• Vacances au Canada du 4 au 19 juin 2010

     

    Sitôt repartis d'ottawa avec notre chevrolet, nous quittons l'Ontario et faisons route sur Trois Rivières. Au passage, petit arrêt-café au Château Montebello, superbe hôtel circulaire en rondins de bois de la chaine Fairmont. L'hôtel de luxe possède son propre accès sur le lac voisin et fête cette année ses 80 ans.

    Trois Rivières Jour 5 (26)

    Trois Rivières Jour 5 (40)

    C'est juste un petit camion qui livre l'hôtel...

    Trois Rivières Jour 5 (52)

           Comme souvent le midi, nous grignotons dans un Subway. Economies, économies : la vie est chère au Canada et il faut tenir deux semaines !

    Trois Rivières Jour 5 (138)

    Notre logement du soir s'appelle "Le Comble" (notre chambre est sous les  toits) et se situe àSaint-léon le Grand, en pleine campagne canadienne, si bien que nous avons du mal à le trouver... Il faut dire que les villages sont souvent des villages rue et les maisons sont très éparpillées : elles s'étendent parfois sur plusieurs kilomètres.

    P1020338.JPG

    Trois-Rivieres-Jour-5--161-.jpg

     Par ailleurs, nous y avons été très bien reçus par la famille qui le tient.

    Trois Rivières Jour 5 (144)

    9800b.jpg

    Le lendemain, route pour La Malbaie en longeant la vallée du  Saint-Laurent qui s'élargit à vue d'oeil...

    La Malbaie Jour6 (50)

    La Malbaie Jour6 (51)

    Dans cette région, beaucoup d'agriculture.

    Les fermes sont impressionnantes avec leurs silos à grain individuels.

    La Malbaie Jour6 (9)

    Le soir, nous sommes logés dans une auberge fort jolie "la Châtelaine".

    La Malbaie Jour6 (86)

    La Malbaie Jour6 (104)

    La table de la salle à manger est déjà prête pour demain matin...

    Nous sommes les seuls touristes ! (la saison n'est pas encore vraiment commencée)

    La Malbaie Jour6 (109)

    La Malbaie est une petite ville au bord du Saint-Laurent. D'ici, on peut prendre le départ pour l'excursion de découverte des baleines à Tadoussac dans un petit bateau ou même à bord d'un zodiac, ce que les gens conseillent sur les forums car on peut de cette façon approcher les cétacés de très près...

    Malheureusement, la seule baleine que j'ai vue, c'est celle-ci : elle est en carton pâte !

    Cliquez sur la baleine...

    Jonquiere-Jour-7--0-.jpg

    Le soir, un petit extra au bord du Saint-Laurent dans un beau et bon restaurant La Marmite.

    La Malbaie Jour6 (97)

    La-Malbaie-Jour6--93-.jpg

      Le lendemain, nous remontons la rivière Saguenay vers le lac Saint-Jean. Au passage, petit arrêt-nature à Rivière-Eternité pour admirer le fjord.

    Jonquiere-Jour-7--33-.jpg

    Jonquiere-Jour-7--36-.jpg

    Jonquiere-Jour-7--24-.jpg

    Les oies sont perchées !

    P1020416.JPG

    Jonquière Jour 7 (20)

    Jonquière Jour 7 (32)

    Nous continuons notre route vers le lac Saint-Jean et faisons halte le soir à Jonquière dans un "gite du passant" fort sympathique au nom prédestiné :  "Le coup de coeur".

    Jonquiere-Jour-7--95-.jpg

    Sobre, la salle d'eau : vous ne trouvez pas ?

    Une affichette y est apposée qui nous a beaucoup fait rire :

    "Un petit oubli ?

    Pas de problème : votre hôtesse se fera un plaisir de vous fournir savon, brosse à dents, peigne etc etc... moyennant 50 centimes de dollar"

    P1020433

    C'est à peu près tout ce que nous ferons dans la journée, le GPS d'André racontant toujours des tas de sottises (!) qui seront fatales pour la visite du Zoo de Saint-Félicien... (au Canada, la vie s'arrête à 16h car à 17h30 on dîne !)

     


    votre commentaire
  •  Vacances au Canada du 4 au 19 juin 2010

    Partis de Roissy de bonne heure, nous arrivons après un agréable vol sur Air Transat (on y mange pas mal ma foi et très souvent !) à Toronto,  point de départ de notre périple.

    Toronto Jour 1 (3)

     Eh oui ! Nous avons un éclopé : pas de chance pour André qui s'est "pété" le talon d'Achille juste avant de partir...

     Toronto Jour 1 (1)

    Tout a été organisé depuis Rouen : une navette nous attend à l'aéroport et nous dépose à notre hôtel.

    Toronto Jour 1 (7)

     Le Delta Chelsea, surplombe de ses quelques 30 étages des petites maisons fort élégantes. Toronto, c'est ça : un mélange de buildings ultra modernes jouxtant des bâtiments datant du XIXème siècle.

      Toronto Jour 1 (17)

    Aussitôt reposés, nous voici repartis pour un tour de ville organisé. Tenez-vous bien : dans  un véhicule amphibie ! (Toronto Hippotours)

    Toronto Jour 1 (22)

    Nous passons près de Fort York : c'est là que Toronto est  née. En arrière plan, les buildings du centre et  la tour CN.

        Toronto Tour CN et fort York internet 

    Je vous l'avais dit : Toronto, c'est le mélange des styles !

      Toronto Jour 1 (30)

    C'est là qu'on va voir si le bus est bien celui qu'on pense !


      Toronto Jour 1 (40)

    Le lendemain, nous avons rendez-vous dans le hall de l'hôtel pour une journée organisée aux Chutes du Niagara.

      Toronto Jour 3 (1)

    Le Niagara : le voici. Il fait la frontière entre le Canada (à gauche) et les Etat-Unis (à droite).

    Toronto Jour 2 (6)

    Et voici les fameuses chutes. Au loin, les chutes américaines

     Toronto Jour 2 (49)

    et ci-dessous les chutes canadiennes en fer à cheval

    Les-chutes-du-Niagara.jpg

    Ici, les gens font la queue pour admirer de plus près le voile de la mariée (à droite) qui fait partie des chutes américaines.

    Jetable chutes américaines queue

    Une autre solution : prendre un petit bateau (le "Maid of the mist", autrement dit "la Demoiselle de la brume") qui s'en approche de très près ! C'est ce que nous avons fait non sans avoir revêtu les fameuses capes de pluie fournies par la compagnie.


    Quand nous sommes arrivés au niveau des chutes canadiennes, je peux vous assurer qu'on n'avait plus un poil de sec !

         Toronto Jour 2 (40)

    Jetable Philippe André et Evelyne

     Après le repas de midi pris dans un restaurant panoramique, nous reprenons notre minicar qui nous conduit, en empruntant une route bordée de maisons toutes plus sompteuses les unes que les autres, jusqu'à un centre vinicole - où une dégustation nous est proposée of course ! - En effet, la région est truffée de vignobles.

     Toronto Jour 2 (43)

      Toronto-Jour-2--107-.jpg  

    Toronto-Jour-2--98-.jpg

     Le soir,  dîner  à la tour CN : un extra... qui vaut la peine d'être vécu !

        Présentation de la tour avec l'accent !

    Le restaurant 360° tourne pendant le repas, ce qui nous permet d'admirer alternativement la tombée de la nuit sur le lac Ontario et sur la ville.


    Toronto Jour 2 (137)

     Le jour suivant, nous devenons indépendants : finis les tours organisés par l'agence de voyage rouennaise : il va falloir se débrouiller seuls ! Ca commence par la prise en charge d'une chevrolet automatique dans les faubourgs de Toronto qui nous conduit sans encombre à Ottawa  (grâce au GPS d'André), notre prochaine étape.

    Ottawa Jour 3 (2)

    Le Bed and Breakfast d'Ottawa s'appelle "Le King Edward" et je vous le recommande. Nous y avons passé deux bons jours chez Richard et Sunny.

    Ottawa-Jour-4--288-.jpg

    Sunny, c'est le chien de la maison, spécialisé dans la posture de la carpette (voir photo ci-dessous). Il y a aussi Kiwi, le perroquet, que son maître aime à mettre en scène pour le plus grand plaisir des... 9000 clients qu'il a déjà reçus ! (voir photo ci-dessous)

    Avouez que ça a un autre look que Toronto !

     Ottawa-Jour-4--299-.jpg

          Ottawa-Jour-4--304-.jpg

    "Dépêche-toi, Philippe : je sens qu'il glisse !"

          Ottawa-Jour-4--308-.jpg

    Le B&B est très bien situé tout près du centre que nous rejoignons facilement.

    En traversant le Canal Rideau on aperçoit, au loin, les bâtiments du Parlement. Alors que Toronto était le centre financier du pays, Ottawa, elle, en est la capitale administrative.

    Ottawa-Jour-4--9.jpg

    Puis, nous passons devant le monument aux morts des trois guerres : celle de 14-18, celle de 39-45 et celle de Corée (1950-1953) à laquelle le Canada participa en tant que pays membre de l'ONU. Les canadiens semblent avoir un sens profond pour la mémoire de leurs concitoyens morts au combat. Les statues sont partout omniprésentes et fort expressives. Au loin, le beau bâtiment d'un grand hôtel de la ville.

    Ottawa Jour 4 (32)

    Ottawa Jour 4 (31)

    Un monument particulier est dédié aux autochtones qui luttèrent pour la liberté.

    Ottawa Jour 4 (25)

          Ottawa Jour 4 (22)

          Puis, c'est la visite du Parlement canadien dont les bâtiments on entièrement brûlé en février 1916 lors d'un incendie gigantesque, et qui ont été reconstruits à l'identique.

    Le-parlement-en-feu-en-1916.jpg

     Les parlementaires arrivent dans le bus vert qui leur est réservé...

          Ottawa-Jour-4--42-.jpg

    André et Evelyne devant le bâtiment central

          Ottawa Jour 4 (56)

     La visite est gratuite et faite par une jeune fille charmante qui effectue un job d'été dans son domaine d'études (les sciences politiques...). Les parlementaires (députés et sénateurs) étant en séance plénière, nous ne pouvons voir les chambres où ils se réunissent que sur une belle écharpe ! Ici, le Sénat.

          Ottawa-Jour-4--130--copie-1.jpg

    Nous continuons notre visite du Parlement par la visite de la  Bibliothèque qui, seule, a résisté à l'incendie grâce à ses lourdes portes en fonte. La cloche du beffroi qui sonnait les douze coups de minuit à ce moment précis est exposée dans les jardins qui entourent les bâtiments et qui offrent une très jolie vue sur la ville et sur la rivière des Outaouais.

          Ottawa Jour 4 (80)

          Bibliothèque du Parlement 2

    Bibliothèque du Parlement 3

          Ottawa Jour 4 (73) 

    Nous quittons la colline du parlement en passant devant la flamme du soldat inconnu.

    Ottawa Jour 4 (46)

    Juste en face se trouve une statue bien curieuse : c'est celle de Terry Fox, ce jeune canadien atteint d'un cancer qui traversa le Canada en 1980 en courant (avec une jambe artificielle) pour la cause du cancer avant de décéder peu de temps après...

    Quelle leçon de courage !

    Ottawa Jour 4 (140)

    et une très belle sculpture

    Ottawa-Jour-4--143-.jpg

    Nous nous dirigeons maintenant vers  le Musée canadien des Civilisations qui se trouve justement de l'autre côté de la rivière et qui a une très jolie architecture.

    Ottawa Jour 4 (272)

    La billetterie est originale elle aussi.

    Ottawa Jour 4 (192)

    Avant de dévorer les 4 ou 5 étages du musée, nous commençons par un déjeuner sur la terrasse du musée en bord de rivière !

    Ottawa-Jour-4--152-_modifie-1.jpg

    C'est de là qu'on peut le mieux admirer la colline du Parlement. (Oui : je sais, la photo vient d'internet mais j'aurais pu la prendre !)

    colline_du_parlement_canadien.jpg

    Le musée est absolument gigantesque et très bien présenté. Notre Musée des Arts Premiers à Paris, à côté, c'est de la gnognotte ! (enfin, c'est un avis personnel...)

    Ces deux photos sont issues de la salle des premiers peuples.

    Ottawa Jour 4 (174)

    Ottawa Jour 4 (182)

    La salle du Canada qui retrace 1000 ans d'histoire sociale canadienne se trouve sous une voute de 17 mètres de haut, ce qui permet aux visiteurs d'y déambuler avec l'impression d'être dans une vraie ville à la nuit tombante !

    Ottawa-Jour-4--252-.jpg

    On y visite toutes sortes de magasins, intérieurs, école et même une église orthodoxe.

    Ottawa-Jour-4--206-.jpg

    Nous continuons notre visite de la ville par la Cathédrale Notre Dame en face de laquelle se trouve une curieuse sculpture qui représente une araignée dont l'abdomen est chargé d'oeufs. Elle est l'oeuvre de l'artiste franco-américaine Louise Bourgeois qui vient de décéder à l'âge de 99 ans. La sculpture s'appelle "Maman" en hommage à sa mère qu'elle admirait et qui était restauratrice de tapisseries anciennes.

    P1020290 copie

    Cette sculpture est itinérante apparemment et a fait le tour du monde. Elle a été exposée dans le jardin des Tuileries en 2008 mais il m'a fallu aller à Ottawa pour la découvrir...

    Et si l'on terminait cette visite d'Ottawa par un petit restau au "Marché By",  bien réputé pour ses restaurants ?

    Ottawa Jour 3 (47)

    Ottawa Jour 3 (36)


    votre commentaire
  • Le pont, passé sans encombre malgré l'avis de grêve prévue, nous voici de nouveau à Saint-Martin dans notre chère île de Ré.

    Le port, dévasté par la tempête Xynthia à la fin du mois de février, a retrouvé sa quiétude habituelle.

    Xynthia-2.jpg

    Saint-Martin le port

    Le décor est planté !

    Saint-Martin moi au café

    Aussitôt arrivés au "Camping de la Bonne Etoile", nous prenons possession de notre mobil-home qui cette année est équipé d'une terrasse.

    André et Evelyne nous y rejoignent pour passer la fin de la semaine en notre compagnie.

    Camping André Philippe et moi sur la terrasse 22

    Camping-Evelyne-sur-la-terrasse.jpg

    Pierre, Nathalie et leurs enfants sont aussi fidèles au poste !

    Camping Pierre et Nathalie sur la terrasse de Thierry

    ainsi que notre ami Thierry accompagné par Denise.  

    Thierry chez lui

    Au final, tous les soirs, à tour de rôle, bungalow après bungalow, ça donne ça...

    et j'ai découvert au retour que Ré rime avec kilos !

    Ile-de-Re-2010-082.jpg

    Bon, à part ça, on est sensé être là pour faire du vélo... et on ne s'en prive pas pour revoir tout ce qu'on a déjà vu ou découvrir d'autres trèsors cachés.

    La promenade rituelle du matin, c'est le marché de Bois-Plageun vrai régal pour les yeux et les papilles.

    Bois-Plage-marche-prix-pommes-de-terre.jpg

    Bois-Plage-marche-poissonerie.jpg

    Le Bois Plage marché Evelyne et moi

    A Saint-Martin

    la carte de l'île peinte par un bagnard

    Saint-Martin carte de l'Ïle de Ré peinte par un bagnard (

    Une ruelle

    Saint-Martin ruelle au chat 2

    Le chat, mis en valeur par André que je remercie au passage pour les emprunts que je fais de certaines de ses photos !

    Saint-Martin chat dans la ruelle

    Les proprios arrivent chez eux.

    On peut toujours rêver : ça ne mange pas de pain !

    Saint-Martin ruelle avec André Evelyne et Philippe

    Tiens, une maison que nous n'avions jamais vue, datée de 1567...

      Saint-Martin vieille maison à colombages 33

    Saint-Martin vieille maison à colombages 2

    Une enseigne d'apothèque

    Saint-Martin enseigne de pharmacie

    l'église Saint-Martin

    Saint-Martin l'église et la lanterne

    Flânerie dans une rue commerçante

    Saint-Martin moi à travers les cartes postales

    Reflets dans le port

    Saint-Martin reflets dans le port

    du côté de La Couarde 

    Après les dégâts de Xynthia,

    La Couarde digue cassée par la tempête Xynthia

    La La rade de Saint-Martin  a été renforcée par des murs de pierre.

    La Couarde les travaux de réfection de la digue

    La Couarde sur le chemin Evelyne et André

    Les hérons n'ont pas encore pris leurs quartiers d'été.

    La Couarde hérons

    La Couarde héron au zoom

    Il n'y a pas que les hérons qui ont été mouillés...

    Eh oui, le temps change vite en bord de mer !

    Ile de Ré 2010 188

    Tiens, justement à propos de flotte, on y est allés à La Flotte mais par les chemins de traverse... ignorants de la chose naturellement mais bien contents au final !

    Bois-Plage-chemin-dans-la-foret-avec-Philippe-et-Evelyne-v.jpg

    Bonjour les passages sablonneux... Regarde devant toi Philippe !

    Bois-Plage chemin dans la forêt avec Philippe

    Vaches réthaises

    J'ai bien l'impression que l'herbe n'est pas très grasse, n'est-ce pas François ?

    Entre Bois-Plage et La Flotte vaches

    La Flotte

    La Flotte le port

    Qui se ressemble s'assemble...

    La Flotte André devant le restaurant La Croisette

    La Flotte phare au zoom

    Quel beau rayon de soleil ma cousine

    La Flotte Evelyne gros plan

    C'est le moment pour vous d'acheter un écran 16/9ème... !

    Voilier montage

    Promenade en direction de Rivedoux

    l'Abbaye des Châteliers

    Abbaye des Châteliers vache et Evelyne

    Abbaye des Châteliers moi en vélo

    Eh oui : on n'est pas tout à fait sur une île.

    Le pont retouché

    Rivedoux Philippe plage gros plan

    Les Portes : Au Régal de la mer

    Carte-Re.JPG

    AurgaldelamerB_237634_hd.jpg

    ou comment se retrouver tous les ans autour d'une bonne table...

    Les-Portes-Au-regal-de-la-mer.jpg

    Pour passer le temps (un peu longuet), quelques photos et portraits des convives

    Les Portes André et Evelyne au restaurant

    Les Portes Au Régal de la mer Denise

    Les Portes Au Régal de la mer Nathalie 2

    Les Portes Au Régal de la mer Pierre

    Julien : 10 ans

    Les Portes Au Régal de la mer Julien

    Maxime : 13 ans

    Les-Portes-Au-Regal-de-la-mer-Maxime.jpg

    Les Portes Au Régal de la mer Thierry et Evelyne

    Les Portes Au Régal de la mer Philippe

    Les Portes Au Régal de la mer moi

    La traditionnelle ballade à

    Saint-Clément des baleines

    La lanterne du phare fait peau neuve.

    Saint-Clément des baleines la lanterne du phare

    Le phare des baleineaux

    Phare des baleineaux

    Promenade avec Maxime dans l'écluse à poissons de la plage de la Conche

    Saint-Clément des baleines panneau écluse

    Ce sont des constructions de pierre sans aucun liant servant à piéger les poissons entre deux marées.

    ecluse.jpg

    Saint-Clément des baleines Maxime sort de l'écluse à poi

    Saint-Clément des baleines Evelyne dans l'écluse à poiss

    Saint-Clément des baleines moi dans l'écluse à poissons

    L'adieu à Bois-Plage

    La plage des gollandières que nous ne connaissions pas encore.

    Je vous le dis : nous n'avons pas encore fini de découvrir les merveilles

    de ce paradis océanique...

    Le Bois plage passerelle sur la plage

    Rendez-vous l'année prochaine si vous le voulez bien !


    votre commentaire
  • Pour s'imprégner d'Aix en Provence, il faut tout d'abord aller traîner ses  savates sur le cours Mirabeau : c'est là que les aixois aiment à flâner. D'un côté les banques au nord, de l'autre au sud les terrasses de cafés et des deux côtés les façades de superbes hôtels particuliers bâtis entre le 16ème et le milieu du 18ème siècle.

     Cours Mirabeau pigeon et lanterne

     L'hôtel d'Arbaud-Jouques est situé au N°19 du cours Mirabeau. Les ferronneries de ses balcons et les mascarons de pierre taillée des clés de baies en pierre d'Italie en font l'un des plus beaux de la ville selon les guides.

     Hôtel d'Arhaud Jouques balcon

     Le Tribunal de commerce d'Aix est aussi situé sur le cours Mirabeau au N°20, dans les locaux de l'hôtel Maurel de Ponteves. Il est surtout remarquable par la taille des deux atlantes qui ornent son porche.

     Cours Mirabeau le Tribunal de commerce de nuit

     Ailleurs dans la vieille ville, les hôtels particuliers sont pléthore. Voici le porche de l'hôtel Croze de Peyronetti (fin 16ème siècle) à la façade vermiculée.

     Hôtel Croze de Pezyronnetti porche d'entrée

    Il contraste avec les sculptures raffinées de l'étage.

     Hôtel Croze de Peyronetti détail fenêtre

     L'hôtel d'Agut (17ème siècle), situé place des prêcheurs, n'a rien à lui envier...

     Hôtel d'Agut XVIIème siècle Place des prêcheurs

     On en rêve, non... ?

     Hôtel d'Agut 1

     L'hôtel de Châteaurenard est situé rue Gaston de Saporta. Sa particularité est d'avoir un escalier en trompe-l'oeil que nous n'avons pas pu voir cette fois-ci car le portail était fermé...

    Hôtel de Châteaurenard

     Mais le voici grâce à mon ami internet !

     Hotel-de-Chateaurenard-escalier-en-trompe-l-oeil-internet.jpg

     Allez, un dernier pour la route mais pas des moindres.

     L'hôtel particulier du duc de Vendôme, cousin de Louis XIV, appelé aussi Pavillon Vendôme a été construit en 1665 et est situé au nord de la ville juste derrière le cours Sextius. Il est entouré d'un grand jardin à la française et l'on y rentre par une élégante grille en fer forgé.

     Pavillon de Vendôme grille

     Pavillon de Vendôme avec fleurs

     En s'approchant, on est littéralement "soufflé" par l'endadrement de la porte d'entrée flanquée de deux immenses atlantes réalisés par le sculpteur Jean-Claude Rambot (et non pas "Rambo" comme le signale si astucieusement le guide du Routard !)

     Pavillon de Vendôme avec bassin

     Pavillon de Vendôme atlante et fenêtre 2

     Mais Aix ne serait pas Aix sans ses fontaines (on en compte pas moins de 21 !).

     Quatre d'entre elles se trouvent justement sur le cours Mirabeau : depuis la fontaine du Roi René en passant par la Moussue ainsi nommée à cause de la mousse qui s'y est accumulée au cours des siècles (cette fontaine est alimentée par l'eau chaude des thermes de la ville), la fontaine des neuf canons, pour arriver tout au bout du cours à la fontaine de la Rotonde, la plus imposante par la taille des fontaines aixoises mais aussi la plus récente.

     La fontaine du Roi René 

     Cours Mirabeau statue du Roi René de nuit

     La moussue

    Cours Mirabeau la moussue avec Philippe

     La fontaine des neuf canons, également couverte de mousse qui montre bien la perspective sur le cours, piétonnier en son centre.

     Cours Mirabeau fontaine de nuit bis

     La Rotonde

     La Rotonde fontaine

     Les autres fontaines d'Aix sont éparpillées sur les nombreuses placettes qui jalonnent la ville. La plus ancienne est la fontaine Espéluque (espeluco signifie grotte en provençal) qui date du 15ème siècle.

     Fontaine Espéluque

     Il y a aussi la fontaine d'Albertas de la très élégante place du même nom , en plein centre de la vieille ville. Réalisée au 19ème siècle, la vasque en pierre de la fontaine devenue fissurée fût remplacée à l'identique par une vasque en fonte par les élèves de l'Ecole des Arts et Métiers d'Aix : merci internet !

     Place d'Albertas

     La fontaine d'argent est située rue de la mule noire. L'origine de son nom est incertain : il vient peut-être des âpres discussions du conseil municipal autour du prix de son édification jugée trop onéreuse (le propriétaire du terrain a dû être dédommagé par la ville de l'enclave faite dans son terrain...). L'eau qui sort par la bouche de deux têtes de turcs joufflus rappelle la mode des turqueries de l'époque de sa construction (1758).

     Fontaine-d-argent--2.jpg

     La fontaine des quatre dauphins est située dans le quartier Mazarin au sud-est de la ville. La place du même nom a vraiment beaucoup de charme à mes yeux car, à cette époque en tout cas, elle n'est pas trop fréquentée et on peut y faire des photos tranquillement...

     Fontaine des 4 dauphins

     On termine avec le centre d'Aix par la fontaine de la rue des Bagniers dédiée à Cézanne (médaillon du haut) Il en fallait bien une pour honorer la mémoire du peintre...

     Fontaine Cézanne

     Quant à cette élégante fontaine Pascal (du nom d'un riche industriel qui la fit construire à ses frais et en fit don à la ville), elle est située sur le cours Sextius, le "périph" d'Aix !

     Fontaine quartier Sextius

     J'arrête là avec les fontaines au risque de lasser... mais il y en a d'autres. (peut-être dans un prochain article lors d'un prochain séjour, qui sait !)

     Que voir (ou revoir) d'autre dans cette belle ville ?

     Les oratoires de coin de rues. Leur origine : la peste de 1720 qui faisait rage en Provence comme ailleurs et qui obligea les autorités de la ville à "parquer" les habitants d'Aix chez eux pour éviter l'expansion de l'épidémie. Des petites statues de la vierge (et de saints protecteurs des maladies) furent érigées aux encoignures des rues pour permettre aux gens de prier. Ces petites niches sont tellement nombreuses dans la vieille ville qu'elles attirent la curiosité des touristes dont je fais partie.

     Voici quelques uns de ces oratoires

     Place du tribunal

     Place du tribunal vierge

     Rue Richelme

     Statue de Saint dans une niche rue Richelme

    Rue Marius Reynaud

     Statue de Saint Rue Marius Reynaud

     Près du Beffroi : ancien ou moderne, je ne sais pas...

     Beffroi vers Vierge à l'enfant

     Quittons maintenant la douceur aixoise pour aller quelques 90 kms

    plus à l'ouest rejoindre le grand Rhône à Arles.

     Arles le Rhône

     Depuis le syndicat d'intitiative, on rejoint la place de la République en plein coeur de la ville. C'est là que se trouve l'obélisque romain (du 2ème siècle après JC) qui sert de centre à une fontaine et qui fait face à l'Hôtel de ville construit par Mansart.

     Arles Place de l'hôtel de ville 2

     Eh oui, je sais : il y a du soleil, Philippe... et les lunettes, elles sont où ?

     Arles Place de l'hôtel de ville Christelle et Philippe

     Arles fontaine bec de fontaine Place de l'hôtel de ville

     Sur la même place se trouve l'admirable primatiale Saint-Trophime édifiée au moyen-âge. Son portail qui est extrêmement ouvragé représente le jugement dernier.

     Arles Primatiale Saint-Trophime façade 2

     Arles Primatiale Saint Trophime Détail du tympan internet

     Arles Primatiale Saint Trophime sculptures porche

     A l'intérieur de l'église, une belle mise au tombeau en marbre

     Arles Primatiale Saint Trophime mise au tombeau

     et une collection de tapisseries d'Aubusson

     Arles tapisserie d'Aubusson dans cloître Saint Trophime

     En montant un escalier donnant sur le cloître, on a une belle vue d'ensemble sur l'église.

     Arles Primatiale Saint Trophime vue du cloître

     Arles Primatiale Saint Trophime vue du cloître

     Le cloître mériterait un petit coup de nettoyage, mais à part ça les chapiteaux qui ornent ses colonnes sont remarquables.

     Arles châpiteau du cloître Saint Trophime-copie-1

     L'un des piliers d'angle représente Saint-Trophime, premier évêque d'Arles.

     Arles Saint Trophime dans le cloître

     En arpentant la ville, on découvre de jolies places comme celle du Forum où se pressent arlésiens et touristes autour des terrasses de cafés.

     Arles Place du Forum

     La statue de Frédéric Mistral y trône en bonne place, juste à côté des restes de l'ancien forum.

     Arles statue de Frédéric Mistral

     Arles statue de Frédéric Mistral 2

     Les maisons sont soit simples comme celle-ci

     Arles façades de maisons

     soit travaillées comme celle-là

     Arles façade d'Hôtel

     Nous voici maintenant arrivés à l'amphithéâtre romain (les arènes).

     arles-internet.jpg

     On tourne, on tourne...

     Arles amphithéâtre 2

     Arles amphithéâtre 3

     Arles amphithéâtre détail

     et on arrive à une petite place bien sympathique où le café des arènes (qui leur fait face) nous tend les bras. Ca tombe bien, on avait justement envie d'un petit panaché !

     Arles amphithéâtre avec Christelle et Philippe

     

    Arles amphitéhâtre avec Philippe

     Elle est pas belle la vie !


    votre commentaire

  • Cette année, nous avons décidé de faire la route d'une traite jusqu'à Claira.

    Enfin presque : juste un petit arrêt le midi à Issoire pour se restaurer et admirer au passage la superbe abbatiale Saint-Austremoine
    typique du roman auvergnat.
     

    La restauration intérieure qui date de 1858 peut sembler un peu criarde mais il ne faut pas oublier qu'au moyen-âge les églises étaient ainsi peintes.

    Nous continuons notre route par l'A75 avec toutefois un petit arrêt au viaduc de Garabit :
    Après la théorie (à Paris avec l'expo sur Eiffel à l'Hôtel de Ville) la pratique !





     
     
    Et nous voici arrivés à Cabrials, petit village voisin de Sète où nos cousins nous attendent impatiemment.
     
     
    Voici la maison de Jean et d'Aimée

     
     
    Préparation collective de l'apéro


     
    On ne va pas se laisser abattre !

     
     
    Un petit tour dans le village




     
     
    Promenade au lac du Salagou


     
     
    Le cirque de Mourèze





     
     
    Promenade à Sète : le mont Saint-Clair sous la brume de chaleur !


     
    Au passage, une petite pensée pour Georges Brassens.


     
     
    Hélàs, le temps passe trop vite...
    Il est temps d'aller à Coudalère où nous attend notre location.


    Voici la résidence où nous crêchons.


    face à l'étang de Leucate


     
     
    et au Canigou


     
     
    L'auberge du moulin à soufre à Rivesaltes : top !
    Je vous conseille en entrée un anchois de Collioure : un vrai régal.




     
     
    Le Canigou en 4/4 ave Guy et Roger














     
     
    Le bateau avec Michel et Jacqueline


     
     
    La place des 9 jets à Céret



    Elles sont pas belles mes olives ?



    Le restaurant de Stéphane et de Françoise



     
     
    Retour à Coudalère


    Allez, toutes les bonnes choses ont une fin...
    Et si on prenait le viaduc de Millau cette fois-ci ?



    votre commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique