• J'ai vu "Logiquimperturbabledufou" au Théâtre du Rond-Point

    Avec Arlette et Michèle, je suis allée vendredi soir dernier au Théâtre du Rond-Point et nous avons passé toutes les trois une excellente soirée.

    J'ai vu "Logiquimperturbabledufou" au Théâtre du Rond-Point

    Tout comme son titre, la pièce de Zabou Breitman (dont on se doute tout de suite qu'elle se situe dans un asile psychiatrique) est complètement loufoque et fait beaucoup rire alors qu'il s'agit, paradoxalement, d'un thème on ne peut plus sérieux. Cela tient à l'écriture de l'auteur mais aussi à un quatuor extraordinaire de comédiens, dont d'ailleurs Antonin Chalon, le propre fils de la metteur en scène, entouré de trois autres jeunes comédiens (Camille Constantin, Rémy Laquittant et Rémi Petiot).

    Leur jeu ne se limite pas au texte, ils sont tour à tout aussi danseurs, acrobates, clowns... et quand un "aliéné" sort la réplique "C'est une histoire de fous", évidemment la salle rit beaucoup.

    Synopsis du Théâtre du Rond-Point

    C’est une histoire de fous. 

    Voyage heureux aux épicentres des folies, le spectacle voit défiler des portraits d’une humanité de bipolaires, paranoïaques et paumés en tous genres, voyous et génies, entourés des rêves de lapins roses dans l’enfer des médecins dépassés...

    Les lapins roses se jettent les uns sur les autres, par amour ou cannibalisme. Ballet de bestioles en liberté. Les psychiatres dansent la samba et des malades s’enfouissent à trois dans un grand pull rouge. Chacun a sa raison, sa logique imperturbable. Ils courent ou ralentissent le pas, rien de normal. Des portes et des fenêtres, des murs partout : ce sont les frontières qui séparent les fous des tarés, les cons des salauds, les poètes des méchants. Petit monde aux failles qui laissent passer la lumière, Logiquimperturbabledufou voit défiler des portraits d’une humanité de schizophrènes, bipolaires, paranoïaques et paumés en tous genres, voyous et génies, entourés des rêves de lapins roses dans l’enfer des médecins dépassés. Ils sont enfermés, aliénés. Mais « pourquoi eux, et pas nous » ?

    Zabou Breitman rassemble des textes authentiques de réunions de spécialistes de l’hôpital psychiatrique Sainte-Anne, des scènes de Tchekhov, de Shakespeare ou d’elle-même. Textes basés parfois sur les improvisations de ses quatre interprètes, danseurs, chanteurs, joueurs de ukulélé. Ils ont la grâce et l’insolence de la jeunesse et de la liberté. Metteuse en scène de La Médaille de Lydie Salvayre et du Journal de ma nouvelle oreille d’Isabelle Fruchart, comédienne pour Yasmina Reza dans Comment vous racontez la partie, Zabou Breitman apporte au Rond-Point un grand succès d’Avignon Off 2017, un voyage heureux aux épicentres des folies.
     

    Les acteurs sont tous aussi bons les uns que les autres : jugez plutôt...

    Un vrai régal !


    Tags Tags : , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :