• Le nord du quinzième arrondissement : les villages de Vaugirard et de Grenelle

     Pour cette première promenade de rentrée, Anne-Marie nous avait donné rendez-vous au métro Volontaires situé non loin de Montparnasse dans le quinzième arrondissement.

    Le nord du quinzième arrondissement

    Quand je suis arrivée sur les lieux, il y avait déjà un bon petit attroupement autour d'Anne-Marie : ses visites sont prisées des adhérents de G13 et le temps, quoiqu'un peu maussade, promettait de ne pas nous apporter la pluie.

    Le nord du quinzième arrondissement

    Anne-Marie nous fait passer un plan montrant les transformations subies par la Capitale en 1860. Vaugirard et Grenelle, au sud, font partie des banlieues annexées que nous allons visiter cet après-midi.

    En rose au centre, le Paris d'avant le Baron Haussman

    Le nord du quinzième arrondissement

    Après avoir longé cet immeuble assez original de la rue des Volontaires, notre premier arrêt est pour le Bal Blomet, au 33 de ladite rue.

    Le nord du quinzième arrondissement

    Anciennement Bal nègre - ce vocabulaire est maintenant bien sûr banni de la langue française -, le Bal Blomet est une ancienne ferme du XIXème siècle transformée en cabaret dansant antillais et club de jazz du Paris des années folles. Jean Rézard des Wouves, candidat antillais à la députation, installe d'abord son QG de campagne au N°33 de la rue Blomet puis, pour attirer et retenir le maigre auditoire à ses meetings politiques, il se met au piano et joue avec grand succès la musique de ses origines.

    C'est Robert Desnos qui le baptisa ainsi...

    « Dans l’un des plus romantiques quartiers de Paris, où chaque porte cochère dissimule un jardin et des tonnelles, un bal oriental s’est installé. Un véritable bal nègre (…) où l’on peut passer, le samedi et le dimanche une soirée très loin de l’atmosphère parisienne. C’est au 33 de la rue Blomet, dans une grande salle attenante au bureau de tabac Jouve, salle où, depuis bientôt un demi-siècle, les noces succèdent aux réunions électorales. »

    Le bâtiment actuel vient d'être rénové en vue de sa réouverture en tant que salle de concert (jazz, comédie musicale, musique classique) de près de trois cent places, ambitionnant de renouer avec l'esprit du Bal Nègre de la grande époque.

    Le nord du quinzième arrondissement

    Entre les lettres du bandeau, le visage de Joséphine Baker qui fréquentait assidûment le bal.

    Le nord du quinzième arrondissement

     Sur le rideau de fer, un "tag" de la grande époque représentant les artistes qui fréquentèrent ce lieu, tant comme spectateurs que comme artistes. On y reconnait Foujita, Jean-Paul Sartre, Kiki de Montparnasse et Sidney Bechet, entre autres. 

    Le nord du quinzième arrondissement

    Voici la salle de spectacle actuelle : cliquez ICI pour accéder au site internet.

    Le nord du quinzième arrondissement

     Prenant la rue Lecourbe, nous arrivons au N°91 où se trouve une église orthodoxe russe, Saint-Séraphin de Sarov. Il faut vraiment savoir qu'il y a une église derrière cette austère porte cochère...

    Le nord du quinzième arrondissement

    Mais dès que l'on entre, on découvre un havre de paix : la campagne à Paris.

    Le nord du quinzième arrondissement

    L'église se trouve au fond de la cour.

    Le nord du quinzième arrondissement

    Elle a été construite grâce aux dons, souvent très modestes, des émigrés "russes blancs" vivant nombreux dans ce quartier autrefois populaire.

    Le nord du quinzième arrondissement

    Grâce à mon ami internet, on peut ici avoir un aperçu de son intérieur que nous n'avons malheureusement pas pu voir, la grille étant cadenassée...

    Le nord du quinzième arrondissement

    Un peu plus loin, une jolie devanture de fleuriste...

    Le nord du quinzième arrondissement 

    Un peu partout dans le quartier de beaux étals de fruits et légumes avec des coloquintes en particulier : l'automne n'est pas loin d'arriver !

    Le nord du quinzième arrondissement 

    Le nord du quinzième arrondissement 

    Le N°18 de la rue du Général Beuret a attiré mon attention : il s'agit d'un très bel immeuble Art Nouveau.

    Le nord du quinzième arrondissement 

    Le nord du quinzième arrondissement

    C'est surtout la porte, circulaire, qui est d'une grande originalité. Son architecte est Eugène Petit (celui du cimetières des chiens à Asnières).

    Le nord du quinzième arrondissement

    Nous voici devant le Square de Vergennes qui prend dans la rue de Vaugirard au niveau du N°279 et qui se termine en impasse.

    Le nord du quinzième arrondissement

    Un très joli bananier a l'air de bien y prospérer.

    Le nord du quinzième arrondissement

    Le nord du quinzième arrondissement

    Au bout de l'impasse, un immeuble - maison et atelier du maître-verrier Louis Barillet - construit en 1932 par l'architecte Robert Mallet-Stevens, contemporain et concurrent de Le Corbusier.

    Le nord du quinzième arrondissement

    Anne-Marie nous a expliqué qu'il avait eu moins de succès que ce dernier du fait qu'il s'était plutôt adressé à une clientèle riche alors que Le Corbusier a fait des immeubles d'habitation pour les classes populaires.

    Le nord du quinzième arrondissement

    Il me semblait bien avoir reconnu dans cet immeuble le "Musée Mendjisky-Ecoles de Paris" que j'avais visité lors de son ouverture en 2014. J'apprends par le net qu'il est définitivement fermé.

    What a shame...

    J'avais fait à l'époque un petit post sur ce très intéressant musée : si ça vous intéresse, c'est ICI.

    Le nord du quinzième arrondissement

    Le musée Mendjisky devrait réouvrir dans des locaux moins onéreux à la location... mais quel devenir pour l'immeuble de Mallet-Stevens... ? That is the question.

    Le nord du quinzième arrondissement

    Une petite halte réparatrice dans le Square de la rue Adolphe-Chérioux coincé entre la rue de Vaugirard et la rue Blomet, tout à côté de la Mairie du XVème.

    Le nord du quinzième arrondissement

    Le nord du quinzième arrondissement

    Une belle maternité d'Adolphe-Amédée Cordonnier

    Le nord du quinzième arrondissement

    Plus académique L'Histoire inscrivant le centenaire, sculpture commémorant la Révolution d'Emile-François Chatrousse 

    Le nord du quinzième arrondissement

    Empruntant la rue Bausset, nous nous dirigeons vers l'église de Vaugirard.

    Mais d'où vient le nom de Vaugirard... ?

    Au XIIIème siècle, 300 habitants s'étaient rapprochés des terres cultivées par les moines. En mémoire de l'abbé Gérard de Moret, prieur de l'abbaye de Saint-Germain-des-Prés sous Saint-Louis, cet endroit jusqu'alors dénommé vallées des étables, devient le val Gérard puis Vaugirard.

     

    Le nord du quinzième arrondissement

    Au passage, un immeuble intéressant : pour son architecture Art moderne

    Le nord du quinzième arrondissement

    Le nord du quinzième arrondissement

    En voyant l'église Saint-Lambert de Vaugirard (qui date de 1853), on s'aperçoit que l'automne a pointé le bout de son nez...

    Le nord du quinzième arrondissement

    Du temps, lointain maintenant, où j'exerçais encore..., cela signifiait la rentrée des classes et les enfants qui arrivaient à l'école les mains pleines de châtaignes !

    Le nord du quinzième arrondissement

    Sur le parvis de l'église, Anne-Marie nous fait remarquer des empreintes de coquillages... Ici a été tournée une célèbre scène du film "La mariée était en noir" de François Truffaut.

    Le nord du quinzième arrondissement

    Au-dessus du porche, une sculpture en ronde-bosse représente le Christ entouré de la Vierge et d'un ange.

    Le nord du quinzième arrondissement

    Autour du clocher - d'une hauteur de 50 mètres - les trois évangélistes

    Le nord du quinzième arrondissement

    Vue la position élevée de ces évangélistes, j'ai dû chercher sur le net pour trouver cette photo de Saint Marc (Photo TripAdvisor)

    Le nord du quinzième arrondissement

    et de Saint Matthieu si je ne me trompe (Photo TripAdvisor)

    Le nord du quinzième arrondissement

    Elévations néo-romanes du choeur

    La croix de Saint-Lambert, en premier plan, est une oeuvre de Mireille Bouchard créée pour le Jubilé de l'an 2000 : elle est en bois doré recouvert de feuilles d'or.

    Le nord du quinzième arrondissement

    Au sortir de l'église, une belle vue sur notre tour nationale

    Le nord du quinzième arrondissement

    Le monument aux morts du XVème et au fond la Mairie

    Le nord du quinzième arrondissement

    Le panonceau du square Saint-Lambert où nous sommes maintenant nous en apprend un peu plus sur le Saint du même nom.

    Le nord du quinzième arrondissement

    Il rappelle la triste fin de Lambert, qui lutta toute sa vie contre les pratiques païennes, ce qui lui valut d'être transpercé par un javelot, alors qu’il était en prière dans sa chambre, en 705. Il est le protecteur des personnes atteintes de la maladie de la pierre et de hernies.

    Autrefois s’élevaient ici les anciennes usines à gaz de Vaugirard, qui s’étendaient sur près de six hectares. Elles ont fonctionné de 1835 jusqu’au début du 20e siècle. Les usines ont cédé la place à ce vaste jardin en 1933, à l’instar de nombreux immeubles que vous apercevez du jardin, d’un style typique des années 30. Ici, nous faisons face au Lycée Camille Sée.  Il est nommé ainsi en l'honneur de l'homme politique Camille Sée qui entreprit des réformes en faveur de l'éducation des jeunes filles sous la Troisième République.

    Le nord du quinzième arrondissement

    Le nord du quinzième arrondissement

    Ce chien-loup est l'oeuvre de René Paris (1928)

    Le nord du quinzième arrondissement

    et ces oursons, celle de Victor Peter (1928)

    Le nord du quinzième arrondissement

    Trop craquants, non ?

    Le nord du quinzième arrondissement

    Au bout du square, le bas-relief d'Auguste Guénot : La Jeunesse (1934) 

    Le nord du quinzième arrondissement 

    Le nord du quinzième arrondissement 

    Joli magasin de Bonsaï rue de la Croix-Nivert

    Le nord du quinzième arrondissement

     Cette voie prit le nom de rue des Entrepreneurs du fait qu'elle fut lotie et bâtie sous l'impulsion d'entrepreneurs de l’ancien village de Grenelle du XIXème siècle qui possédaient les terrains bordant la rue et qui permirent leur développement, en particulier Jean-Léonard Violet et Alphonse Letellier.

    Le nord du quinzième arrondissement

    Harmonieuses rondeurs dans ces bow-windows...

    Le nord du quinzième arrondissement

    Au carrefour de la rue des Entrepreneurs et de la rue Mademoiselle, l'église Saint-Jean-Baptiste de Grenelle, au coeur du nouveau village de Grenelle créé par Jean-Baptiste Violet. C'est "Mademoiselle", la petite fille de Charles X qui - à 8 ans - en posa la première pierre en 1827.

    Le nord du quinzième arrondissement

    Un peu plus loin, au métro Félix Faure, un immeuble qui ne peut pas laisser indifférent...

    Le nord du quinzième arrondissement

    Il se situe au 24 place Etienne Pernet et date de 1905.

    Le nord du quinzième arrondissement

    Pour trouver plus Art nouveau, il faut se lever de bonne heure ! 

    Le nord du quinzième arrondissement

    Nous voici maintenant arrivés dans le square qui rend hommage à Jean-Léonard Violet, le bâtisseur du village de Grenelle. Ci-dessous, la maison qu'il s'est fait construire : on n'est jamais si bien servi que par soi-même, non ?

    Le nord du quinzième arrondissement

    De superbes arbres y déploient leur ramure automnale.

    Le nord du quinzième arrondissement

    Un kiosque à musique, détruit lors de la tempête du 26 décembre 1999 a été reconstruit à l'identique.

    Le nord du quinzième arrondissement

    L'immeuble donnant sur la Place Jean-Léonard Violet : une très belle architecture, je trouve. 

    Le nord du quinzième arrondissement

    Sur la Place du Commerce, l'ancienne Mairie du village de Grenelle

    Le nord du quinzième arrondissement

    Son petit jardin sert de laboratoire aux enfants des écoles.

    Le nord du quinzième arrondissement

    Une étonnante échoppe dans la rue du Commerce : "Lulu dans ma rue", c'est le nom de cette enseigne.

    Lulu dans ma rue, c'est l'histoire d'un quartier... Un quartier optimiste qui croit en l'avenir, un quartier qui a très envie de remettre de l'humain dans son quotidien et du lien entre ses habitants. Un quartier qui pense que lutter contre le chômage peut commencer ici et maintenant en créant de l'activité à l’échelle locale. Un quartier où les compétences et les talents de chacun sont valorisés.

    Le nord du quinzième arrondissement

    Le nord du quinzième arrondissement 

    Une petite vidéo pour mieux découvrir cette amusante invention. 

    Rue du Théâtre : j'ai pris la photo pour le chien dans le caddie de sa maîtresse !

    Le nord du quinzième arrondissement

    Dommage : j'ai loupé le moment où il me regardait...

    Le nord du quinzième arrondissement

    Située dans le nouveau lotissement de Grenelle, la salle de spectacle du théâtre de Grenelle est inaugurée en 1828. Du fait de la médiocrité des spectacles proposés, le théâtre périclite rapidement et ferme définitivement en 1929, année au cours de laquelle il est entièrement démoli.

    Le nord du quinzième arrondissement

    Il est alors remplacé par un immeuble de logement avec bow-windows et parements de briques rouges avec, en rez-de-chaussée, une salle de cinéma, le "Palace Croix-Nivert", inauguré en décembre 1931.

    Un temps utilisé comme salle municipale pour diverses activités culturelles - musicales notamment -, le bâtiment à la façade miraculeusement conservée intacte abrite maintenant un lieu de prière pour les ismaéliens de Paris (une secte chiite apparemment). 

    Le nord du quinzième arrondissement

    Plan du parcours

    47 minutes (sans s'arrêter...) et presque 4 kilomètres

    Le nord du quinzième arrondissement : les villages de Vaugirard et de Grenelle

    Merci Anne-Marie de nous avoir guidés une fois de plus

    « Journées du Patrimoine : Visite du Château de la Reine BlancheUn film qui ébranle: le lien de Denis Malleval »

    Tags Tags : , , , , , ,
  • Commentaires

    1
    Dédée
    Vendredi 29 Septembre à 16:36
    Jolie balade...
    2
    Christiane VAVON
    Lundi 2 Octobre à 09:12

    BRAVO, Claire, pour cet excellent reportage (comme d'hab !...).yes

    Amitiés.

    Christiane

    3
    anne viala
    Mercredi 11 Octobre à 14:44

    j'ai fait la ballade et ai appris encore plus par ces commentaires et la vidéo ; quel travail ! merci . 

      • Mercredi 11 Octobre à 23:24

        Merci Anne, à bientôt

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :