• Je me suis lancée ce mois-ci dans plusieurs entreprises audacieuses : le dessin de coquillages et celui des plis d'un torchon.

    Ça n'y parait pas mais ces petites bêtes là  m'ont donné du fil à retordre...

    Tranquille après-midi

    Il me reste à leur faire un fond : une collègue du cours, fort inventive, m'a conseillé de dessiner la mer en couleur... J'attends d'être à Courcelles pour m'y essayer (avec des crayons aquarellables), quitte à tout gâcher !

    Tranquille après-midi

    Quant au torchon, il est accompagné d'un mortier, souvenir de notre voyage en Bulgarie.

    Tranquille après-midi

    Il s'agit d'une interprétation !

    Tranquille après-midi

    Le principal, c'est de passer du bon temps, non ?


    3 commentaires
  • Générations 13, je me suis inscrite à un atelier de dessin depuis quelques semaines. En passant un peu par hasard j'y avais vu en effet une exposition sur les murs de l'Association et j'avais trouvé ça sympa.

    Quand j'ai eu mon bac, aimant déjà beaucoup le dessin, j'avais eu envie de m'inscrire aux Beaux Arts mais au final j'avais renoncé, me disant que c'était la porte ouverte au chômage : manque de chance en Biologie à l'époque c'était kif kif bourricot...

    L'atelier a lieu le mardi après-midi et il dure deux heures. Si on n'a pas fini, ce qui est souvent mon cas, on continue la fois d'après ou alors en prenant une photo, chez soi.

    On s'y retrouve entre collègues : les unes font de l'aquarelle, les autres de la gouache, d'autres encore du pastel et moi j'ai commencé par le crayon de papier.

    Célia, la bénévole qui encadre l'atelier, m'a dit d'acheter différents crayons (HB,2B, 6B, 2H et 6H). Il y a un Géant des Beaux Arts juste à côté de chez nous et je m'y suis fournie.

    Mon Dieu, comment s'y reconnaître dans tous ces crayons... ?

    Célia m'a donné quelques indications (la mine grasse (B) ou dure (H) et les numéros allant en croissant selon qu'on veut accentuer ou diminuer le trait...) et me voici partie pour dessiner cette cruche en grès.

    Crayon de papier...

    La fois suivante, je me suis attaquée à ce pot en étain accompagné de jolis "amours en cage".

    Crayon de papier...

    Cette semaine, c'est une coupe de fruits qui m'a inspirée.

    Crayon de papier...

    Célia m'a appris à réfléchir à un fond afin que les natures mortes ne flottent pas sur la page et c'est vrai que ça fait tout de suite mieux.

    Je m'éclate littéralement en dessinant !

    L'intérêt de cette activité, c'est qu'elle permet de papoter : on discute cinéma ou expositions selon la semaine que l'une ou l'autre a passée.

    Sympa !

    A la rentrée de septembre, je testerai peut-être la gouache, l'aquarelle étant très délicate car difficile à retoucher. Il faut y aller progressivement...


    4 commentaires
  • J'étais déjà allée l'an dernier à une démonstration d'art floral au jardin du Luxembourg.

    En voici une autre qui a pour thème "compositions festives et bouquets champêtres", été arrivant oblige.

    Les auditeurs sont face à une estrade sur laquelle l'organisatrice de la manifestation et des personnes ayant suivi ses cours (mais déjà aguerries à cette pratique artistique) officient.

    On s'active dans tous les coins...

    Fort réussi, je trouve.

    De la sobriété pour ces compositions à la japonaise

    Ce sourire de satisfaction fait plaisir à voir !

    A base de coquillages glanés au cours de voyages exotiques...

    A l'horizontale, à la verticale : toutes les orientations sont possibles, il suffit d'en avoir l'idée.

    Plus haut que ça tu meurs !

    A mettre peut-être dans les salons d'un grand hôtel ?

    Fleurs et fruits

    Il ne manque plus que l'eau !

    Noir et blanc

    Harmonie de rouges

     

    Amusants ces petits pots de yaourt emballés dans des ballons ! Des centre de table très gais.

     

     

    Après le festif, le côté champêtre

     

    Tout est-il bien en place... ? 

     

    Je suis d'accord avec la dame : ça vaut une photo ! 

    Bravo Mesdames !


    votre commentaire
  • Journée cartonnage aujourd'hui : j'ai été chargée il y a quelques semaines par Sandrine, la fille de ma copine, de fabriquer une boite pour conserver les 365 petits sucres destinés à édulcorer le café ou le thé du petit-déj d'Olivier et de Sabina (les enfants de Marie-Claire) qui se marient le 27 juin prochain.

    Et je me suis aperçue que le temps courait trop vite...

    Vite, vite : il me faut rassembler ma planche de coupe, mon carton, ma cartonnette, mon cutter, mes ciseaux, mon plioir, ma règle lourde, ma réglette graduée, mon crayon, ma gomme, mon skivertex, le papier-peint de notre cuisine à Courcelles (rapporté pour l'occasion), ma colle et mon pinceau plus...

    Trois sous de courage !

    J'ai en effet ces temps-ci une propension à me laisser un peu vivre... C'est pourquoi, je me suis procurée ce matin une boite toute faite chez "Paris Affaires", me contentant de la décorer en espérant qu'elle plaira à Sandrine...

    La voici...

    Bricolage ou cartonnage ? Les deux mon Capitaine (saison2/2)

     Bricolage ou cartonnage ? Les deux mon Capitaine (saison2/2)

    L'idée, c'est que les invités enveloppent chacun un petit sucre dans un papier "message de bonheur" à l'intention des mariés.

    Un sucre pour deux pour chaque jour (le début du partage...) pour une année de bonheur assuré !

    Sympa, non ?


    votre commentaire
  • Journée cartonnage aujourd'hui dimanche (cela faisait longtemps que cela ne m'était pas arrivé...) pour réaliser l'urne de mariage de l'aîné des fils de ma copine préférée, Olivier, qui va convoler avec Sabina dont il partage la vie depuis quelques années déjà (ils ont même une petite Eléa...).

    Leur mariage est annoncé pour le 27 juin prochain (une chance car le samedi précédent nous serons également de la noce !)

    Décidément le mariage fait recette cette année dans notre entourage.

    Marie-Claire se l'est jouée Saint-Exupéry, me disant il y a quelques mois...

    "Dessine moi un avion !"

    Il faut dire que Jacques, son mari, travaille depuis 40 ans (plus pour très longtemps... hi hi hi) chez Dassault Aviation et que les jeunes ont tout simplement décidé de "s'envoyer en l'air" à l'occasion de leur voyage de noces !

    L'idée de devoir construire un avion m'angoissait un peu...

    Copie rendue !

    Aussi hier, sentant mon désarroi au téléphone, ma copine a-t'elle décidé, pour soulager sa conscience et m'éviter une dépression... de me faciliter la tâche en abandonnant l'idée du volume au profit de la 2D sous la forme d'une simple boîte à chaussures décorée d'un avion "à plat" !

    Ca, c'est une copine !

    En plein boulot...

    Copie rendue !

    Copie rendue !

    Comme vous pouvez le constater, les couleurs du mariage sont le gris et le bordeaux (je me suis basée sur le faire-part qui nous invitait si gentiment à faire la fête).

    Les initiales des futurs mariés ont été faites à l'aide d'un ruban rouge et or trouvé dans mon grenier (oh, la menteuse !) que j'ai plié. Je laisse le soin à Jacques de me dire quel modèle d'avion-coloriage m'a servi de modèle...

    J'ai évidé le simili-cuir gris pour laisser apparaître le blanc de la boîte.

    Bonjour le découpage des lettres et surtout des hublots !

    Copie rendue !

    Copie rendue !

    Il ne me restait plus qu'à indiquer la date du mariage : c'est chose faite avec du simili-cuir rouge retrouvé au fin fond d'un carton (le ruban s'effilochait...).

    Copie rendue !

    Tiens tiens : il me reste un avion gris... Que vais-je bien pouvoir en faire ?

    Bon sang mais c'est bien sûr !

    Copie rendue !

    Contente, la fille !

    Copie rendue !

    Satisfaite ma copine ?

    Tu diras à Jacques que je n'ai pas pu mettre les initiales des mariés sur la dérive.

    Cela aurait fait trop riquiqui, je pense...


    votre commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique