de Habsbourg, fille du Roi d'Espagne Philippe IV, Impératrice du Saint-Empire germanique - Juan Bautista Martinez Del Mazo - Espagne - 1653 (Huile sur toile)

    Deuxième visite au Louvre de Lens 

    Ce portrait est issu d'une série de quinze effigies de membres de la famille Habsbourg qui ornait au Palais du Louvre le Cabinet des bains de la Reine Anne d'Autriche, épouse de Louis XIII. Il est attribué au gendre de Diego Velasquez. 

    Deuxième visite au Louvre de Lens 

    Diane, déesse romaine de la chasse, accompagnée d'une biche - d'après une sculpture antique attribuée à Léocharès (actif vers 360-320 avant J.-C.) - Vers 1700-1800 - Hauteur 125 cm (Bronze)

    Deuxième visite au Louvre de Lens

    Paysage maritime (marine) dit Le soir ou Le retour de pêche - Joseph Vernet - 1772 (Huile sur toile)

    Ce paysage de crépuscule fait partie de la série des Quatre parties du jour commandée en 1771 par Madame du Barry, favorite du Roi Louis XV, pour orner sa résidence de Louveciennes en région parisienne. 

    Deuxième visite au Louvre de Lens

    Deuxième visite au Louvre de Lens

    Deuxième visite au Louvre de Lens

    Portrait de Barbara Juliane Wietinghoff, baronne de Krüdener et de son fils Paul âgé de deux ans Angelika Kauffmann - 1786 (Huile sur toile)

    Le portrait a été peint à Rome, étape du "Grand Tour" que la baronne fait avec son époux, ambassadeur de Russie. Il est largement inspiré par l'art de Joshua Reynolds qu'Angelika Kauffmann a rencontré en Angleterre.

    Deuxième visite au Louvre de Lens

    Vase (cratère) décoré de masques alternant avec des bâtons de Bacchus, copie d'un vase antique Giaccomo Raggi (actif au début du 19ème siècle) - 1811-1820 (Marbre)

    Longtemps considéré comme une réaction au style roccoco, animée par le désir de "rétablir d'une poigne virile" les traditions esthétiques de l'Antiquité, le néoclassicisme s'avère en fait très subtil.

     J'ai vu le même style de vase au Parc de Saint-Cloud dernièrement.

    Deuxième visite au Louvre de Lens

    La panse demi-sphérique du cratère est décorée de masques tragiques et bachiques alternant avec des thyrses, bâtons attributs du dieu Bacchus, sur un fond lisse qui accentue la simplicité de sa forme. Les frises d’oves, d’entrelacs, de palmettes et de rinceaux appartiennent au répertoire des arts décoratifs (mobilier, orfèvrerie, céramique, tapisserie) de l’époque néoclassique.

    Deuxième visite au Louvre de Lens

    Miroir à double battant, Turquie (Vers 1750-1800) - Ecritoire, Turquie 1804 - Aiguière, Turquie (Vers 1750-1800)

    Deuxième visite au Louvre de Lens

    Deuxième visite au Louvre de Lens

    Le Génie de la chasse triomphant d'un cerf à dix cors - Jean-Baptiste De Bay - 1838 (Bronze)

    Le mouvement romantique développe une esthétique fondée la sensibilité et l'expression. L'homme et la nature y apparaissent comme de nouveaux thèmes créateurs. La sculpture allie ici l'étude des mouvements et torsions anatomiques à une expression violente et crédible.

    Deuxième visite au Louvre de Lens

    Napoléon Bonaparte franchissant les Alpes au col du Grand-Saint-Bernard en 1800 - Paul Delaroche - 1848 (Huile sur toile)

    Après son retour d'Egypte et le coup d'état du 18 Brumaire an VIII qui le fait Premier Consul, Bonaparte prend à Lyon la tête d'une armée de réserve pour faire face à l'avancée des troupes autrichiennes dans le nord de l'Italie.

    Deuxième visite au Louvre de Lens

    Portrait du compositeur Luigi Cherubini béni par la Muse de la poésie lyrique Erato - Jean-Auguste-Domique Ingres - 1840-842 (Huile sur toile)

    Le portrait est exécuté vers 1840 à Rome - où Ingres est alors directeur de l'Académie de France - avec l'aide de son élève Henri Lehmann, à qui l'on attribue la figure de la Muse. Il est retouché après le retour de l'artiste à Paris.

    Deuxième visite au Louvre de Lens

    Deuxième visite au Louvre de Lens

    Et voilà, la visite est terminée : elle est loin d'être exhaustive bien sûr !


    votre commentaire
  • Sachant que Louis viendrait sur Paris au début de l'année, j'avais réservé trois places pour aller voir l'exposition "Espèces en voie d'illumination" qui se tient depuis le 16 Novembre au Jardin des Plantes et qui se termine bientôt.

    Pour la toute première fois de son histoire, le Jardin des Plantes s'est paré en effet de mille feux et propose une promenade nocturne à la lueur de monumentales structures lumineuses. Cette exposition éclaire la conscience des petits et des grands, et montre à quel point il est important de préserver notre faune et notre flore : c'est ce que j'ai essayé d'inculquer à Louis...

    Arrivés à la tombée de la nuit, nous avons dû faire quand même quelque 3/4 d'heure de queue avant d'atteindre le Graal - l'entrée de l'exposition - qui se tient sur la Place Valhubert (face à la Seine).

    Enfin nous y sommes (pas tout seuls comme vous pouvez le voir...) et là, on en prend plein les mirettes ! Une armée de dinosaures multicolores coiffe le sommet d'une sorte d'arc de triomphe sous lequel le public s'engouffre.

    Une exposition extraordinaire au Jardin des Plantes

    La visite commence par les animaux éteints il y a 65 millions d'années...

    et avec ce Tricératops pas trop engageant... Heureusement, il est - comme toutes les sculptures d'animaux que nous verrons - constitué d'une armature d'acier recouverte de tissu et éclairée par l'intérieur, ce qui est du plus bel effet.

    Louis, qui sait beaucoup de choses, nous a rassurés en nous disant qu'on n'était même pas nés, son Papi et moi, quand ils avaient existé...

    Une exposition extraordinaire au Jardin des Plantes

    Le tricératops est un genre éteint célèbre de dinosaures herbivores ayant vécu au Crétacé supérieur, il y a 68 à 66 millions d'années, dans ce qui est maintenant l'Amérique du Nord.

    Une exposition extraordinaire au Jardin des Plantes

    Guère plus rassurants ce Tyrannosaure fantaisiste et ce Vélociraptor qui tire une langue articulée !

    Une exposition extraordinaire au Jardin des Plantes

    Puis, viennent les animaux dont l'homme est la cause de l'extinction...

    comme ce très beau Tigre à dents de sabre surmonté d'un oiseau de proie (un aigle géant).

    Une exposition extraordinaire au Jardin des Plantes

    Grrrrrr.... !

    Une exposition extraordinaire au Jardin des Plantes

    Mais quel est cet autre volatile... ?

    Il s'agit d'un Moa, un oiseau géant incapable de voler (ils étaient totalement dépourvus d'ailes), originaire de Nouvelle-Zélande. Ces animaux pesaient de 12 à 250 kilogrammes selon les espèces et certains mesuraient jusqu'à 3,6 m de haut. Ils ont disparu après l'arrivée des ancêtres des Maoris dans l'archipel au 13ème siècle.

    Une exposition extraordinaire au Jardin des Plantes

    Un grand Pingouin

    Une exposition extraordinaire au Jardin des Plantes

    Voici des Gorfous dorés (ou gorfous macaroni) : ils vivent près de l'antarctique et se distinguent par leur touffe de plumes jaunes de chaque côté de la tête appelée "aigrette".

    Une exposition extraordinaire au Jardin des Plantes

    Ils m'ont tapé dans l'oeil !

    Une exposition extraordinaire au Jardin des Plantes

    Passons maintenant aux animaux menacés d'extinction.

    Nous voici dans l'Antarctique avec ces Ours polaires perchés sur leur iceberg

    Une exposition extraordinaire au Jardin des Plantes

    Dans la zone tempérée, c'est l'Ours brun

    Le voici qui arrive à grands pas !

    Une exposition extraordinaire au Jardin des Plantes

    Mimi, l'ourson sur le dos de sa maman...

    Une exposition extraordinaire au Jardin des Plantes

    Ouuuuaaah, ces Bisons d'Amérique sont bien imposants !

    Une exposition extraordinaire au Jardin des Plantes

    Une exposition extraordinaire au Jardin des Plantes

    Et cette Mygale, qui vit en zone tropicale, elle est plus vraie que nature...

    Une exposition extraordinaire au Jardin des Plantes

    Et ne fait pas peur à Louis apparemment.

    Une exposition extraordinaire au Jardin des Plantes

    Des perroquets... ? Oui, des Aras

    Une exposition extraordinaire au Jardin des Plantes

    Des Tortues marines...

    Une exposition extraordinaire au Jardin des Plantes

    Face au Museum, un immense arbre blanc, féérique

    Une exposition extraordinaire au Jardin des Plantes

    Ce Requin géant marque la frontière entre les animaux précédents, presque éteints pour certains, et les animaux de la ménagerie du Jardin des Plantes actuel, bien vivants de nos jours (ils ont été pour la plupart mis à l'abri des flashes des visiteurs photographiant leurs sosies lumineux).

    Une exposition extraordinaire au Jardin des Plantes

    Dans la bouche du requin !

    Une exposition extraordinaire au Jardin des Plantes

    L'entrée de la ménagerie avec les girafes

    Une exposition extraordinaire au Jardin des Plantes

     Louis et son Papi admirent les Grues.

    Une exposition extraordinaire au Jardin des Plantes

     

    Une exposition extraordinaire au Jardin des Plantes

    Tiens ! Il y a même des fleurs...

    Une exposition extraordinaire au Jardin des Plantes

    Plus vraies que nature, ces Girafes...

    Une exposition extraordinaire au Jardin des Plantes

    Décidément, Louis aime les animaux dangereux !

    Une exposition extraordinaire au Jardin des Plantes

    Les Suricates sont parfois appelés "sentinelles du désert". Ils vivent, en grands groupes familiaux au sein d'une colonie, dans le sud-ouest de l'Afrique.

     

    Une exposition extraordinaire au Jardin des Plantes

    On n'aimerait pas les rencontrer à la croisée des chemins...

    Une exposition extraordinaire au Jardin des Plantes

    Plus pacifique, le Poisson clown...

    Une exposition extraordinaire au Jardin des Plantes

    Jolies, ces lanternes dans le feuillage...

    Une exposition extraordinaire au Jardin des Plantes

    Des Bouquetins...

    Une exposition extraordinaire au Jardin des Plantes

    surveillés par ce Panda roux

    Une exposition extraordinaire au Jardin des Plantes

    Juste à côté, un panda roux en chair et en os

    Une exposition extraordinaire au Jardin des Plantes

    Très esthétique ce mur lumineux

    Une exposition extraordinaire au Jardin des Plantes

    Une exposition extraordinaire au Jardin des Plantes

    Des Chameaux assurément : ils ont deux bosses... et l'air bien sympathiques !

    Une exposition extraordinaire au Jardin des Plantes

    Trop mignons ces grands Kangourous !

    Une exposition extraordinaire au Jardin des Plantes

    Après les pandas roux, les Pandas géants de Chine : ils sont friands de bambous.

    Une exposition extraordinaire au Jardin des Plantes

    Superbes, ces Flamands roses !

    Une exposition extraordinaire au Jardin des Plantes

    Une exposition extraordinaire au Jardin des Plantes

    Des Antilopes en troupeau

    Une exposition extraordinaire au Jardin des Plantes

    Lesquels sont les plus menaçants ?

    Ces Hippopotames... 

    Une exposition extraordinaire au Jardin des Plantes 

    ou ce Boa qui tire la langue... 

    Une exposition extraordinaire au Jardin des Plantes 

    ou encore ce Crocodile prêt à vous avaler tout cru... ?

     

    Plus pacifique, le Paon

    Une exposition extraordinaire au Jardin des Plantes

    Une exposition extraordinaire au Jardin des Plantes

    La visite se termine sur un Tapir malais : comme son nom l'indique, il vit en Indonésie.

    Une exposition extraordinaire au Jardin des Plantes

    Un peu de douceur dans ce monde de bêtes sauvages

    Une exposition extraordinaire au Jardin des Plantes

    Une exposition extraordinaire au Jardin des Plantes

    Nous sommes tout de même restés deux bonnes heures à admirer ces belles lumières... Tout le monde était ravi.


    votre commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique