• Visite guidée du Moulin de la Fleuristerie à Orges avec l'OT de Châtillon-sur-Seine

    Dans le cadre des Mardis Découvertes de l'Office de Tourisme de Châtillon, nous sommes allés la semaine dernière à Orges, en Haute-Marne, visiter le Moulin de la Fleuristerie.

    Nous y avons effectué un véritable bond dans le passé !

    Le village d'Orges est traversé par la résurgence de la Dhuys, une rivière qui prend sa source à l'entrée du village et qui alimente depuis 1321 un moulin à huile, devenu plus tard un moulin à farine, puis foulon à draps avant d'abriter un haut-fourneau.

    Visite guidée du Moulin de la Fleuristerie à Orges avec l'OT de Châtillon-sur-Seine

    En 1903, suite à la délocalisation à Orges des activités de l'entreprise Briançon sise à Levallois-Perret (entreprise spécialisée dans la production de pièces détachées de fleurs) afin de profiter de l'énergie gratuite du moulin à aube, il prend le nom de "Moulin de la Fleuristerie" et devient ainsi manufacture de pistils, pétales, feuilles et fruits artificiels pour la fabrication de fleurs en soie destinées à la Haute Couture et à la décoration.

    En 1994, un couple franco-suédois, Emmanuel et Annette Geoffroy rachète le moulin aux établissements Briançon : commence alors une grande aventure familiale.

    C'est Emmanuel Geoffroy lui-même qui nous fait cette visite guidée. Il nous réunit dans l'ancienne halle à charbon qui possède de jolis murs de pierre (dont certains sont encore noircis par l'activité précédente) et une superbe charpente pour nous retracer l'historique du moulin.

    Visite guidée du Moulin de la Fleuristerie à Orges avec l'OT de Châtillon-sur-Seine

    Cette jolie salle sert maintenant à l'organisation de mariages car elle est pourvue d'une cuisine et de sanitaires. Parallèlement des chambres d'hôtes ont été créées dans les bâtiments annexes du moulin qui peuvent accueillir quelques uns des invités.

    Des concerts et des expositions y sont aussi organisés.

    Visite guidée du Moulin de la Fleuristerie à Orges avec l'OT de Châtillon-sur-Seine

     

    Emmanuel Geoffroy, qui a beaucoup d'humour, nous raconte que la manufacture de 1903 employait essentiellement des femmes (une quarantaine) qui pour beaucoup n'avaient pas de vélo pour se déplacer dans la campagne. Elles étaient donc logées sur place dans un bâtiment qui prendra le nom de "Paradis" : les gars du village leur contaient souvent fleurette lors de leurs sorties dominicales dans les bois voisins...

    Visite guidée du Moulin de la Fleuristerie à Orges avec l'OT de Châtillon-sur-Seine

    Le couple exploite d'abord le Moulin de la Fleuristerie avec quatre employées mais un changement d'inspectrice du travail les conduit à s'en séparer du fait de l'absence de conditions de sécurité modernes dans l'atelier resté intact depuis le début du siècle.

    Une petite vidéo datant de cette époque révolue

    Les Geoffroy sont donc actuellement les seuls à exercer cet artisanat d'art.

    Nous sortons de la halle au charbon pour aller vers l'atelier.

    Au passage, nous admirons la roue à aube.

    La roue à aubes rythme la vie des productions : elle a été rénovée en 2010 pour les 100 ans du moulin et elle tourne presque jour et nuit car les pales doivent tremper dans l'eau sous peine de sécher, d'attraper des bactéries ou des champignons.

    Visite guidée du Moulin de la Fleuristerie à Orges avec l'OT de Châtillon-sur-Seine

     

    L'atelier est dans son jus mais tout y fonctionne parfaitement : il faut imaginer en regardant cette photo le bruit des poulies qui tournent en permanence pour actionner des machines centenaires.

    On se croirait au 19ème siècle !

    Visite guidée du Moulin de la Fleuristerie à Orges avec l'OT de Châtillon-sur-Seine

    La turbine associée à la roue à aube produit l'électricité - à 110 volts - pour éclairer les ateliers qui fournissent la Haute Couture (Chanel, Jean-Paul Gaultier), les cabarets parisiens (le Moulin Rouge), les grands pâtissiers, ou encore le théâtre royal du Danemark, venant chercher ici un fait-main d'exception.

    Visite guidée du Moulin de la Fleuristerie à Orges avec l'OT de Châtillon-sur-Seine

    Un joli mannequin placé à l'entrée de l'atelier montre le savoir-faire de l'entreprise.

    Visite guidée du Moulin de la Fleuristerie à Orges avec l'OT de Châtillon-sur-Seine

    Nous sommes une bonne vingtaine à écouter religieusement les explications d'Emmanuel Geoffroy.

    Visite guidée du Moulin de la Fleuristerie à Orges avec l'OT de Châtillon-sur-Seine

    Pour réaliser une fleur, il faut fabriquer des tiges, des pistils et des étamines et pour cela il faut du fil de fer : voici justement les bobines prêtes à être utilisées. (Photo Christal de Saint-Mars)

    Visite guidée du Moulin de la Fleuristerie à Orges avec l'OT de Châtillon-sur-Seine

    Cette machine, appelée "métier à guiper", entoure le coton - de différentes couleurs selon les besoins - autour du fil de fer. Ceci est essentiel aux étapes suivantes où l'on devra utiliser de la colle pour assembler les différentes parties de la fleur sur la tige : sans le coton, la colle ne tiendrait pas.

    Visite guidée du Moulin de la Fleuristerie à Orges avec l'OT de Châtillon-sur-Seine

     Les fils de fer garnis de coton sont ensuite tendus sur un grand cadre (on l'aperçoit accroché au mur du fond) dans le sens de la longueur et celui-ci est ensuite déposé sur la "table à découper" que l'on voit ci-dessous.

    Il s'agit maintenant de coincer les fils entre des "bois" (faits de deux parties) qui serviront de guide pour découper les petites tiges destinées à créer les pistils et les étamines et ceci... grâce à une roulette qui ressemble à un couteau à pizza !

    Visite guidée du Moulin de la Fleuristerie à Orges avec l'OT de Châtillon-sur-Seine

     Le couteau à pizza !

    Visite guidée du Moulin de la Fleuristerie à Orges avec l'OT de Châtillon-sur-Seine

    Emmanuel Geoffroy nous montre les "tiges" issues de cette étape de fabrication.

    Visite guidée du Moulin de la Fleuristerie à Orges avec l'OT de Châtillon-sur-Seine

    Il faut ensuite procéder à l'opération de "trempage" qui donnera aux pistils et aux étamines leur aspect final. On voit ici la chaîne qui avance très lentement permettant à l'ouvrière placée en bout (à la place d'Emmanuel Geoffroy) de tremper les tiges dans une auge.

    Visite guidée du Moulin de la Fleuristerie à Orges avec l'OT de Châtillon-sur-Seine

    Cette auge contient une pâte - blanche ou colorée selon les commandes - dans laquelle on peut même rajouter des paillettes si besoin est pour les besoins de la fabrication.

    Visite guidée du Moulin de la Fleuristerie à Orges avec l'OT de Châtillon-sur-Seine

    Visite guidée du Moulin de la Fleuristerie à Orges avec l'OT de Châtillon-sur-Seine

    Tous les ingrédients sont à disposition à portée de main.

    Visite guidée du Moulin de la Fleuristerie à Orges avec l'OT de Châtillon-sur-Seine

    Les petits fagots (144 pistils constituant une "grosse") sont prêts à être utilisés : il faut savoir qu'ils ont été liés à la main !

    Visite guidée du Moulin de la Fleuristerie à Orges avec l'OT de Châtillon-sur-Seine

    Les commandes sont parfois très colorées...

    Visite guidée du Moulin de la Fleuristerie à Orges avec l'OT de Châtillon-sur-Seine

    Visite guidée du Moulin de la Fleuristerie à Orges avec l'OT de Châtillon-sur-Seine

    Dans l'atelier, les grandes marques sont souvent représentées sous forme d'affiches qui montrent le côté prestigieux de cet artisanat d'art : Ici, une affiche de chez Channel.

    Visite guidée du Moulin de la Fleuristerie à Orges avec l'OT de Châtillon-sur-Seine

    Voici maintenant la fabrication des pétales : il s'agit d'une opération manuelle qui utilise des emporte-pièces de différentes formes. Le processus est le même pour la fabrication des feuilles.

    Visite guidée du Moulin de la Fleuristerie à Orges avec l'OT de Châtillon-sur-Seine

    Pétales et fleurs

    Visite guidée du Moulin de la Fleuristerie à Orges avec l'OT de Châtillon-sur-Seine

     Il faut ensuite procéder à l'étape de gaufrage qui donnera du volume aux pétales et aux feuilles en en imitant les moindres détails. Pour cela, il existe des outils adaptés à chacune des formes désirées : ici le moule à fabriquer les feuilles possède même des nervures.

    Visite guidée du Moulin de la Fleuristerie à Orges avec l'OT de Châtillon-sur-Seine

    Les outils sont restés les mêmes qu'au siècle dernier...

    Visite guidée du Moulin de la Fleuristerie à Orges avec l'OT de Châtillon-sur-Seine

    Dans un coin de l'atelier une affiche montre "Un ménage de fleuristes parisiens"

    Visite guidée du Moulin de la Fleuristerie à Orges avec l'OT de Châtillon-sur-Seine

    L'emporte-pièce est alors placé sous une presse qui est chauffée grâce à une résistance (autrefois, on utilisait des braises).

    Visite guidée du Moulin de la Fleuristerie à Orges avec l'OT de Châtillon-sur-Seine

    Visite guidée du Moulin de la Fleuristerie à Orges avec l'OT de Châtillon-sur-Seine

    Et voici le résultat !

    Visite guidée du Moulin de la Fleuristerie à Orges avec l'OT de Châtillon-sur-Seine

    Visite guidée du Moulin de la Fleuristerie à Orges avec l'OT de Châtillon-sur-Seine

    L'étape ultime : celle de la fabrication de la fleur qui assemble les différents éléments

    Visite guidée du Moulin de la Fleuristerie à Orges avec l'OT de Châtillon-sur-Seine

    C'est fait !

    Visite guidée du Moulin de la Fleuristerie à Orges avec l'OT de Châtillon-sur-Seine

    Quelques uns des outils et des productions de cet artisanat d'art

    Visite guidée du Moulin de la Fleuristerie à Orges avec l'OT de Châtillon-sur-Seine

    Le propriétaire nous entraîne ensuite à l'étage inférieur en empruntant un escalier de meunier très authentique. Au passage, on admire une affiche de chez Pronuptia...

    Visite guidée du Moulin de la Fleuristerie à Orges avec l'OT de Châtillon-sur-Seine

    C'est là, si on peut dire, que se trouve la salle des machines : on y voit tous les engrenages - du plus petit au plus grand - mus par la roue à aube.

    La roue à aube en action

    Vidéo tournée au Moulin de la Fleuristerie où l'on voit Annette Geoffroy travailler à la confection des fleurs.

    Nous nous rendons ensuite à la boutique décorée avec beaucoup de goût.

    Visite guidée du Moulin de la Fleuristerie à Orges avec l'OT de Châtillon-sur-Seine

    Visite guidée du Moulin de la Fleuristerie à Orges avec l'OT de Châtillon-sur-Seine

    L'entreprise "ARTamin" y propose naturellement des petits souvenirs au public ayant suivi la visite guidée...

    Visite guidée du Moulin de la Fleuristerie à Orges avec l'OT de Châtillon-sur-Seine

    Des serre-têtes...

     Visite guidée du Moulin de la Fleuristerie à Orges avec l'OT de Châtillon-sur-Seine

    Des petites boîtes à savon...

    Visite guidée du Moulin de la Fleuristerie à Orges avec l'OT de Châtillon-sur-Seine

     

    Emmanuel Geoffroy devant une affiche ventant le savoir-faire de l'entreprise

     

    Visite guidée du Moulin de la Fleuristerie à Orges avec l'OT de Châtillon-sur-Seine

    Une visite étonnante et passionnante


    Tags Tags : , , , , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :