• Promenade autour de la tour Montparnasse

    C'est au métro Falguière que Delphine Lanvin, guide-conférencière professionnelle, nous accueille ce lundi matin pour une visite guidée autour de la Tour Montparnasse.

    Promenade autour de la tour Montparnasse

    Et c'est face à ce bâtiment tout en verre, oeuvre de Jean Nouvel et Bernard Valéro, qu'elle commence sa visite : nous sommes une petite vingtaine à la suivre.

    Promenade autour de la tour Montparnasse

     

    Personnellement, je n'aime pas du tout cette aile de l'hôpital Necker consacrée à la recherche mais j'ai appris une chose : les taches blanches sur les vitres ne sont pas du tout des carreaux mal lavés mais font référence au génome humain...

    Promenade autour de la tour Montparnasse

    Juste en face, au 144 de la rue de Vaugirard, se trouve la Villa Garnier.

    Promenade autour de la tour Montparnasse 

    Il s'agit d'une construction "Art déco", assez originale avec sa tour en arrondi, datant probablement du premier quart du XXème siècle.

    Promenade autour de la tour Montparnasse 

    La construction est en béton armé (c'est l'époque où ce matériau a commencé à être utilisé) et, pour plus de précautions, il a été recouvert d'une mosaïque dans les tons beige imitant la pierre.

    Tout y est géométrique : les carrés des fenêtres, l'arrondi du porche, les lucarnes en œil de bœuf des escaliers... 

    Promenade autour de la tour Montparnasse 

    Promenade autour de la tour Montparnasse 

    Au fond de la cour, de petites maisons ont trouvé abri.

    Promenade autour de la tour Montparnasse 

    Un peu plus loin dans la rue de Vaugirard, se trouve l'impasse de l'Enfant Jésus (rappelant qu'ici se trouvait autrefois la Maison Royale de l'Enfant Jésus qui soignait les enfants). C'est maintenant le rôle de l'Hôpital Necker voisin.

    C'est d'ailleurs dans ce même Hôpital Necker, nous apprend notre guide, qu'a été inventé au début de l'année 1816 le stéthoscope par le Docteur René Laennec.

    C'est en regardant des enfants jouer dans un square avec un morceau de bois (l'un d'eux gratte l'extrémité d'une longue poutre avec la pointe d'un clou et à l'autre bout, l'oreille collée à la poutre, les autres recueillent les sons, se bousculent pour entendre, et rient de leur découverte.) qu'il eut l'idée d'utiliser une liasse de papiers roulés (provenant de son cahier d'observation) pour écouter le coeur d'une patiente cardiaque. Il appelle cet "instrument" le pectoriloque. Par la suite, il construisit plusieurs modèles en bois.

    Le Docteur Laennec auscultant un phtisique (un tuberculeux) devant ses élèves à l'Hôpital Necker

    Peinture de Théobald Chartran

    Promenade autour de la tour Montparnasse

    Le stéthoscope de Laennec est en bois et rétractable.

    Promenade autour de la tour Montparnasse

    On trouve maintenant dans cette impasse le Samu de Paris (créé en 1972 par le Professeur Cara).

    Promenade autour de la tour Montparnasse 

    Cette autre impasse (impasse Ronsin) est liée à un femme qui fit beaucoup parler d'elle : il s'agit de Marguerite Steinheil, qui fut la maîtresse du Président Félix Faure. Vous savez peut-être que cela se termina très mal pour lui...

    Promenade autour de la tour Montparnasse

     En effet, le 16 février 1899, le Président appelle sa maîtresse au téléphone et lui demande de passer le voir en fin d’après-midi. Quelques instants après son arrivée, les domestiques entendent un coup de sonnette éperdu et accourent : allongé sur un divan, Félix Faure râle tandis que Marguerite Steinheil rajuste ses vêtements en désordre. Le chef de l'État meurt quelques heures plus tard. Les causes réelles de la mort du Président restent pourtant incertaines : certains disent qu'il se pourrait qu'il ait été assassiné pour avoir pris position au début de 1899 contre la réouverture du procès d'Alfred Dreyfus...

    Marguerite Steinheil peinte par Léon Bonnat

    Il n'avait pas mauvais goût le Président ! 

    Promenade autour de la tour Montparnasse

    Par ailleurs, la rue a aussi été le théâtre du double crime de "l'affaire Steinheil".

    C'est encore Marguerite qui tient le devant de la scène !

    Le 31 mai 1908, le valet de chambre du couple découvrit au petit matin une scène d'horreur : ayant trouvé Mme Steinheil ligotée et baillonnée sur son lit, il découvre ensuite les corps sans vie d'Adolphe Steinheil et de la mère de Marguerite - qui était en visite lors de l'agression.

    Le médecin légiste constata que le peintre et sa belle-mère avaient été étranglés.

    Devant les incohérences des propos tenus par Marguerite Steinheil, celle-ci, surnommée "la veuve rouge", fut accusée du double assassinat même si aucun mobile ne fut clairement établi. Sans preuves tangibles cependant, elle fut acquittée...

    La foule réunie devant le lieu du crime

    Promenade autour de la tour Montparnasse

    Plus de 100 ans plus tard, il y a toujours un attroupement dans l'impasse Ronsin : notre groupe écoute les explications du guide !

    Promenade autour de la tour Montparnasse

    Nous empruntons ensuite un passage piétonnier pour rejoindre la rue Falguière...

    Promenade autour de la tour Montparnasse

    dans laquelle prend la Villa Gabriel ouverte en 1895.

    Un vrai miracle dans ce quartier bouleversé par la construction de la Tour dans les années 1960-70

    Promenade autour de la tour Montparnasse

    Les nombreuses baies vitrées percées dans les immeubles de briques et pierre, ma foi très élégants, témoignent du passé artistique de cet îlot préservé.

    Promenade autour de la tour Montparnasse

    Promenade autour de la tour Montparnasse

    Promenade autour de la tour Montparnasse

     Retour sur la rue Antoine Bourdelle avec cet immeuble ultra-moderne qui forme des managers experts : il s'agit d'une extension de l'Ecole Commerciale de la Chambre de Commerce et de l'Industrie de Paris (E.C.C.I.P)

    Promenade autour de la tour Montparnasse

    Voici la partie ancienne de la grande école : s’articulant avec le bâtiment préservé datant de 1908, le second édifice est pensé comme son contraire, opposant à la façade en brique du premier une surface lisse et vitrée aux couleurs vives, dont les panneaux dynamiques font entrer ou bloquent le soleil selon les saisons.

    Promenade autour de la tour Montparnasse 

    Promenade autour de la tour Montparnasse

    Une inscription sur le fronton : anno 1908

    Promenade autour de la tour Montparnasse

    En passant par la rue Falguière qui constitue l'arrière de l'école, on aperçoit à travers les grilles l'espace détente des élèves : non bad !

    Promenade autour de la tour Montparnasse

    Un autre immeuble ultra-moderne fait d'horizontales de verre et d'acier : celui de l'ancien siège du journal Le Monde, au 15 rue Falguière

    Actuellement occupé par l'Institut d'Aménagement et d'Urbanisme

    Promenade autour de la tour Montparnasse 

    Nous voici maintenant sur l'Avenue du Maine

    L'avenue tire son nom de celui du Duc du Maine, fils légitimé de la Marquise de Montespan avec Louis XIV, qui possédait un rendez-vous de chasse, le "domaine de Fantaisie" encore appelé "Château du Maine", à la pointe Nord du domaine de Sceaux.

    Promenade autour de la tour Montparnasse

    Pour aller d'une habitation à l'autre, le Duc du Maine - afin de raccourcir le parcours qui l'obligeait à emprunter les petites rues de Paris - fit percer à travers la campagne de l'époque (Plateau de Montrouge), un chemin qui partait de l'actuelle débouché des rues de Sèvres, de Vaugirard et du Cherche-Midi, et qui rejoignait la route d'Orléans située sur la commune de Montrouge (ainsi que l'indique le Plan de Vaugondy de 1760).

    Promenade autour de la tour Montparnasse

    Cette voie porta les noms de Chemin d'Orléans vers 1760, Nouvelle Route d'Orléans vers 1763, Chemin du Petit-Montrouge vers 1777, Route du Maine vers 1791 avant de prendre, à partir de 1821, celui de Chaussée du Maine et enfin d'Avenue du Maine.

    Voici une gravure rendant compte de ce qu'était le Château au XVIIIème siècle : les dépendances, seules survivantes du domaine de Fantaisie, se trouvent encore dans la cour du 133 de la rue du Château.

    Promenade autour de la tour Montparnasse

    Au numéro 15 de l'Avenue étaient situés les ateliers Cavaillé-Coll (manufacture d'orgues d'églises).

    Promenade autour de la tour Montparnasse

    Promenade autour de la tour Montparnasse

    Notre guide nous montre une gravure représentant l'ancienne Manufacture du Maine.

    Promenade autour de la tour Montparnasse   

    Promenade autour de la tour Montparnasse 

    Dans la cour juste à côté, un Hôtel particulier a survécu miraculeusement au traumatisme subi par ce quartier dans les années 1960-70. Il mériterait une petite restauration...

    Promenade autour de la tour Montparnasse 

    Un peu plus loin, au numéro 21, une impasse miraculeusement préservée, vestige des riches heures du Montparnasse des artistes. Il s'agit d'une cité d'artistes où survit un peu l'esprit de bohème des années folles : il y règne une douceur de vivre d'un autre temps...

    Promenade autour de la tour Montparnasse

    Au milieu du XIXème siècle, à cet endroit, alors Chaussée du Maine, est établi un relais de poste datant du XVIIème siècle. Celui-ci perd peu à peu de son utilité avec le développement de la gare Montparnasse. En 1901, l'avocat Joseph Roux fait bâtir des ateliers en utilisant des matériaux de récupération provenant de la récente Exposition Universelle. Les bicoques de piètre qualité se louent à faible coût et très vite artistes et artisans modestes s'installent. 

    Promenade autour de la tour Montparnasse

    En 1908, l'artiste-peintre Marie Vassilieff fonde l'Académie russe et en 1912, elle installe son atelier au 21 avenue du Maine. Elle crée alors une nouvelle Académie.

    Chemin du Montparnasse se croise toute l'avant-garde artistique : Aïcha la mulâtresse - artiste venue du cirque, modèle favori de nombreux peintres -, Guillaume Apollinaire, Maurice Utrillo, Constantin Brancusi, Amadeo Modigliani, Tsugouharu Foujita, Pablo Picasso, Georges Braque, Jean Cocteau, Blaise Cendrars, Fernand Léger, Eric Satie, Henri Matisse, Max Jacob, Raymond Radiguet, Amedeo Modigliani, Ossip Zadkine, Chaïm Soutine…

    Un bouillonnement créatif intense

    Pendant la Première Guerre Mondiale, Marie Vassilieff ouvrit à cette adresse une cantine qui, pour quelques centimes, offrait aux artistes que la guerre lésait (ils ne pouvaient plus vendre leurs oeuvres aussi facilement) un repas complet et un verre de vin. Rapidement, ce club privé - qui n'est pas soumis au couvre-feu - devient un lieu de rassemblement festif.

    Ce lieu de mémoire, carrefour des mixités où résident encore peintres, sculpteurs et photographes, est un joli secret parisien pleine de charme.

    Promenade autour de la tour Montparnasse

    Promenade autour de la tour Montparnasse

    Promenade autour de la tour Montparnasse

    Poursuivant son destin dédié à la création, le Chemin du Montparnasse accueille l'Espace Krajcberg, du nom du sculpteur polonais naturalisé brésilien Frans Krajcberg et la Villa Vassilieff, nouvel espace culturel de la Ville de Paris.

    Promenade autour de la tour Montparnasse

    Promenade autour de la tour Montparnasse

      La tour n'est jamais très loin...

    Promenade autour de la tour Montparnasse

    Prenant sur le Boulevard Edgar Quinet, ce square porte le nom de Gaston Baty qui anima le Théâtre Montparnasse dans les années 1930.

    Promenade autour de la tour Montparnasse

     On y trouve une statue de Soutine par Arbit Blatas - un sculpteur lituanien - à l'image de la peinture tourmentée de son auteur...

    Promenade autour de la tour Montparnasse

    Promenade autour de la tour Montparnasse

     Autoportrait de Chaïm Soutine (1916)

    Promenade autour de la tour Montparnasse

    Le bœuf écorché par Soutine (1924-1925)

    Notre guide nous expliquera que le peintre gardera cette pièce de viande - afin de la peindre - pendant plus d'un mois dans son atelier... Bonjour l'odeur !

    Promenade autour de la tour Montparnasse

    Direction la rue de la Gaité : elle tire son nom de son passé dévolu aux plaisir parisiens : là se côtoient encore restaurants et salles de spectacle.

    Paris a toujours accueilli des troupes de théâtre italiennes, principalement désignées sous le vocable de Théâtre-Italien ou Comédie-Italienne. L'hôtel de bourgogne, puis la salle Favart en sont les témoins.

    La "Comédie Italienne" située rue de la gaité date de 1974. Dans cette petite salle sont programmées des pièces d’auteurs italiens, classiques (comme Carlo Goldoni) et contemporains, jouées en français.

    Promenade autour de la tour Montparnasse

    Au fond d'une l'impasse, l'entrée de Bobino, la célèbre salle de Music-Hall : c'est dans cette salle que Joséphine Baker fit sa dernière apparition sur scène. 

    Promenade autour de la tour Montparnasse

    Le lendemain de la quatorzième représentation, le 10 avril 1975, l’artiste est victime d'une attaque cérébrale à son domicile. Elle décède le 12 avril et, lors de ses obsèques le 15, le cortège funèbre passe devant Bobino dont l'enseigne porte encore son nom en grandes lettres.

    Promenade autour de la tour Montparnasse

    L'entrée actuelle de Bobino

    Promenade autour de la tour Montparnasse

    Devant le théâtre, une sculpture représente Georges Brassens assis sur une chaise : il s'est produit lui aussi plusieurs fois à Bobino et je suis allée l'écouter au moins deux fois à l'époque.

    Promenade autour de la tour Montparnasse

    Avant de terminer cette promenade par la visite du Jardin Atlantique, un petit arrêt rue du Maine devant un autre théâtre parisien que je connais : le Guichet Montparnasse

    Une soixantaine de places en gradins : c'est l'avantage de ce petit théâtre où l'on peut vivre la pièce au plus près des acteurs.

    Promenade autour de la tour Montparnasse

    Notre guide m'a aussi fait découvrir une Chapelle devant laquelle je suis passée maintes fois sans la voir... Il s'agit de la Chapelle Saint-Bernard.

    La chapelle a été construite sur l'initiative de Victor Bucaille chargé dès 1954 au Conseil de Paris de la réflexion sur la "nouvelle gare Montparnasse". À l'image d'autres capitales d'Europe, il a souhaité qu'au moins une gare parisienne possède un lieu de culte, et à ce jour cette chapelle est la seule implantée dans une gare parisienne.

    Promenade autour de la tour Montparnasse

    Sur la façade donnant sur la Place Raoul-Dautry, on remarque le vitrail du maître-verrier Jacques Loire intitulé "Le Christ accueillant" (Photo David Métreau). Il a été posé en février 2015.

    Le Christ est adossé à une grande croix verte, signe d'espérance et repose sur un arc de cercle symbolisant le monde, les peuples de tous les pays, pour lequel le Christ est venu sur terre.

    Promenade autour de la tour Montparnasse

    Pour accéder à la Chapelle, il faut descendre au niveau des sous-sols de la gare.

    Promenade autour de la tour Montparnasse

    L'intérieur de la chapelle est très sobre.

    Une statue de la Vierge en bois polychrome, offerte à la chapelle à son origine par le sculpteur Albert Dubos, posée sur un haut socle de bois, accueille le visiteur presque à l’entrée de la chapelle.

    Promenade autour de la tour Montparnasse

    L'autel a été façonné à parti de traverses de chemin de fer en bois : un clin d'oeil à sa situation...

    Promenade autour de la tour Montparnasse

    Au sortir de la Chapelle, une photo intéressante qui symbolise bien Paris

    Promenade autour de la tour Montparnasse

    Pour trouver le Jardin Atlantique, il faut passer par la Gare Montparnasse : un vrai parcours du combattant avant de trouver le bon escalier...

    La gare est en travaux actuellement. Voici une affiche publicitaire montrant à quoi elle ressemblera. On pourra alors y mieux voir les fresques de Vassarély actuellement cachées par des panonceaux publicitaires...

    Promenade autour de la tour Montparnasse

    Le Jardin Atlantique coiffe la gare Montparnasse depuis 1994.

    Promenade autour de la tour Montparnasse

    Il rend hommage à la région Ouest (la gare Montparnasse dessert la Bretagne) avec des lampadaires figurant des voiles de bateaux...

    Promenade autour de la tour Montparnasse

    Deux Musées y a trouvé leur place.

    Le Musée du Général Leclerc de Hauteclocque et de la Libération de Paris,

    Promenade autour de la tour Montparnasse

    et le Musée Jean Moulin.

    Promenade autour de la tour Montparnasse

    Petite promenade dans le labyrinthe

    Promenade autour de la tour Montparnasse

    La végétation y est luxuriante...

    Promenade autour de la tour Montparnasse

    Promenade autour de la tour Montparnasse 

    Les ondulations du sol suggèrent les vagues...

    Promenade autour de la tour Montparnasse 

    Une jolie promenade sous le soleil - de 3 heures tout de même - au cours de laquelle j'ai découvert plein de lieux que je ne connaissais pas...

    « Je fais la Une du Châtillonnais Mag' d'octobre !Les bords de l'Yerres et le Parc Caillebotte »

    Tags Tags : , , , , , , , , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :