• Bella Ciao en choeur par Zoom !

    Aujourd'hui, j'ai reçu un "gros fichier" en provenance de mon chef de chœur préféré, Sigismond, qui réunit chaque jeudi soir ceux et celles qui veulent "garder un pied" dans la chorale malgré les conditions sanitaires : nous sommes en général une quinzaine à nous retrouver via Zoom.

    Il s'agit de la vidéo du chant de révolte italien "Bella Ciao", chant des partisans italiens combattant l’alliance entre les troupes allemandes nazies et les troupes italiennes fascistes pendant la seconde guerre mondiale.

    Son origine n'est pas sûre : il se peut que les paroles aient été écrites fin 1943 sur la musique d'une chanson populaire que chantaient au début du XXème siècle dans le Piémont les mondine, ces saisonnières qui désherbaient les rizières de la plaine du Pô et repiquaient le riz le dos courbé, pour dénoncer leurs mauvaises conditions de travail. Elle pourrait aussi avoir une origine française alors qu'un chant du XVIème siècle aurait circulé dans le Piémont italien ou encore venir d'un chant yiddish datant de 1910 (les liens entre l’Italie et l’Autriche ayant été forts à cette période, des chansons ont pu circuler entre les deux pays).

    Elle aurait été chantée pour la première fois devant un public étranger à Berlin en 1947 et en France, on la découvre en 1963 avec Yves Montand.

    J'adore !

    Ce chant est devenu un hymne à la résistance dans le monde entier. C'est à la fois un chant révolutionnaire, antifasciste, féministe et national.

    Les paroles en sont les suivantes.

    Un matin, je me suis réveillé
    O bella ciao, bella ciao, bella ciao, ciao, ciao,*
    Un matin, je me suis réveillé
    Et j'ai trouvé l'envahisseur.
     
    Ô Partisan, emmène-moi
    O bella ciao...*
    Ô Partisan, emmène-moi
    Car je me sens mourir
     
    Et si je meurs en partisan
    O bella ciao...*
    Et si je meurs en partisan
    Tu devras m'enterrer.
     
    Enterrez-moi là-haut dans les montagnes,
    O bella ciao...*
    Enterrez-moi là-haut dans les montagnes,
    A l'ombre d'une belle fleur.
     
    Et les gens qui passeront
    O bella ciao...*
    Et les gens qui passeront
    Me diront "Quelle belle fleur"
     
    Et c'est la fleur du partisan
    O bella ciao...*
    Morts pour la liberté
    Et c'est la fleur du partisan
    Morts pour la liberté

    Cette vidéo a cela de particulier que, chacun chez soi, nous avons enregistré notre partition, laissant le soin à Sigismond de tous nous réunir sur le même écran : une prouesse qu'il avait déjà effectuée lors du premier confinement avec une autre chanson italienne tirée du Chœur des Hébreux de l'opéra de Verdi "Nabucco" intitulée "Va pensiero". Pour la revoir, cliquez ICI.

    Et maintenant, la vidéo de Choeur Choisy !

    Nous étions 13 à participer à l'aventure, sopranos, altos, ténors et basses. Je ne connais pas encore assez les choristes pour pouvoir les identifier tous et ce n'est pas par Zoom que je vais pouvoir le faire !

    Imitant quelques copines choristes, je m'étais achetée chez Auchan un petit chapeau rigolo, histoire de faire "fête" : ne vous moquez pas...

     

    Merci Sigismond !


    Tags Tags : , , , , , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :