• Circuit en étoile à Madère : quelques généralités sur l'île

    Si vous avez loupé le premier épisode de notre circuit en étoile "Au coeur de Madère", cliquez ICI.

    Oui oui, je travaille sur la suite du voyage... mais il me semble indispensable, avant de vous en montrer d'autres images, de revenir sur la géographie de l'île et sur son histoire (l'île a été découverte en 1420).

    Celle-ci fut fortuite comme celle de la plupart des découvertes. Le Portugal, qui est fortiche en la matière, avait envoyé trois de ses capitaines de caravelles (João Gonçalves Zarco, Tristão Vaz Teixeira et Bartolomeu Perestrelo) à la découverte des Indes.

    Après une tempête survenue en haute mer pendant laquelle le voilier a dérivé de sa route le long des côtes africaines, ils découvrent dans un premier temps - en 1419 - une petite île qu'ils appelèrent Porto Santo (Port Saint) car elle leur avait porté chance puis ils font route sur Madère qui n'est qu'à quelques miles où ils abordent en 1420.

    L'archipel de Madère est composé de l'île de Madère, de celle de Porto Santo et des îles désertes qui sont inhabitées. Il est le résultat d'une série d'éruptions volcaniques datant de 35 millions d'années qui ont fini par émerger il y a environ 8 millions d'années (la partie immergée est de l'ordre de 4.000 mètres portant l'altitude totale du volcan à près de 6.000 mètres).

    Depuis 6.000 ans, le volcan se tient tranquille...

    Circuit en étoile à Madeire : un peu d'histoire

    En 1425, les deux îles principales sont colonisées. : Zarco et Teixeira deviennent gouverneurs des deux parties de l'île de Madère qui leur sont attribuées, le premier reçevant Funchal en 1450 et le second Machico en 1440 tandis que Bartolomeu Perestrelo devient gouverneur de Porto Santo en 1446.

    Zarco est célèbre à Madère : il y a des hôtels qui portent son nom, il a une statue dans Funchal...

    Voici son portrait - posthume - attribué à Nicolau Ferreira (1790)

    Circuit en étoile à Madeire : un peu d'histoire

    Les îles sont alors inhabitées et couvertes de forêts de lauriers (les découvreurs appellerons la plus grande des deux îles Madère car "madeira" en portugais signifie "bois"). Les colons vont s'attaquer à la déforestation mais un incendie mal contrôlé dans le sud de l'île brûlera plusieurs hectares de forêt tant et si bien qu'il faudra par la suite y introduire de nouvelles espèces, non endémiques.

    Ils ont aussi construit des canaux d'irrigation, les "levadas", pour transporter les eaux qui abondaient sur la côte Nord vers la côte Sud. La levada la plus récente fut créée dans les années 1940-1950.

    Elles font le bonheur des randonneurs !

    Circuit en étoile à Madeire : quelques généralités sur l'île...

    A Madère il y a 260.000 habitants seulement mais 1.500.000 madériens se sont expatriés, principalement au Vénézuéla. Il faut dire que l'île n'est pas grande (58 kms de longueur sur 23 kms seulement de largeur). A Funchal, il y a un peu plus de 100.000 habitants, ce qui représente environ 40% de la population de l'île.

    ◄►◄►◄►◄►◄►

    Les trois grandes productions agricoles de l'île de Madère sont dans l'ordre, les bananes, le vin, et les fleurs. La canne à sucre, quant à elle, est cultivée actuellement presque intégralement en vue de la fabrication du "miel", ce sirop qui sert à l'élaboration de l'apéritif local, la Poncha.

    L'époque de "l'Or blanc"

    La canne à sucre est importée au XVème siècle à Madère, venant de Sicile.

    Circuit en étoile à Madeire : quelques généralités sur l'île...

    Avec l'expansion rapide de son industrie sucrière, Funchal devient un centre commercial d'excellence fréquenté par des commerçants de diverses nationalités : des italiens, des basques, des catalans et des flamands. C'est ainsi que jusqu'en 1500 environ, le sucre de Madère est directement exporté vers les Flandres en échange d’œuvres d'art et de tableaux de grands maîtres : la peinture de l'autel et le plafond de la Cathédrale de Funchal ont ainsi été payés en sucre...

    Le sucre a fondu..., les tableaux sont restés !

    Cependant, avec l'arrivée des portugais au Brésil en 1500, Madère perd rapidement sa place centrale dans l'économie de la production de canne à sucre pour le Portugal... C'est la "crise du sucre" qui a donné lieu à une vague d'émigration.

    Le vin de Madère

    A la moitié du XVIème siècle, Shakespeare cite l'importante exportation et la notoriété de la Malvoisie de Madère. Dans sa pièce Richard III , Georges, duc de Clarence et frère du roi Edouard IV d'Angleterre, condamné à mort pour trahison, est d'abord poignardé avant d'être jeté dans un tonneau de ce vin (son goût pour cette boisson était bien connu)...

    Avec le déclin de la production de sucre à la fin du XVIème siècle, les plantations de canne à sucre sont remplacées par des vignobles qui bénéficient de la richesse du sol volcanique : ainsi est né le vin de Madère exporté vers l'Europe (l'Angleterre surtout, du fait du mariage de la princesse de Bragança, fille de Dom João, roi du Portugal, avec Charles II, roi d'Angleterre) puis, entre les XVIème et XVIIème siècles, vers les Indes et l'Amérique. Le Japon importe le vin de Madère depuis le XIXème siècle.

    En 1852, l'île fut ravagée par une épidémie de mildiou : 90% de la production de raisin fut décimée et quelques années plus tard, une autre maladie, le phylloxéra, venue des Etats-Unis acheva de dévaster les plants restants. Cependant au début des années 1900 le vin de Madère reprit peu à peu de l'essor et son commerce est actuellement florissant.

    A Madère, les vignes sont le plus souvent très hautes et en forme de tonnelles, ce qui permet, une fois les vendanges faites, d'y cultiver d'autres plantes comme la patate douce par exemple.

    Circuit en étoile à Madeire : quelques généralités sur l'île...

    La culture de la banane

    C'est sur la côte sud et en terrasse qu'elle est cultivée, là où l'on trouve un climat subtropical.

    Le bananier ne donne qu'une récolte par an, une fois que le régime de bananes a été coupé, le pied meurt. Les rejets formeront les nouveaux bananiers : c'est ainsi que l'on voit souvent trois générations de bananiers réunis, la grand-mère, la mère et le bébé...

    Circuit en étoile à Madeire : quelques généralités sur l'île

    Un bananier fleurit après six à sept mois et il faut deux mois de plus pour que le régime (qui s'appelle une "main") se forme.

    Celui-ci est souvent recouvert d'un sac plastique afin de protéger les fruits des insectes mais il doit être ouvert aux deux extrémités pour laisser passer l'air et l'eau.

    Savez-vous qu'un régime de banane pèse entre 40 et 80 kilos et que, comme les bananiers poussent sur des petites terrasses, il est transporté à dos d'homme...

    Madère produit sur 700 hectares, grâce à 2800 petites et moyennes parcelles retenues par des murets de pierre (appelées "socalcos"), 22.000 tonnes de bananes par an. Les bananes sont vendues 75 centimes le kilo.

    Les fleurs

    Madère est réputée pour ses fleurs. J'aurai l'occasion d'y revenir plus tard tout au long de ces billets sur notre séjour à Funchal.

    Les fleurs sont cultivées dans des serres (13.000.000 de tiges de fleurs sont exportées chaque année). Nombreux sont les touristes qui rapportent des cartons de fleurs de Madère chez eux : on en trouve même à l'aéroport. Pour en avoir reçu en cadeau précédemment, je peux dire qu'elles se conservent très très longtemps.

    L’emblème de l'île est la Vipérine. Fleurissant au printemps, nous n'en n'avons pas vu,

    Circuit en étoile à Madeire : quelques généralités sur l'île

    mais nous avons souvent vu des oiseaux de Paradis...

    Circuit en étoile à Madeire : quelques généralités sur l'île

    ainsi que de nombreux anthuriums.

    Circuit en étoile à Madeire : quelques généralités sur l'île

    Nous avons vu aussi quelques Protéas, emblème de l'Afrique du Sud.

    Circuit en étoile à Madeire : quelques généralités sur l'île

     

    Le tourisme

    Evidemment, toutes ces activités ne sont rien en rapport avec le tourisme qui reste la principale ressource de l'île : 50% des madériens vivent du tourisme : 1.000.000 touristes arrivent par avion chaque année et 500.000 par les bateaux de croisières.

    Au XIXe siècle, les visiteurs de l'île se résumaient à quatre grands groupes distincts : les malades, les voyageurs, les touristes et les scientifiques. La plupart des visiteurs appartenaient à la riche aristocratie, la liste des aristocrates, princes, princesses et monarques semblant interminable.

    C'est  ainsi que l'impératrice Elisabeth d'Autriche, Sissi, y fit un séjour bénéfique en 1860 pour soigner sa tuberculose. Il se révéla ultérieurement qu'elle souffrait plutôt d'une dépression suite à un accouchement...

    Une statue commémore son séjour à Madère, près du Casino de Funchal.

    Circuit en étoile à Madeire : quelques généralités sur l'île

     

    L'hôtellerie s'est développée à Funchal dès la fin des années 1840 mais ce n'est qu'à partir de 1887 qu'elle gagne le reste de l'île, ceci grâce au développement parallèle du réseau routier, même si ce développement était modeste au départ.

    Les hydravions ont commencé à desservir l'île en 1949 permettant ainsi à plus de 30.000 touristes de visiter l'île chaque année et en 1964 c'est la construction de l'aéroport de Santa Catarina avec une piste de 1600 mètres de long qui donne un formidable essor au tourisme. Il sera rallongé en 2000 pour atteindre la taille d'un aéroport international, en partie par la construction de pilotis prenant sur la mer.

    Madère gagne son autonomie politique administrative en 1976 et devient une Région autonome de la République Portugaise. Ce fait est le résultat du 25 avril 1974 (la Révolution des Œillets), qui a marqué le début d'une nouvelle ère.

    Avec l'entrée du Portugal dans l'Union Européenne en 1986, la Région autonome de Madère (RAM) a bénéficié de fonds qui lui ont permis de développer son réseau routier avec différentes infrastructures qui réduisent les distances et augmentent la sécurité de ceux qui circulent.
     
    Nous l'avions vu largement lors de notre précédent voyage au Portugal en 1991.
     
    Pour récapituler... une vidéo d'Arte très bien faite sur l'île de Madère
     
     
    C'est tout pour aujourd'hui !
     

    Tags Tags : , , , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :